AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 Haut les coeurs (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Dim 25 Mai - 17:33

il sent sa peau qui s'éveille sous ses lèvres, les frissons qui tressautent sous l'épiderme, les soupirs que laissent envisager ses lèvres entr'ouvertes. art se félicite de ses réactions, son sourire écartelant progressivement ses lèvres, tanis qu'il continue d'explorer le haut du corps de cappie du bout de la bouche. elle s'écarte à peine, il la regarde sans comprendre avant d'hocher brièvement la tête, répondant fiévreusement à son baiser, laissant sa langue danser, ses lèvres agacer, ses mains caresser la chute de ses reins jusqu'à glisser lentement sur ses fesses, aggriper l'arrière d'une cuisse, pour l'inciter à passer ses jambes autour de lui, sans peur ni honte, vraiment. c'est comme si il avait fait ça toute sa vie, cette danse des corps, si proches, si joueurs, si séduisants. peut-être que c'est le cas, avec ces muscles insoupçonnés, ces réflexes impossibles à perdre quand enfin, elle décolle à peine du sol et qu'il l'emmène, bon gré mal gré, explorer l'appartemment à la recherche de la fameuse chambre. le nez niché dans son cou, il le suçote, le mordille, l'embrasse, y laisse une marque impérissable. parfois, dans son aventure, il doit la reposer un quart de seconde au sol, doit la plaquer à un mur pour lui dérober un baiser, s'arrêter d'avancer juste pour croiser son regard ; et enfin il trouve le sacro-saint graal, le lit, sur lequel il la fait tomber, lui-dessus. il ne pense même plus à son verre de limonade, il n'y a qu'elle, plus qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Dim 25 Mai - 17:44

C'était là, contre son corps que tu sentais le matelas t'épouser avec Art. Une course portée, contre lui, des baisers, des caresses, des souffles saccadés. T'avais indiqué, tant bien que mal, le chemin de ta solidarité de votre désir flamboyant. Puis sous lui, surplombée par sa hauteur, t'embrassais son torse, tu le caressais avec tes mains. Tes mains d'une habilité certaine qui venaient défaire les boutons de son jean. Le regard dans les flammes d'un enfer de désir, tu ne voulais qu'une chose. Tu voulais le sentir en toi, plaisir fascinant et intense d'une première fois. T'allais rendre ça inoubliable, Cappie. Tu le souhaitais, plus que tout. Ton corps réagissait, tes yeux se consumaient. Le bleu océan commençait à noyer petit à petit tout ton être dans un état passionné et déraisonné pour cet inconnu que tu commençais à trop connaître, à trop vouloir. Lorsque tu déboutonnais son jean, tes lèvres venaient marquer à leur tour son cou. Désir de possessivité, désireuse d'y laisser une marque. Tatoué à vie par toi, Cappie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Dim 25 Mai - 17:52

pendant un terrible instant, elle lui semble si fragile, sous lui, prête à être écrasée. il se souvient de ses mots comme s'ils étaient inscrits en lui : as-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ? il se rend compte que non. le diable, il a jamais su ce que c'était. et si c'était elle, alors il l'aimait bien, ce diable. ses mains sur son corps, les siennes sur le sien, qui viennent découvrir tout ce qu'il n'a jamais pu voir ou toucher, ses lèvres venant effleurer les siennes, ses joues, son cou, son épaule, laissant parfois sa langue traîner, ses dents marquer. il frissonne en sentant les mains froides de cappie sur son aine, en train de le défaire de son jean ; aussitôt les siennes se baissent aussi jusqu'au sien, font sauter le bouton puis glisser la fermeture éclair, avant de la défaire de la fabrique qui glisse le long de ses jambes. il la déshabille lentement, en prenant le temps d'admirer ce qu'il découvre, jusqu'à ce qu'elle se retrouve sous ses yeux, habillée de ses derniers remparts. il sourit. “ t'es jolie. ” il murmure en venant lui voler un énième baiser.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Lun 26 Mai - 17:44

Tes mains se chargeaient de défaire son bouton, de faire glisser la fermeture. Tu te faisais impatiente, encore une fois. T'essayais de calmer tes ardeurs, tu ne voulais pas le brusquer, tu ne voulais pas l'effrayer. Son adresse en la matière t'étonnais, c'était inattendu et agréable. Finalement, tu te retrouvais découverte devant lui. Tes sous-vêtements en dentelles noires contrastaient sur ta peau blanche, ton grain de beauté sur ta hanche se laissait entrevoir. Tu souriais, tu rougissais. Il te regardait de ses yeux trop foncés, ses yeux trop profonds. Détaillée que tu étais, tu te laissais fondre sous son regard. Tu souriais, un peu, tu pouffais de rire. Un chaste baiser. Presque aimant et trop tendre. Tes mains quittaient alors le haut de son jean pour s'emparer de son visage. Tu le prenais entre tes doigts frêles et tu embrassais sa mâchoire, le bout de son nez et puis même la paupière de ses yeux. Tu souriais contre sa peau, tu lui distribuais tout ce qu'il méritait. Un poème en prose, peut-être artiste et surréaliste à la fois. T'écrivais des mots sur sa peau à l'aide de tes lèvres, trop rosées, trop gercées. Finalement, elles venaient se déposer à nouveau sur les siennes. Ta langue chatouillait la sienne dans une douceur qui était tienne. Tu n'étais pas brusque avant de t'écarter et murmurer de tes yeux grands yeux bleus. "Merci, Art. T'es pas mal non plus." Puis tes mains repartaient à l'assaut de son jean que tu finissais par enlever.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mar 27 Mai - 17:16

il sourit en coin au compliment lâché à demi-mot, petit sourire en coin entre l'air humble et l'autre, peut-être plus sombre, du joli garçon qui a toujours été traité comme tel. mais aucun mot n'aurait pu lui dire combien elle le trouvait beau - si c'était effectivement le cas - mieux que ses lèvres, qui avaient laissé derrière elles, des marques brûlantes sur son visage. il est marqué au fer rouge. y'a marqué cappie sous sa peau qui frissonne, sous sa peau qui se presse contre la sienne dans l'espoir qu'elle n'aperçoive rien de son corps (il n'y a pas de lumière à éteindre, pas ici, pas maintenant, les nuages gris inondent la fenêtre et le soleil rit, malin, derrière eux). il est joli garçon mais dès qu'on lui enlève trop de vêtements, ça ne va plus, les côtes sont trop saillantes mais les proportions sont bonnes, la peau est douce, les muscles sont ciselés. il a travaillé si dur pour un corps parfait qu'il a honte de montrer. rire nerveux qu'il étouffe dans le cou de cappie. ses mains, désormais timides et pudiques, caressent pensivement son ventre, ses côtes, ses hanches, ses flancs. il ne dit plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mar 27 Mai - 17:49

Tu le sentais, son souffle dans ton cou. Tu le sentais secoué par ce qui semblait être un rire. Tu le sentais ralentir, tu le sentais se raidir. Tu le sentais, oui, tu sentais le problème. Ses mains venaient cependant caresser ta peau, parcourir ton corps. Tu frissonnais sous son contact, t'abandonnais un peu l'idée qu'un problème avait fini par jaillir entre la fusion, la passion de vos deux corps, de vos deux coeurs. Tu t'accrochais à ses omoplates, tu caressais son dos du bout des doigts. Puis finalement, tu sentais bien que quelque chose n'allait pas. Tu fronçais un peu les sourcils, tu te redressais de ton corps blanc comme neige. Ainsi, t'obligeais Art à se découvrir également. Tu t'appuyais de tes mains, tu le regardais dans les yeux. T'essayais de le capter, d'essayer de lire, tu cherchais son regard, tu voulais le percer, le comprendre. "J'ai dit quelque chose qui n'allait pas ?" que tu finissais par claquer, timidement, peureuse, soucieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mar 27 Mai - 17:56

elle se redresse un peu, art n'a pas d'autre choix que de faire de même, à regret, son visage affichant une grimace gênée. il plante son regard dans le sien, pour l'inciter à faire de même, à ne pas regarder autre moi. dieu que c'est embarassant. toutefois, quand il l'entend, c'est comme si un rayon de soleil venait d'embrasser son visage. il a de nouveau ce petit sourire, alors qu'il vient déposer un baiser sur son nez, sur sa joue. “ non. tu es parfaite. ” murmure-t-il en s'écartant à peine, pour qu'elle puisse lire ses mots. “ je suis nerveux. ” confesse-t-il, son coeur battant follement dans sa poitrine, comme un petit garçon confronté à la chose... ce qu'il est, peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mar 27 Mai - 18:06

Tu rougissais un peu, tu fermais les yeux. T'appréciais ce compliment comme on peu apprécier un bouquet de roses. Ses baisers te laissaient calmer ta peur. T'étais rassurée, en quelque sorte. Puis tu lisais, t'écoutais avec un peu de peine. Ton regard se plantait à nouveau dans le sien, l'une de tes mains venait toucher le creux de son cou. Tu sentais le sang affluer ses veines, tu sentais bien que quelque chose clochait. Tu le regardais de tes yeux tendre; tendre de passion, tendre d'immersion, tendre d'amour puis tendre de lui. Tes doigts effleuraient sa peau, tu le chatouillais légèrement, rêveuse d'une solution miraculeuse. "Si tu veux arrêter, dis-moi. Mais c'est normal d'être nerveux..." que tu finissais par chanter entre tes lèvres. Puis hésitante, baissant le regard, tu bafouillais une question indiscrète. "Pou..pourquoi tu n'as jamais franchi le pas avec une fille ?". Et tu rougissais, indiscrète, interdite. Ce n'était pas vraiment le moment pour les questions, Cappie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mar 27 Mai - 18:17

le noeud dans son ventre se serre, mais il a toujours ce petit sourire sur le visage, alors qu'il s'assied machinalement en face d'elle. ses yeux ne la quittent pas, aimantés à une telle beauté, des étincelles dégoulinantes des prunelles. il sourit, tend la main et, du bout de l'index, caresse sa joue jusqu'à son menton, pour le lui faire relever et confronter son regard au sien. “ t'es vraiment d'humeur bavarde ? ” sourit-il, avant de se pencher pour déposer un léger baiser sur ses lèvres. puis un second. “ parce que j'avais peur. mais tu me fais pas torp peur, cappie, pas toi, cappie. j'avais plus peur qu'on ne se revoit pas. ça aurait été terrible. parce que j'aurais pas pu t'oublier. ” ses lèvres descendent sur sa mâchoire. son cou. “ et puis les filles, c'est nul. mais toi, toi t'es bien. ”
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mar 27 Mai - 18:29

Tu sentais son doigt longeait le long de ta mâchoire, puis finalement, tu redressais le regard pour observer ses yeux trop foncés, trop noirs, trop envoûtants. Tu pouffais un peu de rire à sa remarque avant de sentir ses lèvres. Ses lèvres qui t'arrachaient des bonds dans ton ventre trop émerveillé par ce moment. C'était l'effet d'une bombe, c'était l'effet d'un coup de revolver, c'était l'effet de ton désir illimité. Tu finissais par le laisser continuer, t'écoutais et tu regardais sagement sa réponse. Ses réponses. Gênée comme choquée de sa réponse, tes yeux trahissaient de trop grandes interrogations. Dans un premier temps, tes joues rougissaient par de tels mots. Tu te sentais bien, là, regardé par son minois d'ange. Art. Puis toi aussi tu ne songeais qu'à le revoir, aspiré par son souvenir envolé d'une nuit écourté. Souvenir d'un paintball saccagé, pressé. Mais la suite de sa confession, tu ne savais pas trop quoi pense. les filles, c'est nul. Tu comprenais pas trop, t'étais silencieuse, pensive. Si tu comparais aux hommes de son âge, très peu d'hétérosexuel diraient cette phrase. Pas comme ça, pas sur ce ton, pas avec ses phrases. Tu fronçais un peu les sourcils, ses lèvres sur ta peau ne te sortant pas de ta rêverie incomprise. Tu savais pas trop quoi dire, tu savais pas trop réagir. Peut-être que t'hallucinais, peut-être que tu te trompais. Puis finalement, tu ne pensais plus qu'à ses mots, les autres, les plus beaux. Les mots contents, les mots envoûtants. Finalement, tu prenais son visage entre tes mains pour y planter ton regard. "Fais-moi confiance." que tu finissais par dire avant de rencontrer ses lèvres et jouer avec ta langue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mar 27 Mai - 18:36

il ne savait pas qu'une telle violence émotionelle pouvait exister. que son ventre pouvait se tordre ainsi jusqu'à lui faire mal. que son coeur pouvait battre si fort dans sa poitrine, qu'il avait l'impression qu'il allait s'enfuir et s'envoler. il aurait pu parier un milliard de choses, parce qu'il était trop con et qu'il adorait parier sur des trucs débiles ; mais jamais il aurait pu parier que c'était à banff, canada, dans le lit étroit d'une petite chambre d'un appartemment exigü du milieu de nulle part, qu'il ressentirait ça. il se sent mal dans son corps mais quand elle prend son visage entre ses mains, qu'elle s'empare délicatement de son coeur, et qu'elle lui intime de lui faire confiance avant de l'embrasser doucement, il se sent bien. il se laisse aller au baiser, danse du bout de la langue avec la sienne, l'apprivoise, tandis que ses doigts viennent se glisser entre sa peau douce, son dos, et le matelas, pour venir remonter jusqu'à ses omoplates, la fermeture d'un soutien-gorge trop encombrant. “ oui. ” murmure-t-il simplement, la voix blanche, ses dent venant mordiller sa lèvre inférieure comme dans un jeu débordant d'une assurance qu'il ne partage pas intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mar 27 Mai - 18:44

De ses lèvres qui représentaient le désir, la joie, l'envie, le plaisir, la luxure, le bonheur, l'extase, il te répondait. Il répondait à ton appel à l'amour, celui de deux êtres, deux corps. Tu sentais ton âme à l'intérieur de toi, elle était là à l'affût de ses caresses, de ses tendresses. Tu rencontrais à nouveau le matelas, ton dos épousait les draps. Tu sentais la dentelle noire s'échappait, elle s'évaporait dans les attentes du beau brun. Cappie, découverte mais ouverte, la naissance de tes seins venaient de tomber à nu. D'une de tes jambes, tu la passais nerveusement et protectrice sur la sienne, t'entichais vos corps un peu plus. Tu voulais l'approcher de toi, toujours plus. Tu capturais ses lèvres, t'enchaînais son cou puis même ses épaules. Tu laissais ta trace qu'était nourrie par l'inspiration que son être entier te provoquait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mer 28 Mai - 17:23

ses doigts tremblants font délicatement, timidement, glisser la dentelle noire sur la peau ivoire. le bout des doigts vient découvrir, agacer, caresser tout ce qui se passe sur la peau de cappie, avec un mélange de fascination et de retenue, tandis qu'il lui offre volontiers ses lèvres, son corps chaud contre le sien, son étreinte maladroite. elle est presque nue, maintenant, et lui aussi. il lui sourit maladroitement, un moment que leurs nez s'entrechoquent et qu'il recule son visage, plante fièrement son regard dans le sien. il ne dit rien, pour une poignée de secondes, avant de déposer un baiser sur le sommet de son nez - comme une promesse, une invitation, ou peut-être une simple manière de dire je te veux ici et maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Jeu 29 Mai - 9:09

Tu te consumais sous ses caresses, ton corps fondait dans une rivière à l'amour d'un désir profond. T'étais les eaux de votre idylle éphémère, il était les parois de votre direction. Tu sentais ses mains caresser ton corps, tu bougeais les tiennes pour découvrir encore une fois sa peau. Du bout des doigts, tu touchais ses omoplates, t'observais son torse, tu découvrais le bas de ses reins. Tu touchais ses fesses, t'écrivais des notes de musiques autour de son nombril. Yeux dans les yeux, tu mélangeais l'océan à la tempête, tu fusionnais la mer et le vent. Tornade magique, son baiser sur ton nez venait raviver tes sens. Tes frissons toujours présents, tu venais saisir sa tête. Ta jambe qui caressait la sienne s'arrêta pour vous faire basculer. Un coup de rein, un coup de hanches et tu te retrouvais sur lui. Regard embrasé, tu souriais, joueuse. Tes mains jouaient avec l'élastique de ton caleçon alors que tes seins touchaient le bas de son ventre. Finalement, à califourchon sur ses membres, tu venais découvrir sa virilité montante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Dim 1 Juin - 10:33

sa réaction ne se fait pas attendre : avant qu'il n'ait pu dire ouf, les rôles sont inversées et elle se dresse là, sur lui, trop fière, trop belle, trop nue. les joues d'art s'embrasent quand les doigts de cappie se font audacieux, il se mord la lèvre inférieure, glisse sa main sur la joue de la blonde pour attirer son visage au sien et la forcer à lui ouvrir son cou, à le laisser y laisser un énième marque violacée alors qu'il achève, de l'autre main, de la déshabiller. leurs corps nus s'entrechoquent, il a des papillons sous la peau, il vient mordiller le lobe de son oreille tandis que la main qui était sur sa joue, est venue caresser le cou, l'épaule, le sein.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Haut les coeurs (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Haut les coeurs chez les motards ? (Bree)
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» Couleur de la cape de haut elfe
» On attaque à l'Est. [ Haut elfe Vs. Harad-Orientaux]
» tuto mes haut elfes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp-