AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 Haut les coeurs (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Haut les coeurs (hot)   Mer 21 Mai - 15:43

Tu courrais sous la douche, tu te lavais en vitesse. Tu ressemblais à une sorcière, en pyjama, les traits fatigués. Tu tentais de mettre du fond de teint, un peu de mascara. T'aimais être naturelle, mais cette fois-ci, dans le souvenir de votre nuit passée, tu voulais te mettre en valeur. Art, Art, Art. Tu l'attendais, chez toi, impatiente de le retrouver. Le coeur excité, la joie dans les pores, tu respirais l'attente. T'avais mis cette robe, c'était le début du printemps, tu ressortais ton vêtement favoris. Tu t'asseyais sur ce canapé, puis t'allais chercher un verre d'eau. Finalement, tu regardais autour de toi. Velvet n'était pas là et c'était un coup de chance. Puis tu attendais, encore, toujours. Tu l'attendais, lui et sa gueule d'ange.


Dernière édition par Cappie le Jeu 29 Mai - 9:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mer 21 Mai - 15:51

il sourit en coin, son pouce appuie sur le bouton et envoie le message puis il sent son coeur qui bat trop fort dans sa poitrine et sa tête qui tourne un peu ; et en écho à son coup de coeur, y'a sam qui aboie. art grogne, lui caresse le crâne, lui serre des croquettes sur la banquette arrière et lui fait promettre de rester tranquille. il va falloir qu'il trouve une solution s'il veut pas que son chien crève à force d'être emprisonné. mais s'installer ici... il est pas sûr de vouloir encore. il sait même pas pourquoi il reste. peut-être grâce au petit lutin auquel il vient d'envoyer ce message bancal. il sort de la voiture, garde une fenêtre ouverte, la verrouille et s'en va sans regarder en arrière. 208 wolf street, il regarde l'interphone mais un homme sort, il en profite pour rentrer. cappie et velvet, y'a marqué, genre à la va-vite, puis leur étage ; il y coure. art se passe une main dans les cheveux devant la porte. frappe. qu'est-ce qu'il fait là, encore ? il s'éclaircit la gorge au moment où la porte s'ouvre. elle est là.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mer 21 Mai - 16:02

C'était affreux, t'attendais, tu guettais son regard à travers la fenêtre. Tu te passais ses moments passés ensemble, cette nuit, ce paintball. Il était là, de ses grands yeux, le regard trop heureux. T'avais envie de l'aimer et de tout abandonner pour sa gueule d'ange. Mais tu l'imaginais, tu l'imaginais jusqu'à entendre la porte sonner. Tu tournais vivement la tête, tu replaçais tes cheveux derrière tes oreilles avant de les enlever. Tu savais pas trop comment te mettre, tu savais pas quelle attitude apporter. Putain. que tu soufflais entre tes dents. T'allais ouvrir la porte, tu souriais un peu à sa belle gueule. Tu restais là, le regard curieux et les bras ballants. Il était beau, devant ta porte d'entrée. C'était un peu le prince de ton donjon, Cappie. Puis tu souriais, un peu plus. Puis tu secouais la tête, moment de réalité. "Je, euh. Entre !" t'étais pas assurée, rassurée, tu faisais un peu pitié à première vue. Tu te décalais sur le côté pour l'inviter dans votre habitacle qui traduisait une douceur et une beauté dont Velvet et toi avait eu le secret.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mer 21 Mai - 17:33

pendant les cinq secondes qui séparent son poing sur la porte et cette dernière qui s'ouvre, art se dit qu'il aurait dû frapper plus fort, qu'elle est dure de la feuille, qu'elle veut plus le voir, qu'elle le déteste, qu'elle le trouve bizarre. quand le battant laisse entrevoir son visage, il soupire, presque soulagé. et sourit en coin, peut-être ravi que ce soit elle, et pas un mec bizarre qui lui envoie des textos à sa place. y'a un moment de flottement, entre le ici et le là-bas, le corridor et l'appartemment. puis elle s'efface, assène une petite phrase maladroite, et le sourire d'art s'élargit quand il entre dans l'antre. genre féminine, cosy, sympathique. il aimerait bien avoir un chez lui. machinalement, il fait quelques pas, se laisse diriger par ses pieds individualistes vers ce qui semble être le salon. art regarde minutieusement autour de lui, avant de se tourner vers cappie. il a toujours son sourire idiot. “ c'est sympa, chez toi. ”
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mer 21 Mai - 17:50

Il était là avec son sourire, puis ses cheveux que t'aimais bien toucher entre des doigts fins. Tu frissonnais un peu, d’innombrables pensées traversaient ton esprit. Tu soufflais un peu, fallait calmer tes ardeurs, Cappie. Finalement, tu refermais la porte légèrement interdite derrière ses pas. Tu regardais autour de toi, l'appartement était rangé. Tu souriais. Il découvrait ton chez toi, ou plus, celui que tu partageais aux côtés d'un ange. A sa remarque, tu rougissais un peu. C'était étrange de vous croiser, seuls, à deux. Sobre. Tu regardais ses lèvres bouger, doux prétexte pour admirer ses lignes rosées. "J'aime bien aussi." que t'annonçais fièrement en baissant les yeux. "J'habite avec Velvet aussi." Tu souriais, parce que c'était elle qui avait mis l'amour et sa douceur dans cet appartement. Elle en avait tellement plus que toi, c'était vraiment une perle. T'avais de la chance. Encore plus en voyant ce beau brun devant toi. Finalement, t'étais gênée, tu savais pas trop comment réagir ni même quoi faire. Bordel, c'était plus simple de s'imaginer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mer 21 Mai - 17:56

il pensait pas pouvoir être aussi gêné une fois dans sa vie. le trac et le stress, art connaissait. mais ce truc là, bizarre, qui lui nouait l'estomac, ne lui était pas familier. il observait la blonde à la dérobée, faisant mine de détailler la pièce, les jolis meubles, les livres, les fenêtres, la table. finalement, quand le silence s'abattit sur eux, il planta franchement ses yeux dans ceux de cappie. et c'est avec un sourire tout doux tout tendre, faisant un pas en avant, tout en douceur et en gentillesse, qu'il proposa, la risette moqueuse : “ tu m'offres un verre d'eau ou on reste debout à se fixer sans rien dire ? ”
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mer 21 Mai - 18:03

Silencieuse, observatrice, tes yeux descendaient le long de son corps trop fin. Puis il était là, planté au milieu du salon. Si tu l'arrosais, il aurait peut-être pu prendre racine. Dans un sens, ça te ferait plaisir Cappie, il resterait toujours avec toi. Tu l'arroserais, tu le nourrirais. Puis il ne partirait pas, plus. Gênée à sa remarque, un léger rire venait franchir tes lèvres. Tu te passais une main dans la nuque. Le feu rongeait tes joues blanchâtres d'un hiver trop rude. "Merde, pardon, je suis désolée." Tu le voyais avancer, finalement, tu finissais par saisir sa main du bout de tes doigts pour l'amener dans la cuisine. Tes pas se posaient au sol dans un bruit sourd, le silence prenant place à nouveau entre vous. Dans la pièce, à quelques marches du salon, tu murmurais. "Tu veux boire quoi ?" Soudainement choquée par la proximité que tu avais engendré au contact de vos mains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mer 21 Mai - 18:11

le rouge qui colore ses joues lui donne un petit air adorable, art a envie de s'excuser de la déranger et de la gêner. et quand elle parle, encore plus gênée, les mots s'entrechoquent et le brun sourit légèrement, délicat, presque compatissant. le prenant de court, cappie attrape sa main pour le mener à la cuisine. il a peur d'avoir la main trop moite ou trop chaude ou très rèche ou trop calleuse, c'est le genre de trucs pour lequel il angoisse rapidement. son coeur bat à tout rompre dans sa poitrine. il ne sait pas ce qu'il veut. de la vodka pour bien commencer la journée, une bière pour la jouer cool, un jus d'abricot pour faire relax, un verre d'eau pour paraître sain ou juste elle, nue, toute nue, et lui qui s'assure que son corps n'a pas changé depuis leur nuit avortée. il branle du chef en remettant les pieds sur terre. il se rend compte qu'ils sont affreusement proches et, de peur qu'elle s'échappe, il resserre son emprise sur sa main. “ ce que tu as de mieux. ” il murmure. le sourire en coin, canaille, qui se glisse sur ses lèvres est lourd de sens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mer 21 Mai - 18:24

Tu détaillais son visage lorsque sa main venait serrer la tienne. Un peu plus fort. Ton coeur souriait, il manquait peut-être de battre tant ce geste te touchait. T'avais le souffle court, la tête embrumée par sa présence. Tu lisais ses lèvres, tu les buvais comme une enfant mange des bonbons aveuglement. C'était électrique, c'était plus fort que toi. C'était étrange cette attirance, c'était étrange ce sentiment. Tu souriais. Ce que tu avais de mieux à lui offrir, ce que tu souhaitais lui donner, c'était toi. Juste toi, tes lèvres, ton corps, ton coeur et même ta peau. Tu lui donnerais ton âme s'il la voulait là, maintenant. Alors dans un sourire rêveur, tu commençais à lui répondre, joueuse. "Et bien, là j'ai... des bières. Du jus d'orange, de la limonade, de l'eau. J'ai du whisky même ! Sinon, j'ai moi. Mais ça, ça reste à voir." Regard malicieux, tu ne lâchais pas sa main dominatrice sur la tienne. Non, tu appréciais bien trop ce contact.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mer 21 Mai - 18:29

il sait pas pourquoi, mais il se sent bien là, étrangement, bizarrement, avec l'impression qu'il devrait pas parce que c'est pas une situation si extraordinaire, si ? y'a son coeur qui bat trop fort. et il serre tellement sa main qu'elle doit sentir ses veines qui battent trop, dans le creux de sa paume. il regarde machinalement sa montre, à l'autre poignet, et grimace. “ il est un peu tôt pour de l'alcool, non ? ” sois cool. genre normal. pas genre cryptique qui descend des bouteilles dès dix heures, c'est derrière toi tout ça. promis. maintenant, c'est que quand y'a des jolis filles ou mieux, des jolis garçons, la nuit, qui te sourient de loin. “ de la limonade, s'il te plaît. et je veux bien un morceau de toi. ” rajoute-t-il après une pause, l'air pensif. cette fois, il est angélique, impossible de le soupçonner d'arrières pensées. il s'efforce même d'explorer la cuisine du regard, pour ne pas affronter les billes bleu électrique de cappie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Mer 21 Mai - 18:40

Lorsque sa main venait se lever pour regarder sa montre, tu soufflais. T'avais peur, tu ne voulais pas qu'il parte. Non, pas maintenant. Tu l'avais peut-être effrayé avec l'alcool, peut-être que ta main se faisait trop pesante, pressante. Peut-être que finalement, il voulait juste occuper un peu sa journée. Aucune confiance en toi, le regard vrillé à terre, tu soupirais. Tu te posais trop de questions. Sans cesse. Art, c'était l'énigme. Art, c'était le coeur qui battait contre ta peau. Tu sentais le sang affluait dans ses veines, tu sentais la pression. Tu souriais un peu, peut-être que finalement, c'était grâce à toi. Et sa remarque, dans une voix bien trop calme et parfaite, il demandait de la limonade et un peu de toi. Toi, après une pause. Il te voulait, Cappie, un petit peu, un petit morceau. Ton coeur manquait un battement, incontrôlé irrégulier. Tu le tirais avec toi pour chercher un verre de ta main libre sans quitter les votre qui étaient liées. Tu te dirigeais vers le réfrégirateur, tu prenais une bouteille fraîche. Pour l'ouvrir, t'utilisais tes dents sans quitter sa peau qui te réchauffait d'amour. Tu ressemblais à une imbécile à ouvrir la bouteille avec ta bouche, mais ça te semblait presque naturel. Tu souriais quand tu y arrivais, enfin. Fallait pas te sous-estimer, Cappie. Puis le regard fier, tu le fixais dans son regard qui en disait long. "Monsieur est servi."
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Jeu 22 Mai - 5:46

il ne sait pas trop d'où lui vient ce culot mais il aime bien, ça lui donne un petit air séducteur, un air sûr de lui. leurs mains ne se lâchent pas, et elle l'amène à sa suite jusqu'au frigo, duquel elle sort une bouteille de limonade après avoir attrapé un verre ; il la regarde s'échiner à ouvrir la bouteille, bien décidée à ne pas lâcher sa main. il sourit quand elle y arrive, ses yeux glissent sur ses lèvres un peu roses d'avoir été si maltraitées, sur ses grands yeux bleus comme deux prismes océaniques. “ j'attendrais pour la limonade, alors. ” il murmure, car il est évident qu'elle ne parle pas de ça hein ? son sourire devient rapidement enjôleur, alors qu'il se penche légèrement en avant, vers ses lèvres peut-être. il s'arrête et lui adresse un clin d'oeil joueur avant de lui tendre son verre pour l'instant vide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Jeu 22 Mai - 14:44

T'étais joueuse, tu retrouvais ta nature de prédatrice. Le regard envoûtant et envoûté, tu le sentais se rapprocher de toi. Ton souffle se coupait un peu, tu souriais. Il rentrait dans tes appels, tes provocations. Tu souriais encore, tu lisais sur ses lèvres dont ta peau avait eu le loisir de goûter les caresses. Tu te mordais instinctivement les lignes rosées, envieuse des sous-entendus. Le regard océan, tu te noyais sous les eaux désireuses d'un avenir à deux, le temps d'un ébat. Finir ce que vous n'avez pas eu le temps de réellement commencer. Puis ce verre venait entre vous, peut-être que tu aurais préféré achever la distance à coup de hache. Mais finalement, tu te résignais. Tu soufflais un peu, déçue de cette limonade rafraîchissante qui allait couler entre ses lèvres. Tu remplissais son verre, peu habile dans tes gestes. Finalement, tu relevais le regard, tu souriais légèrement. Boudeuse. T'avais même pas remarqué son clin de d'oeil, trop dispersé dans tes souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Ven 23 Mai - 18:30

satisfait de son petit effet, c'est un sourire canaille qu'il arbore alors qu'il apporte le verre désormais plein à ses lèvres, pour en avaler deux longues gorgées. sa langue s'attarde sur sa lèvre inférieure pour récolter une goutte qui lui a échappé. “ contrariée ? ” murmure-t-il finalement, après une autre gorgée. il semble s'en amuser. “ frustrée ? ” nuance-t-il en arquant un sourcil, avant de se pencher en avant pour revenir effleurer plus franchement ses lèvres, n'attendant qu'un signe d'elle pour s'abandonner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Sam 24 Mai - 10:23

Tu regardais vos mains liées en déposant la bouteille de limonade sur la table, tu l'entendais boire et se rafraîchir. Tu relevais les yeux vers sa gueule d'ange pour y apercevoir une langue qui venait lécher ses lèvres. Tu l'observais de tes grands yeux bleus, le regard envieux de jouer avec ses deux lignes rosées à ton tour. Elles bougeaient, tu rougissais. Tu ne savais pas trop masquer tes émotions, Cappie. Puis tu ne réagissais pas, tu le regardais simplement en faisant jouer ton pouce sur la peau de sa main. Le deuxième mot te faisait souffler légèrement, honteuse de ton comportement enfantin. T'étais toujours comme ça, on ne pouvait pas vraiment t'en vouloir blondie. Puis tu le voyais s'approcher, tu le fixais le regard curieux. Ses lèvres sucrées par la boisson venait effleurer les tiennes. Tu soufflais un peu contre la fraîcheur qu'elles te donnaient lorsqu'un frisson parcourait tes bras. Quelques secondes. Tic tac. Tu réagissais enfin, te pressant un peu plus contre lui. Tes lèvres venaient épouser les siennes dans une envie débordante. Chastement, ta main venait caressait sa mâchoire. Tu le retrouvais, Art. Art. "Ça m'avait presque manqué" que tu soufflais contre lui dans une confession intime de ce désir infini.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Sam 24 Mai - 19:09

enfin répond-t-elle à ce qui semble être un simulacre de baiser et, de manière incontrôlée, art sourit sous ses lèvres, sans pour autant s'en détacher. sa main libre de la sienne (qui, toujours, aggripe sa peau et ses doigts, farouchement, bien décidée à ne pas la laisser partir si aisément) vient épouser sa hanche, puis se glisser dans le bas de son dos pour l'attirer légèrement contre lui. il s'esclaffe discrètement à sa remarque. “ je t'ai laissé un tel souvenir ? ” s'enquiert-il sincèrement, en plantant son regard dans le sien, à la fois surpris et séduit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Dim 25 Mai - 7:08

Tu le sentais contre toi, ton corps se rapprochant du sien dans une intimité qui venait de naître. Main contre main, peau contre peau, t'appréciais ce contact comme on apprécie une bière après une journée ensoleillée. Tu souriais aussi, un peu là, contre lui. Tes joues viraient au rouge, tu l'entendais te parler. Souvenir, souvenir. S'il savait, Cappie. "Peut-être que ça avait un goût amer de choses non finies." que tu soufflais en baissant les yeux avant d'effleurer ses deux lignes sucrées à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Dim 25 Mai - 7:24

il y a des papillons qui courent sur sa peau, des abeilles tueuses dans son estomac, une nervosité grandissante qui s'empare de son coeur et joue sadiquement avec ses battements. il avait presque oublié ces petites détails terribles des grandes séductions. “ on a le temps pour rattraper ça, non ? ” glisse-t-il avant de retourner embrasser ses lèvres avec son petit sourire satisfait de lui-même. il y retourne à plusieurs reprises, comme un assoifé dans le désert, avec une avidité grandissante, par de petits baisers légers amusés. “ moi j'ai tout mon temps. ”
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Dim 25 Mai - 7:42

Tes lèvres s'étiraient, un frisson venait se loger sur ta peau laiteuse et envieuse. Désireuse, amoureuse, elle respirait la clarté et l'impatience. Oui, vous aviez le temps. Vous aviez la journée, la soirée, l'année ou même toute une vie s'il le voulait. T'avais l'infini dans ses bras, t'avais l'univers sous ses lèvres. Quelques baisers chastement envolés, tu fricotais comme une adolescente. Ta main ancré dans la sienne, tout commençait à se figer. Ta main se logeait dans le creux de sa nuque, puis tu souriais encore, parce qu'il avait le temps. Tu l'avais aussi, dans un sens. "Je pense l'avoir aussi.. Je sais pas trop, je dois regarder mon agenda." que tu lançais détachée. Tu pouffais un peu de ta bêtise, comme une grande enfant qui découvrait les petits plaisirs. Finalement, yeux dans les yeux, tes doigts caressaient son torse dans une descente au t-shirt. Tu passais la maigreur sous son vêtement. Tu le poussais un peu contre le meuble, délicatement, sans décrocher vos yeux envoûtés. Contre la cuisine, tes lèvres venaient à nouveau se déposer sur les siennes, caressant avec avidité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Dim 25 Mai - 11:49

art ne peut s'empêcher de grogner légèrement à sa remarque ; il s'apprête à répondre quand sa main lui arrache un frisson, le réduit au silence. il se sent comme un jeune garçon effarouché et apeuré de ce qui va se passer. il l'est un peu, au fond, et elle doit être la seule au monde à le savoir. art se mord la lèvre quand cappie le pousse gentiment en arrière, jusqu'à l'acculer au meuble. quand elle dépose trop sagement ses lèvres sur les siennes - du moins, à son goût - il l'attire plus franchement à lui pour répondre, passionnément, à ce baiser auquel il a longuement rêvé. adios les basses terribles de la boîte, l'alcool qui courrait dans ses veines et l'excitation grandissante de vire dans un film de série b ; désormais, art découvrait une toute autre saveur à cette vie à banff, à ce baiser de femme. il ne pouvait pas s'empêcher de sourire, si bien qu'il finit par se détacher piteusement : “ désolé. j'peux pas m'arrêter de me marrer, je suis vraiment désolé. ” ses doigts ont glissé dans les passants du jean de cappie, pour s'assurer qu'elle reste contre lui. il sourit toujours, en regardant son cou pour ne pas affronter son regard. “ ça doit être le stress. ou je suis juste content. ”
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Dim 25 Mai - 14:19

Tu te pressais contre son corps lorsqu'il intensifiait votre baiser. Tu sentais les sensations vibraient sous ta peau, tes veines illégales d'une substance trop plaisante et innocente. C'était la mort dans le ventre et les bonbons de tes membres. Ta main caressait et s'agrippait un peu plus à son torse. Tu découvrais à nouveau son corps sans alcoolique, tu le découvrais sobre. Et tu le sentais s'écarter un peu, tes lèvres l'appelant pourtant à nouveau. Il se confiait en même temps que ses doigts venaient s'attacher un peu plus proche de toi. Il était mignon, là, de manière innocente. Fuyant tes yeux bleus océans, tu le cherchais sans cesse. Tes yeux trouvant ses lèvres pour y lire un sourire et des belles paroles. Tu sentais un feu monter en toi, tes joues prenant une couleur pourpre, à nouveau. Face à lui. De ta main libre de la sienne, tu remontais le long de son bras avant de saisir la fin d'une mâchoire enfantine. "Dans les deux cas, ça serait normal." soufflais-tu. Tu le forçais à t'observer, parce que dans le noir d'une chambre, tu te souvenais de sa confession tendrement exprimée. "Mais j'espère surtout que tu es content d'être là." Ton pouce venait caresser le dos de sa main qui t'emprisonnait toujours, non détachable de tes doigts de fée. Puis le regard doux et amant, presque trop aimant, électrisant, tu continuais de ta douce voix. "Je ne veux pas te forcer à quoi que ce soit. Si tu veux, on peut juste parler et boire de la limonade." que tu lançais en souriant avec un ton peut-être trop ironique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Dim 25 Mai - 16:55

il y a sa main qui s'empare de sa mâchoire, qui le force à la regarder droit dans les yeux, voilà, t'as pas le choix, le noir se mélangeant allégrement au bleu si doux, si grand des yeux de cappie. les prunelles abyssales d'art se remplissent de petites étincelles séduites et séduisantes, tout en douceur et en enthousiasme, même s'il reste encore les relents noirâtres de sa nervosité. qu'elle balaie de quelques mots bien choisis, avant de le faire s'empourprer et bredouiller de gêne. il doit se réserver deux ou trois lourdes respirations pour reprendre contenance : “ je pourrais pas me contenter de limonade après ça. ” qu'il marmonne. enfin, il laisse s'échapper sa main qu'il retenait toujours prisonnière - il l'avait à peine remarqué - pour glisser cette deuxième main dans son dos (pour venir se mélanger à ses cheveux, soupeser ses longues mèches blondes, les emmêler, les séparer, les démêler, les découvrir, les tourniquer, les manipuler) tandis qu'il retourne l'embrasser toujours, toujours plus férocement. il était content d'être là. évidemment qu'il était content d'être là. il était incapable de l'expliquer, mais il n'y avait pas un autre endroit sur terre où il aurait préféré être. ses mains courent dans son dos, viennent flirter sur une ligne de peau entre son pantalon et son haut, timides.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Dim 25 Mai - 17:06

Tu lisais les dernières paroles sur ses lèvres quand sa main venait se serrer et s'emparer un peu plus de toi. Tu soufflais de soulagement, de plaisir, d'envie. Il continuait ses baisers, il continuait sa route vers l'ascension d'un nouveau genre, celui de la passion. Ta langue venait caresser la sienne, tu dansais pour cette représentation, cette répétition d'une scène construite et belle d'amour. Ta main à présent libre venait chatouiller son torse. L'autre, elle s'emparait toujours plus de sa nuque. Tes doigts s'accrochaient à son cou comme à une bouée. Il était le sauveteur lorsque tu commençais à te perdre sur le rivage. Art, il te faisait sourire le coeur et même tes yeux. Souvenir heureux, ta bouche venait parcourir les traits de son visage avec douceur, tendresse. Finalement, trouvant cela trop encombrant, tu retirais son haut sans peine. Tes yeux pétillaient d'impatience et d'envie pour ce corps et cet esprit. Il était ton infini, Art. Il était là, devant toi, puis sans trop savoir pourquoi ni comment, c'était devenu un besoin vital en cette matinée où l'hiver prenait la fuite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Dim 25 Mai - 17:14

ses doigts sur sa peau, brûlants, qui glissent et font vite un sort au t-shirt négligemment enfilé le matin même, trop froissé par le roulis-boulis de son tacot. il frissonne légèrement, le froid de la cuisine le transformant en petit gamin apeuré du frostbite ; et l'instant suivant, il y a les lèvres de cappie sur les siennes, ses mains qui explorent son corps et tout va mieux, tout va mieux, il a chaud, il est bien. lui-même prend son courage à deux mains en lui retirant, à grand mal, son haut. il découvre, avec une paire d'yeux grands comme ça, son corps si svelte, son corps si doux. aussitôt ses lèvres se précipitent-elles dans son cou, dans le creux de son épaule, le long de sa clavicule, descendant inexorablement pour recouvrir, comme il s'en était fait la promesse il y a quelques jours, quelques éternités, tout ce corps de baisers brûlants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   Dim 25 Mai - 17:23

Tes lèvres se pressaient contre les siennes, encore, à nouveau. Tu découvrais toujours un peu plus, tu savourais sans attendre. Puis tu l'aidais un peu à enlever ton haut, il était trop encombrant, de trop. Ta peau blanchâtre accueillait ses baisers brûlants, frissonnant. Ton corps réagissait sous ses caresses, sous ses tendresses. Tu souriais quand tu l'avais vu te regarder, tu devais lui plaire. Ta tête se penchait légèrement, tu dévoilais ton cou, tu lui donnais ta peau. Qu'il la tatoue, qu'il la lacère, qu'il l'aime ou qu'il la serre, qu'importe. Tu lui donnais, elle était de toute manière, abandonnée sous ses doigts froids. Finalement, tu finissais pas te calmer légèrement quand ton regard se posait sur l'endroit qui vous entourez. Prise de conscience, tu te détachais lentement de lui, bien que l'envie de s'écarter n'était pas présente. "Chambre ?" que tu soufflais avant de retrouver ses lèvres et de coller ton bassin un peu plus contre le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Haut les coeurs (hot)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Haut les coeurs (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp-