AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 Errer dans la réalité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Errer dans la réalité.   Lun 26 Mai - 18:13

Elle est dans un hôtel maintenant. Miteux parce qu'elle ne peut pas se résoudre à dépenser cet argent. Ce n'est pas le sien. Officiellement si. Grâce à une signature. Cette simple idée, la met mal à l'aise. Une pression qui monte en elle lentement. Bloquant ses voies respiratoires. Comprimant son estomac. Angoisse naissante qui crie. Hurle à s'en rompre les cordes vocales. Egoïste. Egoïste. Egoïste. Elle étouffe. Se précipite hors de l'établissement et marche loin. Dans la rue. Court. Titube. Les cheveux encore mouillés de sa douche, les yeux vides. C'est le contrecoup de son départ.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Errer dans la réalité.   Mar 27 Mai - 6:07

Vagues âmes qui couraient dans une brume lugubre, dont des pans s’écorchaient à leurs angles érodés… qui couraient dans la ville, couraient les artères d’une ville qui les perdait encore.

La course ressemblait à une errance.

Les accents joviaux étaient désormais bannis de ses yeux, en exil, alors même qu’il les avait longtemps retenus après le départ – contre le départ et tout ce qu’il laissait. C’était improbable ; il était reparti, revenu, en quelques jours seulement. Va-et-vient sans buts (car il n’en avait trouvé aucun en venant ici) et qui lui collaient à la peau un sentiment d’indétermination poisseuse.

À quoi la fuite aurait-elle pu ressembler, sinon à une errance ?

Alors elle lui tomba presque dans les bras. Sa course à elle s’essoufflait aussi ; il l’avait regardée courir vers lui dans la rue sans la voir (il ne s’était pas rendu compte qu’il l’avait croisée déjà dans son hôtel même), tituber ensuite. Elle s’effondrait en continuant d’avancer – c’était l’impression qu’elle donnait. Et, alors, ils s’étaient rencontrés. Deux vagues âmes semblables s’étaient rencontrées par hasard, dans cette collision brusque. Il l’avait reçue contre lui pour la retenir et qu’elle ne tombe pas, faisant aussi d’elle son équilibre, en quelque sorte. Ca aurait presque pu ressembler à une étreinte. Soudain il trouvait une raison d’être attentif à nouveau.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Errer dans la réalité.   Mer 28 Mai - 12:15

Flou. Elle ne voit pas, ne voit plus. Elle avance tant bien que mal sur le bitume. Silhouette en noir et blanc. Perdue dans cette réalité qu'elle déteste. Les bruits urbains pour bande son. Poursuivit par sa culpabilité et sa crainte. Ce n'est plus l'heure des sourires, ni même des yeux pétillants. Les masques sont tombés. Brisés par l'envol de l'ivresse. Ivresse du départ. Ivresse de l'arrivée. Les vérités sortent du placard au moindre temps mort. Explosant les portes brutalement. Les peurs reviennent à la surface, aussi profondément puissent elles être enterrées. Voilà les cadavres de tout un chacun. Ils l'obligent à quitter son monde si beau. Son monde plus coloré, plus enfantin. Ici il fait trop froid. Ici c'est trop vide. Ils la noient. L'étouffent. Manque d'air. Elle ne respire pas, ne respire plus. Perte d'équilibre. Inévitable. Elle percute quelque chose. Quelqu'un. Ses jambes ne la tiennent qu'avec peine. Alors elle s'agrippe à des bras, avec toute sa douleur. Toute sa peur. Honteuse. Elle attend ce qui lui paraît une éternité pour finalement elle relève la tête. Timidement. Elle distingue un visage, à l'air aussi perdu que le sien. Il lui dit vaguement quelque chose. Mais cette idée meurt rapidement dans son esprit car il y a ces yeux. Reflet des siens. Miroir qui lui renvoie son propre état. Surface éclatée. Ça la terrifie. Sa bouche s'ouvre mais rien n'en sort. Les mots restent dans sa gorge. Lui donnant presque la nausée. Alors elle se contente de serrer plus forts ses bras. Pour que lui non plus ne chute pas. Elle n'est pas sûre d'être capable de le relever.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Errer dans la réalité.   Jeu 29 Mai - 16:20

Il se voyait dans ce regard éraillé, il y lisait la décrépitude de tout un monde – celui qu’auraient formé leurs espoirs si pleurards et poreux ils ne s’étaient pas évaporés. Terrifiant, rassurant, c’était tout ça à la fois en une même seconde – une seconde de surgissement, un présent qui se présentait brutal à leur conscience, une convergence brusque et comme inaugurale. Gennaro avait l’impression de sortir d’une longue léthargie douloureuse. Leurs souffles inconsciemment retenus retenaient le temps, et ils se tenaient toujours, les phalanges fébriles et fermes. Lui détailla ce visage si proche ; des minuties brunes bouclaient à l’entour des lèvres tremblantes et les accrochaient doucement.

Ils ne risquaient plus de tomber à présent, mais leurs bras aussi continuaient de s’accrocher car il semblait qu’il aurait été facile au vent de les dissiper, sans ce contact affolant et nécessaire. Leurs corps se seraient délités lentement, émiettés à la première rafale…

Il ne la lâcha pas. Au bout d’un silence étranglé, dans un souffle un vague vers lui vint mystérieux, réminiscence d’une nostalgie lointaine. « On passerait par le chas de la plaie… » Il ne savait même pas d’où il lui revenait – était-ce le refrain d’un esprit fatigué qui ne trouvait plus la porte, et pas même à tâtons ? L’expression d’une espérance devenue vieille, l’agonie d’une longue attente… Il devait avoir l’air bête, simplement, peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Errer dans la réalité.   Dim 1 Juin - 20:49

Elle n'est pas à l'aise la brune. Pas du tout. Elle n'aime pas ces longs regards qui s'insinuent presque vicieusement dans vôtre âme pour en découvrir les moindres secrets. Un grain de sable qui vient s'insinuer entre deux certitudes qui finiront par s'écrouler à cause lui. S'il y a bien une chose qu'elle ne partage pas, même pas avec elle même, c'est ce qui la tourmente. Elle a envie de lui hurler à plein poumon d'arrêter de la regarder. Cependant elle n'est pas capable de le faire de son côté. Le voir ainsi l'empêche de se noyer à l'instant même. Tout comme cette poigne. Rassurante et douloureuse à la fois. Il la retenait alors que son esprit coulait dans les très fonds de sa culpabilité et du vide. Parce que là voilà sa plus grande peur : que le vide qu'elle cache, s'agrandisse et finisse par l'engloutir. Ses mots la ramènent quelque peu à la réalité. Elle n'en saisit pas le sens, les entend sans les écouter. Ils continuent de flotter entre eux deux lui semble-t-il. Longtemps. Comme la preuve que tout ceci n'est pas rêve. Elle aurait presque envie de les toucher, de s'en saisir pour les comprendre, pour le comprendre lui. Pilier improbable à ce moment-ci. Mais elle n'ose pas. Elle a la sensation que cette parole n'est pas pour elle. Destinataire inconnu et sûrement loin. Du passé peut-être. Ou bien attente d'un futur qu'il espère proche. Elle ne sait pas. Alors pour la première fois depuis longtemps elle devient timide. « Excusez-moi... Je suis désolée » Elle s'adresse à cet inconnu mais également à celui qui a partagé sa vie. Personne ne devrait la voir ainsi Trivia. Elle est une petite lumière. Aujourd'hui un peu faible. Mais elle essaye de lui sourire à cet homme. Je suis là maintenant, ça va aller. Ne t'en fais pas. Demi sourire qui n'atteint pas ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Errer dans la réalité.   Sam 7 Juin - 14:14



Suspendu le temps à l’arc des lèvres qui remplissaient un sourire succinct, dont la propagation timide laissait aux yeux leur accent sombre. Est-ce un carrefour, une impasse, qu’ils ont trouvé ? Autour les routes rapides et distinctes leur dessinait en creux ce grand flou où ils se diluaient. Un contact pour se délimiter, un regard pour se définir… La solitude n’est pas le lieu où l’on se trouve : c’est là que l’on se perd. Il avait fui pour se perdre… et s’en rendre compte à bousculer les inconnus dans la rue, après avoir au hasard foulé un pavé inconnu et neutre. « Ce que je dis est insensé, et vous vous excusez ? » lui souffla-t-il dans un même sourire triste. Lassitude… lassitude, et la gravité se faisait lourde, il luttait contre l’envie de se laisser tomber, choir là contre le mur, voir les jambes plutôt que les yeux qui le croiseraient. Mieux valait lutter pour des réponses, mais qui pour les donner ? « Pourquoi sommes-nous venus là ? » s’entendit-il lui demander… et il lui semblait qu’il sentait toujours ses bras fins contre ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Errer dans la réalité.   Lun 9 Juin - 16:19

Ses doigts ne lâchaient pas les bras de l'inconnu. Si les mots lui avaient permis de relâcher son emprise, elle était tout bonnement incapable de s'éloigner de lui. Elle ne voulait plus être seule à cet instant. Ne voulait pas du vide environnant, reflet de celui qui la bouffe intérieurement. Celui dont elle a peur le soir dans son lit. Comme une petite fille tremblant devant les monstres de son placard. Il lui répond. Douce mélodie murmurée qui parvient avec lenteur à ses oreilles. Cette fois elle est bien la destinataire. « Insensé peut-être, mais joli. » Chuchotement pour ne pas briser la fragilité de leur équilibre. Un sourire usé prend naissance sur le visage masculin. Et d'un coup, Trivia a l'impression qu'il va s'effondrer. Alors elle reste attentive. Au moindre coup de vent, au moindre tremblement de leur corps. Ses yeux s'ancrent fermement dans les siens. Pour ne pas qu'il perde pied. Pour ne pas qu'elle perde pied. Aucun ne tombera aujourd'hui. Surtout pas. « Pour nous rencontrer et ne pas s'écrouler. » Les paroles s'échappent de ses lèvres naturellement. Elle se dit que c'est le destin. Ce concept si flou et séducteur. Expliquant des faits improbables. Certains l'appellent Dieu, d'autres coïncidence. Mais destin implique fatalité. C'est ce qui lui plaît. Destin change sa vie et lui offre une nouvelle chance maintenant. Chance qui se déguise en une rencontre brutale et désespérée. Pourtant c'est tellement plus que ça en réalité. Une impression étrange prend place. Celle que cet instant est une deuxième chance. Le prologue du second livre de sa vie. Son véritable départ.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Errer dans la réalité.   Ven 13 Juin - 8:37


C'était tout imperceptible, ce changement ; il le sentait intuitif, intuitivement. Quelque chose avait bougé, dans l’ordre des choses, dans l’ordre de ce monde – l’ordre de leurs chemins. On voyait plus loin peut-être, on avait soudain la place pour faire quelques pas. Quelques pas de plus, et pour le reste : ne pas s’en inquiéter. Pas maintenant, pas tout de suite, pas si vite. S’ouvrir un horizon, se tailler des raisons de le rejoindre. Quitter la peur comme on laisse une mue maladive. Il fallait se donner du courage, le courage de le faire, encore un peu. Encore un peu plus longtemps.

Et du courage passait dans ce contact. Une liberté vertigineuse aurait pu les pousser à se dessaisir l’un de l’autre, mais ils se touchaient encore - c'était fragile mais du courage, né ainsi et de nulle part, comme la chaleur diffuse d’un feu salvateur, du courage passait dans ce contact. Les sourires étaient moins tristes peut-être, les regards plus assurés. « C’est vrai. Il y a tant d’âmes égarées ici, et qui s’égarent un peu plus… je ne comprends pas. Vous avez raison. On devrait se rencontrer sans cesse, c’est comme ça qu'on recommence. » Recommencer… sans penser à l’éternelle incertitude, sans penser que peut-être, on se perdra encore. Il avait fallu ce contact pour accepter, pour comprendre. Recommencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Errer dans la réalité.   Ven 20 Juin - 12:18

Cet éclat de fausse innocence revient petit à petit dans ses orbes marrons. Fausse parce que l'innocence est partie il y a bien longtemps. Alors elle s'en est créé une autre Trivia. Une qui ne s'envolera pas. Jamais. Une protection solide. Un bouclier du métal le plus dur qui soit. Lentement elle essaye. De paraitre moins fragile. De redresser ses épaules, son dos et son menton. Ses yeux sont moins hagards et moins apeurés. Une routine qu'elle connait bien pour la faire chaque matin. Pour paraitre solide. Tout est destiné à ça en réalité. De ses cheveux toujours ébouriffés à ses grosses bottes en passant par ses tatouages. Alors elle desserre son emprise. Ses mains ne sont plus qu'effleurement. Légère caresse signant la fin du premier acte. Faisait déjà de cette rencontre souvenir.  « Peut-être bien. Mais à force de recommencer on ne termine jamais rien. » Ce qu'elle ne supporte pas. Elle va au bout de tout la brune. Pourtant elle aimerait recommencer à la fin des temps. Commencer des histoires nouvelles et changer d'identité comme on change de vêtements. Mais ce n'est pas possible ça. Alors elle fait en sorte que les chapitres de sa vie soient tous différents les un des autres. Qu'il n'y ait aucune similitudes. Ils ont un début, une fin et une âme. Au moins, sa vie aura eu plusieurs temps. Plusieurs esprits. Et une multitude d'émotions.  « Et vous ? Vous êtes vous égarés ? » elle lui demande. Tendrement, sa voix remplie d'une patience qui lui est rare. Ses yeux se plantent dans les siens. Comme un port d'ancrage. Accrochez vous à moi, je vous emmènerai loin. Elle veut percer ce mystère et comprendre pourquoi cet homme a tant d'impact sur elle à ce moment précis. Parce que leur errance, leur égarement semblent différents. Dans quel monde se sont-ils perdus ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Errer dans la réalité.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Errer dans la réalité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vu dans la réalité
» Errer dans les couloirs... [Libre à qui veut]
» Torg: le jeu de rôle de la guerre des réalités
» [Mission] Le temps brise et disperse la réalité, ce qui reste devient mythe et légende || Terminée
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp-