AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 SC7 ▸ let her go.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▸ CRÉDITS : javanaise.

▸ MESSAGES : 1652

▸ HERE SINCE : 13/01/2014


MessageSujet: SC7 ▸ let her go.   Jeu 15 Mai - 19:30

let her go
life begins at the end of your comfort zone

attention mesdames et messieurs, asseyez-vous et profitez du spectacle qui va vous être donné par Lilo, jeune guitariste et chanteur. il est 21 heures, ça risque de bientôt commencer.
de nombreuses tables sont mises à disposition, n'hésitez pas à venir vous mixer à d'autres personnes, à demander aux garçons de prendre un petit pourboire pour notre star du soir, et puis applaudir à la fin des chansons !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Ven 16 Mai - 13:15

Le chanteur, tu ne l'connais pas. Mais t'es venu t'asseoir là quand même. Histoire de passer une soirée sympathique, après-tout, t'as toujours aimé la musique. Tu prends place à une table encore vide, et commandes une pression au serveur qui se balade entre les tablées. Silencieux, t'attends ton verre en observant la scène, où s'affairent quelques hommes de l'ombre, réglant micro et sono. Tes yeux tumultueux se déposent sur les visages, voir si certains te sont connus ou si cette soirée va être synonyme de nouvelles rencontres, encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Sam 17 Mai - 7:14

Tu tirais sur ta dernière latte puis tu laissais tomber ce cul de joint à terre. T'expirais un peu, ta fumée venait fendre la nuit qui s'installait. Tu te frottais les mains puis tu entrais. Il y avait un concert, une animation à Banff. C'était un petit village, mais il débordait de vie et ça te faisait sourire. Dans la salle, les gens n'étaient pas forcément présent, t'étais peut-être en avance. Tu jugeais tu jaugeais, il y avait Mae plus loin. Oui il était là avec sa gueule d'enfant cassé, tu souriais en pensant aux fois où vous vous étiez croisés. Finalement, t'allais le rejoindre. "Salut" que t'avais lancé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Sam 17 Mai - 8:34

Des lumières, de l'animation, des rires. Banff lui avait semblé bien plus exigu sur la carte, point microscopique parmi tant d'autres. Ça aurait pu être partout ailleurs, mais sa décision s'était arrêtée sur cette toute petite partie du globe; allez savoir pourquoi. Maintenant, elle s'efforçait de découvrir son nouveau vivarium, s'aventurait au dehors pour dilapider ses dernières économies en essayant de ne pas trop penser à demain. Elle se baladait, son enveloppe pleine de biffetons coincée dans son poing, les dépensait au gré de ses humeurs. C'était un moyen comme un autre de s'occuper tout en prenant ses marques, un passage à vide qui la laissait inerte et passive.

Mais ce soir, elle avait décidé de se prendre en main. Elle allait sortir, sortir pour de vrai. Sortir pour voir du monde, passer les heures suivantes à faire quelque chose de constructif, banal voir même carrément con. N'importe quoi pourvu que ça bouge.

Un bar. Oui bon d'accord, elle aurait pu faire mieux, mais elle ne l'avait pas fait, fin de l'histoire. Non, début. Des enceintes qui grésillent, du matériel audio en vrac qui prend forme sur une estrade, des locaux qui se pressent autour. Quelque chose. Elle sors son enveloppe élimée, en extrait un billet froissé qu'elle troque contre un verre remplit à ras-bord d'une mixture qu'elle ne connaît pas. Elle se fraye un passage jusqu'aux fauteuils et se trouve une place quelque part entre deux inconnus. « Bonsoir », salue t-elle simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Sam 17 Mai - 10:38

T'aperçois vite Cappie. Tu souris. Tu l'aimes bien, Cappie. Avec l'impression à la fois rassurée et honteuse qu'elle ait vu un visage différent de celui que tu montres habituellement. Qu'avec quelques mots, quelques regards rivés au sol ou posés dans le vide, elle ait vu aussi les fêlures dans ton armure. Alors, tu l'aimes bien Cappie. C'est comme si le silence avait forgé une espèce de folle confiance. Alors, tu lui souris, même. « bonjour mon capitaine. » que tu lances avec un clin d'oeil appuyé, avant de lui demander poliment : « qu'est-ce que tu bois ? c'est moi qui offre. » Non, n'allez pas croire qu'on gagne beaucoup avec un salaire de flic, c'est pas vrai du tout. Même la Crim, ça paye pas de mine. Surtout en « vacances ». Mais t'étais venu là avec des économies. D'argent, d'espoir, de vengeance. Soudain, une jeune femme aussi blonde que Cappie et avec des yeux tout aussi bleutés – une soeur cachée ? – vient s'asseoir avec vous. À croire que t'as une tête de mec sociable. Imaginer ça te fait sourire légèrement. Te convainc qu'en fait, tu peux être ce qu'ils appellent un mec bien. « bonsoir. » Elle a déjà à boire, tu ne lui proposes donc rien. T'avales juste une gorgée de bière, avant de reposer ton verre. Tes yeux, deux papillons noirs aux reflets ambrés, volent de l'une à l'autre, avant de se poser plus fixement sur l'inconnue. Qui ne le sera bientôt plus. « voici cappie, et moi c'est maevan. » Question implicite : et toi ? Tu la scrutes doucement, t'as encore jamais vu son visage doux ici, mais en même temps, t'es là depuis quelques semaines seulement, tu n'connais pas tout le monde. Sur la scène, ils continuent toujours de mettre en place, tu te demandes qui va chanter, comment ça va être. Les questions habituelles, quoi. Comme quoi Mae, ton cerveau peut marcher aussi bien qu'un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Dim 18 Mai - 4:35

Bientôt neuf heures. La journée avait été longue et éprouvante. Encore une journée passée à conduire et à écouter la radio, histoire de se vider la tête, de ne pas trop penser à la vie. Min Jun était arrivé à Banff sur les coups de six heures. Le temps de s'installer à l'auberge, de se dégourdir les jambes, de prendre une douche. Il n'avait pas vraiment faim, et c'était assez étrange pour un ventre sur pattes comme lui. Le soleil était couché, et Min Jun décida de sortir, pour prendre l'air, et marcher. Il aimait ça, marcher, seul, le soir.
Une fois sur l'avenue, il erra pendant quelques minutes, sans même prendre la peine de jeter un coup d'oeil à ce qui l'entourait. Il venait d'arriver dans une nouvelle ville, mais il n'en avait rien à faire, et n'était pas franchement curieux non plus. Il n'arrivait juste pas à se sortir son frère de la tête, et c'était bien là le problème.
Il leva la tête lorsqu'il entendit un brouhaha sur sa droite. C'était un pub. Sans réfléchir, il entra dans la salle, assez remplie. Happy Hours ? Il se dirigea automatiquement vers le comptoir où il trouva un tabouret libre. "Une pression s'il vous plaît. Blonde." Une bière bien fraîche. Voilà ce dont il avait besoin. Il remarqua que du matériel de musique avait été installé au loin. Il se tourna alors vers la personne à sa droite "Il y a un concert ce soir ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Dim 18 Mai - 7:41

On t'avait demandé de venir chanter, et tu n'avais pas hésité une seule seconde avant de dire oui. Tout simplement parce que c'était sûrement ce que tu faisais de mieux. Ou ce que tu préférais faire, du moins. C'était ton petit bonheur à toi. Alors tu te ramènes, alors que quelques personnes sont déjà là. Tu t'fais pas d'illusions, Lilo, c'est pas ce concert qui te fera connaître, mais au moins tu passeras une bonne soirée. Tu t'avances avec ta guitare accroché au dos, et tu vérifies que le micro marche. "Bonsoir," tu lances dans un grand sourire enjoué. "Je m'appelle Lilo, et c'est moi que vous allez devoir supporter toute la soirée. Juste, soyez gentils, me lancez rien à la figure." C'est ironique, bien sûr. Ça se voit à ta tête. Et t'espère qu'ils l'auront compris, hm. Du coup, tu ramènes ta guitare devant toi, et c'est parti pour ta première chanson.

Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Lun 19 Mai - 9:27

J'avais vu l'annonce dans l'après-midi. J'y avais pensé sans arrêt depuis. CONCERT AU FIRESIDE LOUNGE. J'imaginais un groupe. Une chanteuse. Des guitares. Une batterie. Un piano. Je savais que ce serait personne qui ne soit connu. Quand on vient à Banff c'est pour devenir un inconnu. Mais un frisson me parcourait durant toute la route en voiture. J'avais coupé la radio juste pour pouvoir construite les notes moi-même. Mes doigts n'étaient plus sur le volant miteux mais sur l'ivoire noir et blanc d'un piano à queue. Je sais plus jouer. Mes doigts volaient sur le cuir mais mes oreilles ne suivaient pas. J'entrais quand les doigts d'un homme seul caressaient une splendide guitare en chantonnant une chanson qui passait à la radio quand je fuyais vers ce nouveau monde. Je le regardais du fond de la salle et je planais au paradis. Tant que ses doigts dansaient avec sa voix j'étais intouchable. Je me surpris même à l'accompagner mentalement au piano. Il était beau. Il était grand. Il était courage et Grace. Frisson et émotion. J'osais plus bouger. Attendant les dernières notes pour m'asseoir à une table près de la scène pour que rien ne puisse s'opposer entre le son du bois et moi. A peine avait-il poussé ses dernières notes que le serveur passait déjà. Homme pressé qui ne devait pas connaître le paradis dans lequel il baignait. Paradis qui m'offrait la force de commander un verre de whisky sans avoir peur des conséquences. De l'après. Tant que j'étais ici à écouter cet ange il n'y avait rien de grave. J'oubliais les formalités de la boisson quand il repris sa mélodie. Cette fois je suivais son regard qui transperçait la maigre foule de Banff et je pouvais reconnaître des visages sans toujours poser de nom dessus. Je souriais malgré tout. Dans cette bulle je pouvais sourire à l'inconnu comme au trop connu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Lun 19 Mai - 13:58

Le gars à côté duquel elle s'est assis lui sourit. Elle met du temps à lui retourner la politesse, sans doute que ça lui faisait un choc qu'on puisse encore relever les commissures de ses lèvres à son intention. Il se présente, lui et sa copine blonde comme les blés, avec exactement la dose de courtoisie et de retenue que la situation l'exige. Ce duo lui fait l'impression d'une équation parfaite, des rangées de dents blanches, une allure propre et sûre, une attitude lisse et polie comme un miroir. Elle a du mal à réaliser qu'elle cause à deux étrangers, qu'elle soit encore capable d'avoir des rapports humains. Alors elle touche, embrasse ce moment du regard, l'apprécie comme un joyaux qu'on effleure; parce qu'elle a douloureusement conscience sa fragilité.

Elle hoche la tête avec mesure, trempe ses lèvres dans sa choppe en essayant de trouver quelque chose de potable à dire. Elle se doute que ses voisins attendent implicitement qu'elle s'introduise dans les formes, leurs livre sans pudeur la raison de sa venue à Banff, son job, ses passions, ses sports, voir peut-être même une brève description du poisson rouge qu'elle n'a pas. Bref, des sujets dont les gens normaux viennent forcément à papoter un moment ou un autre. En général, on commence d'abord par donner son petit nom. Or, la gamine ne le trouvait pas franchement digne d'intérêt, sans doute parce que c'était la seule chose qu'elle n'était pas parvenue à laisser derrière elle.

Elle allait sortir une banalité quelconque quand une nouvelle voix résonna à ses oreilles. Elle se répand comme un gaz, et quand elle balance ses pariles d'une justesse impossible c'est comme ci elle avait toujours été là. Elle étouffes toutes les conversations, fais mourir les murmures sur les bouches arrondies par l'admiration. A côté d'une telle pureté vocale, n'importe quel chuchotement aurait sonné comme une insulte. Cette voix, c'était comme une toile vierge qu'un artiste martèle du bout de son pinceau, envoyant des traits d'une multitude de bleus différents. Séparément,ce n'était qu'un puzzle de tâches, ensemble c'était comme une révélation.

« Whaou », elle souffle quand la chanson se termine, parce qu'elle ne connait aucun mot capable de décrire avec précision ce qu'elle avait ressenti en écoutant. C'était un peu le propre de la musique des notes là où le vocabulaire était impuissant. Elle applaudit sans gêne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Lun 19 Mai - 15:08

Tu souriais un peu, Capitaine. C'était joli, frais, c'était Mae. C'était comme ça depuis votre rencontre tardive ou matinale, au final, tu ne savais pas trop. Tu le regardais avec tes yeux bleus, tu le remerciais du regard quand il te proposait un verre. Tu réfléchissais un peu, tu voulais une bière, c'était simple. Puis tu te laissais aller, parce que pour une fois, la gentillesse des autres te faisais du bien. "Je veux bien une Kasteel s'il te plaît. Merci !" Tu soufflais entre tes lèvres rosées, puis un épi de blé venait germer à vos côtés. On aurait pu vous donner les mêmes traits, dans les grandes lignes. C'était peut-être ta soeur à Banff, ton double inconnu. Tu lui souriais également, tu souriais à cette fille au visage triste et marbré d'un passé trop présent sur sa gueule d'ange. Elle était belle, peut-être un peu trop. Le beau brun finissait par vous présenter, interdite de te voir voler ton prénom de la sorte. Puis finalement, tu restais silencieuse quand une voix finissait par s'élever entre les murs trop froids et tristes d'un bar. Un bar qui accueil la joie, la peine, les heureux et la mort. Un bar qui accueil ton corps et ton coeur flottant d'une nouvelle vie. Les yeux émerveillés, t'étais une enfant. Il était beau le chanteur, tu souriais un peu. Puis t'étais là, captivée, envoûtée. C'était beau Lilo. Finalement, t'oubliais un peu la nouvelle sans prénom. Qu'importe. "Ew, il est doué ce bel homme." que tu chantais entre tes dents à Maevan et blondie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Lun 19 Mai - 17:19

Dans la foule qui remplit peu à peu le bar, des têtes connues. Certains dont tu ne sais même pas les prénoms, d'autres que tu as mémorisé. L'inconnue, la jolie blonde, ne fait que hocher la tête. Elle ne se présente pas. Elle sera donc Barbie. Ne croyez donc pas que c'est péjoratif, mais dans ta tête, il te faut bien un surnom rapide. Et c'est la seule poupée blonde que tu connaisses. Tant pis. Toi, tu regardes Cappie. Tu interpelles un serveur juste avant que l'artiste ne monte sur scène. Il apporte vos deux bières en même temps, et tu le règles quand le type se présente. C'est quand tes yeux se posent sur lui que tu te rends compte qu'il n'est pas inconnu. Pas vraiment. Oh, merde... Ouais, comme tu dis. Il ne te reste pas beaucoup de souvenirs, mais tu sais très bien qui est ce type. Lilo, qu'il dit s'appeler. T'avais pas dû lui demander, la dernière fois. Ou peut-être que t'avais oublié. Faut dire, vous étiez mieux occupés qu'à faire connaissances, hein. Tu l'écoutes, absorbé par sa voix, subjugué. Non seulement c'était un bon coup, mais en plus de ça, il a une voix et une présence scénique incroyables. Tu te mets, toi aussi en choeur avec d'autres, à applaudir dès la fin de la première chanson. Les filles semblent avoir apprécié le spectacle aussi. « ouais, en effet, une sacré voix. » Un peu plus loin, tu remarques Tess, et lui fait un signe de la main accompagné d'un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Lun 19 Mai - 18:55

T’avais pas envie de rester cloîtrée dans ta chambre d’hôtel ce soir. Tu étais arrivée hier et venait de rentrer d’une escapade vers les chutes d’eaux mais t’en avais jamais assez. Tu aimes le contact des gens. Tu aimes connaître et apprendre. C’est d’ailleurs très utile lorsque l’on fait le métier que tu fais. Alors tu as enfilé une chemise à carreaux avec un jean, lâché tes cheveux et tu t’s enfuie dans la nuit, le froid venant te cueillir dès ta sortie. Il te pique les joues, le nez et embrasse tes lèvres de son souffle glacé. Heureusement, le bar n’est pas loin et tu t’empresses de t’y faufiler. Il y a déjà plein de monde. D’un seul coup, tu te mets à applaudir à la fin d’une chanson, mettant tes mains en porte voix pour te faire entendre. « Waouw, c’était génial ! » Même si tu n’avais rien entendu du morceaux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Mer 21 Mai - 5:25

Tu te sens inévitablement bien lorsque tu chantes. Dans ta petite bulle, dans ton petit monde. Et tu partages ça avec les autres. Tu es généreux, Lilo. Ton regard se pose sur la maigre foule, observant chacune des personnes sans pour autant perdre le nord. Tu rends son sourire à la jolie brune assis non-loin de toi (Tess), et à une autre table, tu remarques ce mec, que tu avais rencontré quelques jours plus tôt, au même endroit, hm. Tu ne te souvenais plus de son prénom - ou peut-être que tu ne l'avais jamais su - mais ça te faisait étrange de le revoir, là, comme ça, sobre et pas scotché à tes lèvres, hm. Tu le fixes un instant, avant de reposer ton regard sur d'autres, sans jamais cesser de sourire. Une fois la chanson terminée, on applaudit, une te crie du bar que c'était génial. "Merci beaucoup." que tu dis avant que tes doigts ne continuent à caresser les cordes de ta guitare pour finalement y rajouter ta voix. C'était reparti pour une autre chanson.

Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Jeu 22 Mai - 5:03

Tu passes la porte d'entrée et là, t’entends des applaudissements. Tu te rends compte que t’es arrivé en retard, t’as oublié ta montre avant de partir et surtout, tu ne te souvenais plus si le concert se passait au Fireside Lounge ou au Hoodoo Lounge. Du coup, t’as fait un détour avant d’arriver ici. Il y a tellement de lieux possibles pour boire dans une si petite ville. Tant mieux, parce que t’aimes ça, boire. Boire ce qui te peut te réchauffer, ce qui peut te faire oublier, ce qui peut te faire parler.

Tu fonces tête baissée au bar. En attendant ta commande, tu t’adosses au comptoir pour prendre connaissance de ce qu’il y a autour de toi. Des gens. Des gens qui se parlent, des gens qui boivent, des gens qui ont l’air heureux. Ils te sont tous inconnus. Ton regard se détourne de la salle vers la scène quand tu entends le doux son d’une guitare. Tu ne t’attendais pas à entendre la voix d’un homme, ce soir. On t’avait dit : ‘le concert de Lilo’. Lilo, tu imaginais une douce brunette, au teint de porcelaine, avec une voix brisée, nostalgique. Mais non, Lilo, c’est ce grand gars musclé avec son air de bad boy.  Pourtant, sa voix te chante des mots d’amour et de souffrance. Des mots que tu connais, qui te touchent.
‘Everything you touch surely dies’
Exactement.

Tu goûtes ton whisky irlandais en appréciant la musique. Un coup d’œil à ta gauche, un jeune asiatique sur son tabouret. Tu lui dis, d’une voix basse pour ne pas gêner les autres :
« Une belle voix, une guitare, du talent, des muscles, une barbe, de la mélancolie, bon plan pour faire fondre toutes les filles de Banff. »
Tu esquisses un sourire. T’aimerai bien jouer d’un instrument aussi, t’aimerai avoir un talent aussi. T’as rien mais t’as rien pour toi. Ah si, t’as cette boisson entre les mains, alors, tu vides ton verre d’un trait.
'Same old empty feeling in your heart.'
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Dim 25 Mai - 5:18

Applaudissements. Boisson. Bavardages. Silence. Musique. Le cycle s'répète. Elle se sent vide, creuse, sans importance. Un vrai pot de fleur. De toute évidence, elle n'avait encore fait aucun accroc, blessé personne, brisé rien qui ne puisse être recollé. Bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, à l'exception qu'elle ne s'amusait pas.

Fallait à tout prix qu'elle se décoince, qu'elle prenne le risque. Elle avale une nouvelle rasade, laisse le liquide chaud inonder sa gorge et enivrer ses sens. Elle interpelle le serveur et règle une deuxième choppe. « Et puis, faut avouer qu'il n'est pas vilain à regarder », elle susurre à l'intention de ses compagnons de tables d'un ton salace. Advienne que pourra.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   Dim 15 Juin - 14:24

Premier soir à Banff. Tu as posé tes valises dans la petite baraque typique que tu loues. Tu as passé l'après midi à déambuler dans cette nature si verte, bleue et si forte. Tu n'as jamais été une fille du nord. Du moins tu ne le pense pensais pas jusqu'à ce que tu ressentes cette énergie qui te traverse en ses lieux. Tes mains n'ont pas quitté tes poches mais tes yeux n'ont eu de cesse de se régaler. Tu as senti tes poumons un peu brûler et tu t'es surtout demandée des heures durant si tout quitter avait été une bonne idée. Tu as finalement chassé l'idée de ton esprit. Advienne que pourra. C'était le plan. Ne pas en avoir. Pas de timing non plus.

Le soleil est couché, tu marches dans cette avenue principale illuminée comme un plein Noël. C'est beau à en crever. T'as l'impression de te balader dans ton écran de téléoch'. Tu passes devant un pub sympa. Il est plein. Ou presque. Les visages t'inspirent, le décors aussi. Tu rentres et te laisses bercer par la chaleur tout autant que la mélodie. "Let her go" ... Ca te rappelle une chanson que tu connais. Bien. Très bien même. Ton sourire est nostalgique. Tu commandes une desperados que tu boiras à même la bouteille et te faufiles discrètement jusqu'au premier siège de libre que tu vois. Tu bouges avec précaution pour ne déranger personne. Tu sens bien que les autres sont concentrés, absorbés. Tu l'es toi aussi dès que tes fesses s'immobilisent sur le mobilier de bois. Tu en oublies d'ôter ta veste et tu ne te rends même pas compte que tes lèvres fredonnent en silence des paroles qui se gravent d'elles même dans ton esprit. Let her go ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: SC7 ▸ let her go.   

Revenir en haut Aller en bas
 

SC7 ▸ let her go.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp-