AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 Disturbia.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▸ CRÉDITS : class whore

▸ MESSAGES : 317

▸ HERE SINCE : 25/11/2014


MessageSujet: Disturbia.   Dim 30 Nov - 17:51

Disturbia.

Le ciel a viré et pour une fois, il est temps de rentrer. Le ciel a viré d'un rouge sanguin à des éclats de violet mauve et de rose. C'est magnifique autant qu'inintéressant et pourtant il est resté fixé quelques minutes sur cette image. Le bitume dégueulasse, trempé d'un mélange de d'eau de pluie et de saletés le dissuade de retirer ses chaussures pour rentrer dans sa piaule à quelques pas de là. De part et d'autres, des gens font leur installation progressivement. Clyde attend le camion de meubles, celui qui aurait dû arriver bien plus tôt mais il a été retardé. Il piétine. Les pieds enfermés douloureusement. Des voitures bloquent le passage. Et soudain, il vocifère. Oublie qu'il a atteint l'âge adulte depuis deux ou trois ans, il ne sait plus trop lui-même. Alors qu'il devrait être maître de sa vie, il n'en fait pas grand chose dans l'immédiat. Un flot d'insultes sort de sa bouche et le tout dans un débit rapide (mais efficace). Clyde pète les plombs, menace de briser toutes les vitres des bagnoles présentes. Son vocabulaire ne vole pas haut. Il en a conscience. Jusqu'à ce qu'une personne décide d'intervenir. Soit pour calmer le jeu, soit pour au contraire aggraver la situation. Tout ce qu'il peut apercevoir au premier coup d’œil est une silhouette auréolée par l'éclat du soleil. Étrangement, il se calme un peu. C'est comme une divinité lui faisant face. Pour combien de temps par contre... la fascination n'est pas si éternelle après tout. Il se retient alors de se ronger les ongles.





_________________


we are born  
to die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Disturbia.   Dim 30 Nov - 18:13

Au début tu crois que c’est une embrouille. Deux abrutis qui s’traitent de tous les noms rien que pour avoir une raison d’se cogner, comme t’en as connu plein là où tu vivais avant, mais en fait non, tu captes en t’avançant, juste un gamin qui fait son caprice. Un grand gamin, avec de gros gros mots. L’instinct de la bonne action en tête et le joint à la bouche, tu t’motives à intervenir. Déstresse, p’tit gars. Ça sert à rien d’s’énerver comme ça. Avec un sourire narquois, tu retires le joint de tes lèvres et le glisses entre celles du jeune homme. Ton regard rougi se perd sur les traits secs de son visage, les joues toutes creuses à force de tant hurler – la colère ça creuse, ça grignote, ça t’mange petit à petit. T’as vu comment il est beau le ciel ? Pense au ciel, fume tranquillement, vois la vie en rose tout ça., que t’enchaînes d’un ton un peu moqueur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : class whore

▸ MESSAGES : 317

▸ HERE SINCE : 25/11/2014


MessageSujet: Re: Disturbia.   Dim 30 Nov - 20:43

Trente secondes, pas plus. Elle ouvre les hostilités. Il sent gagner l'ennui le long de son échine. Son ennui est mortel et même ce qu'il a dans la tête l'ennuie de pire en pire. La durée de fascination est ultra brève. C'est sans aucune surprise que la nana se révèle insupportable. Malgré son geste à demi-sympathique, Clyde n'aime pas qu'on s'adresse à lui de cette façon. C'est vraiment le prendre pour un con en fait. Un coup de sang et cette tête à claques pourrait se prendre une belle branlée grâce à ce genre de provocation familière. Et la seule chose qui le retient d'agir est le fait qu'elle soit du sexe opposé. Il n'aurait pas l'air d'un con qu'une femme aille porter plainte pour agression alors qu'il n'est même pas à l'origine des remarques initiales. Il lui rend son joint en gardant à l'esprit que son offre ne l'engage à rien. « Merci mais non merci. » Il détourne les talons peu intéressé. Sans se mentir, sa présence donne des envies de s'euthanasier sur le champ. S'il veut consommer : il en a de la meilleure. Il ne veut rien dire de plus, en fait. Se casser tout simplement.





_________________


we are born  
to die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Disturbia.   Lun 1 Déc - 11:20

Petit merdeux jusqu’au bout. Tu hausses les épaules, replaces le joint entre tes lèvres et t’adosses à la porte d’entrée (tu t’vois mal prendre l’ascenseur en fumant, les voisins apprécieraient probablement pas l’aqua’). Le regard vers l’infini d’orange de rouge de mauve qui augure les nuits fauves, le regard perdu parmi les tendres nuances du crépuscule, t’oublies l’ennui et l’apathie et les fausses gueules d’ange qui s’transforment en démons du dimanche dès qu’ils l’ouvrent. Tu jouerais bien un peu mais t’as peur que ça parte trop loin, t’es pareil qu’un chat, t’assènes des coups de pattes malicieux sans même penser à tes griffes aiguisées. T’sais qu’si t’étais plus sympa’ les gens te proposeraient p’tête leur aide ? (parfois t’es casse couilles, et parfois c’est même pas volontaire) Tu le jauges d’un air bizarre, d’un air de parier avec toi-même – ragera, ragera pas ? fuira, fuira pas ? (sourira ?)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : class whore

▸ MESSAGES : 317

▸ HERE SINCE : 25/11/2014


MessageSujet: Re: Disturbia.   Sam 6 Déc - 20:58

Sidéré. Elle est sérieuse, elle ? Non à l'ouest. Personne la calcule, elle est tarée. Et puis il ne lui a rien demandé à cette conne. « J'cherche pas à l'être de toute façon. » Leurs regards se décroisent rapidement quand il décide de forcer le chemin.
    FERME TA GUEULE TOI AUSSI PUTAIN, FERME TA GUEULE.
Les prunelles d'un gris-bleu s'assombrirent subitement telle une mer d'encre dans la tourmente. L'anthracite mystérieux par éclat disparaît : c'est de la colère qui dégueule de ses yeux à ce jeune. Il est frayeur ce regard sauf qu'il lui tourne complètement le dos. Plus insupportable que cette nana, il meurt. Clyde a déjà une longueur d'avance qu'il l'entend encore jacter et faire semblant de lui donner un conseil. Comme s'il avait besoin d'aide primo. Et deuzio, il veut juste rentrer dans son satané appartement. Bordel. Déjà ; il est fierté et arrogance. Mais elle, complètement à côté de la plaque. Tant et si bien qu'il sait pourtant qu'elle a bien trop consommé. Les junkies n'ont rien d'intéressantes, elles ne sont bonnes qu'à faire perdre du temps. Il décroche. Une sale journée parmi d'autres à venir, rien de plus. Il rit intérieurement à présent.





_________________


we are born  
to die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Disturbia.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Disturbia.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: les habitations-