AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 CREVER.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



CREVER. Empty
MessageSujet: CREVER.   CREVER. EmptyDim 4 Mai - 22:17

t'as les pieds qui s'écorchent dans tes bottes usées. des ampoules qui éclatent. ça t'fais putain d'mal. t'as froid, parce que, bien sûr, a banff, on s'gèle le cul. surtout la nuit. whisky, t'as les jambes lourdes, comme quand tu bois trop. t'as mal, mais tu sens plus rien en même temps. stupide paradoxe. ton sac et puis ta guitare, ils pèsent lourd sur ton dos douloureux. dans le parking désert d'un petro canada, tu laisses tomber tes bagages au sol et puis ton corps aussi. tu pourrais crever au canada qu'tu t'en foutrais. tu veux juste dormir.
t'as faim, aussi. tu l'entends crier, ton ventre. ta gueule, estomac. t'auras rien avant d'avoir trouver d'quoi payer, que tu penses silencieusement. ouais.
crever.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



CREVER. Empty
MessageSujet: Re: CREVER.   CREVER. EmptyLun 5 Mai - 15:46

T’es mort de peur, t’as un goût bizarre dans la gorge, c’est quoi ? Putain tu sais même pas. Il t’arrive quoi Diablo ? T’as encore déconné ? Tu te sens pas bien, ton esprit divague,
tu pars en couille gamin ...  
Et puis c’est quoi ça ? Des larmes ? Des larmes sur ton visage ? Mais d’où elles viennent ces putains de larmes ?
T’ouvres la porte, enfin t’essaie parce qu’elle est lourde cette porte de merde puis t’abandonne, ça sert à rien de forcer puis tu vois cette nana, cette nana bizarre et c’est encore l’air flippant que tu vas vers elle. «  J’ai vraiment envie de te parler. » Tu lui dis, encore l’air flippant, alors qu’au fond t’es presque pas bien méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



CREVER. Empty
MessageSujet: Re: CREVER.   CREVER. EmptyLun 5 Mai - 15:57

Elle me dévore les poumons mais je l'aime quand même. Son poison me grignote les veines et aura peut-être ma peau, un jour, mais je l'aime comme j'ai jamais. Ma première clope depuis un an. Depuis Cosmo. On fait des beautés pour les enfants, on fait des conneries pour les enfants : j'aurais jamais dû arrêter de fumer. Au loin, y a une fille, tout près soudain car je m'en approche. Ça crie sur elle. C'est son ventre. Je la regarde comme si je lui disais bonjour.
Et je dis quelque chose de très classe, de galant jusqu'au bout du monde :
- Tiens. Coupe-faim.
Ça fait longtemps que j'ai pas rencontré une fille à qui on a envie de mettre des rêves dans la tête pour qu'elle voie plus beau. Jamais en fait.
Mais j'en ai un peu entendu parler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



CREVER. Empty
MessageSujet: Re: CREVER.   CREVER. EmptyLun 5 Mai - 23:41

tu voudrais accoster un humain sympa. pour lui demander un peu d'nourriture, de quoi calmer l'estomac monstre en toi. juste pour dire que t'as des forces pour reprendre la route, pour essayer d'trouver un endroit où dormir. si possible, pas à la belle étoile. clocharde au pouce levé. c'est ta vie d'merde, ta vie ratée. bravo, la grande. ici, dans s'froid, t'es pas fière de toi. t'aurais dû aller au sud, comme le vieux routard t'avais dit. mais t'as fait celle qui écoute pas. et t'as prit le nord. t'enlèves nonchalamment ton manteau de cuir humide après avoir autant marché. tu veux juste sentir l'air frais laisser des morsures sur ta peau trop chaude.
fous-moi la chair de poule, le vent.
un garçon noir comme la nuit se plante devant toi. il a envie d'te parler. il est courageux. tu sens pas la rose. y'a d'la poussière de temps sur ton visage, de la sueur d'efforts sur tout ton corps.
- ok. parlons.
de quoi il a envie de parler, le grand gaillard ? pas de bouffe, pitié. sinon tu le dévore. vicieuse comme un pitbull. ou plus comme un loup. sauvage, whisky. c'est pas le vent qui te fout la chair de poule, en fait. c'est que, y'a deux secondes, t'étais seule et là, d'un coup, y'a une voix de plus. trop de gens à banff. le blond te tend sa meurtrière; coupe-faim, qu'il dit. j'te bénis, que tu répondrais. t'as pas fumé depuis des jours.
- merci.
tu dis plutôt. tu lui piques d'entre les doigts, t'inhales le poison, tu crasses tes poumons.
- les gars, il est quelle heure ?
t'as plus la notion du temps. t'as perdu le compte de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



CREVER. Empty
MessageSujet: Re: CREVER.   CREVER. EmptyMar 6 Mai - 5:50

dans les rues de banff, tu ères, c'est louis qui ouvre la marche, il est parti en éclaireur. ça te plaît pas trop, t'as peur pour lui, on sait pas c'qu'on trouve à cette heure-ci. faut dire qu'il ne t'as pas tellement laissé le choix, il se dandine, la queue dressée en l'air, il s'arrête, court vers toi, tourne autour de toi, et repart devant. il est mignon à s'assurer que tu vas bien, parce que tu l'sais bien, si il fait demi-tour c'est pour s'assurer que sa maîtresse est bien derrière.
ton sac est lourd, t'aimerais juste te trouver un toit. seigneur, entends-tu l'appel de ta fille qui perd espoir. non, t'as pas le droit de perdre espoir, pas toi, pas pour ceux qui n'en on plus.
c'est à quelques pas que tu les vois, ces gens, là-bas, au fond. sont-ils comme toi ? en ont-ils marrent de tourner en rond ? de voir des portes qui se ferment dès lors qu'ils ouvrent la bouche ? ton coeur se serre. oh la douce, elle a peur. t'as beau croire en dieu, t'as bien l'impression qu'il t'as mise à l'épreuve en te traînant à banff. tu sais pas vraiment comment ça va se finir cette histoire.
louis, qui s'est approché du groupe reviens, il semble te dire que tu ne crains rien si tu y vas. alors, doucement, tu t'approches. « je ne veux pas vous déranger, je cherche juste un peu de compagnie », un doux visage s'est installé sur tes lèvres, il est rassurant, il illustre ta bonté, ta douceur, ta gentillesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



CREVER. Empty
MessageSujet: Re: CREVER.   CREVER. EmptyMar 6 Mai - 15:56

Trop occupé à offrir le bâton de la mort à la brune inconnue - ses poumons me disent merci, je les entends, et sa voix aussi - je le vois pas. Trop foncé dans la nuit je le vois pas. Et puis je le vois d'un coup. Je sais pas pourquoi, c'est comme ça, je le découvre alors qu'il était là avant moi, réclamant un peu de conversation.
Noir nuit.
Il pourrait être le papa de Cosmo, au lieu de moi, blanc comme un nuage.
- Les gars, il est quelle heure ?
Autour de moi les étoiles disent minuit, ou peut-être minuit et demi, mais moi je les trouve bien trop brillantes dans la croûte du ciel pour qu'il soit si tôt dans la nuit. Je dirais pas minuit alors.
- Trois heures,
je dis comme ça. J'invente le temps.
Et puis il y a un petit ange avec un gros chien du genre qui ferait peur à Cosmo, il vient, l'ange, la jolie avec un trésor d'or pour faire ses cheveux, il s'approche, elle s'approche. On dirait qu'elle veut rien et aussi qu'elle veut tout. En tous cas elle dit :
- Je ne veux pas vous déranger, je cherche juste un peu de compagnie.
Je la trouve douce. Je la trouve gentille alors qu'elle a dit quinze mots à peine et qu'on lui a même pas encore répondu. On forme un quatuor étrange : l'affamée, le peureux, l'ange, et le père. Je me demande ce qu'on peut donner, tous ensembles, alors je dis :
- Reste. Tu veux une cigarette, toi aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



CREVER. Empty
MessageSujet: Re: CREVER.   CREVER. EmptyMar 6 Mai - 16:46

Et puis tout s’enchaine,  t’étais tout seul puis t’as rejoint cette fille et l’autre gars est venu suivi d’une autre nana. C’est une scène bizarre … De toute façon t’es défoncé alors rien ne te parait normal, t’essuie les larmes sur ton visage, tu sais pas trop quoi dire maintenant, tu voudrais parler ça c’est sûr, mais parler de quoi ? Alors tu dis tout simplement tandis que le garçon propose des cigarettes : « Alors on peut être tous des potes ? » Tu souris presque devant ta question bizarre et t’attend leurs petite réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



CREVER. Empty
MessageSujet: Re: CREVER.   CREVER. EmptyMar 6 Mai - 18:18

tu comptes les secondes dans ta tête, en attendant une réponse. tu veux l'heure. pour te prouver que le temps passe pas trop vite, que ta vie d'vagabonde peut s'poursuivre jusqu'à tes vieux jours. pour savoir si ça vaut la peine de faire du charme pour te trouver un toit au moins cette nuit. trois heures, qu'il dit. il ment, ça s'peut pas. en fait, il le sait pas. alors tu soupires. tu dormiras à la belle étoile, whisky.
- ok. trois heures, super.
merde, merde, y'a trop de gens. t'es à la fois étrangement heureuse, mais t'as peur, la sauvage. tu comprends pas pourquoi ils te parlent, pourquoi y'a ce chien, qui arrive à la course, qui repart, qui ramène une blonde ici. deux filles, deux garçons. groupe de quatre fantômes de la nuit. t'inspires encore la nicotine, tu souffles deux secondes plus tard. vraiment, tu comprends pas. mais tu dis rien, non, t'ouvres pas ta sale gueule. parce qu'au fond, ça te change de la solitude. solitude, elle part, cette nuit. elle te laisse avec compagnie. compagnie, c'est ces trois humains qui sont plantés devant toi, qui r'gardent le temps passer.
- viens t'assoir.
tu dis à la jeune femme. tu zieutes le clébard, tu le trouves joli. le garçon aux larmes salées s'essuie le visage puis il dit quelques mots. des potes, des potes. ça t'fais sourire, genre mal à l'aise, amusée. genre mêlée d'émotions.
- si tu veux.
t'as pas d'amis, whisky.
toi, t'as la route.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



CREVER. Empty
MessageSujet: Re: CREVER.   CREVER. EmptyMer 7 Mai - 15:47

Le souvenir et le goût de la cigarette sont toujours là, ils se fraient un chemin jusqu'à mes poumons en cassant la gueule à tout ce qui croise leur chemin. Je savoure la brûlure comme on s'attarde un baiser.
- Alors on peut être tous des potes ?
Parce qu'on est réunis par la nuit ?
Je me répète le mot, potes, potes, ça me fait rire de l'intérieur, je suis plus très frais moi, un peu fatigué, potes, compotes. La fille à la cigarette, elle dit « si tu veux », je trouve ça terriblement impersonnel, et l'autre fille, elle dit rien du tout. Potes, moi des potes ça fait un siècle que j'en ai pas eu, alors j'ai bien envie de tester avec eux. Voir ce qu'on est capable d'inventer, comme histoire, à nous quatre et fantastiques si ça se trouve.
- Moi ça m'va.
J'ai rien à perdre et ça fait un bail que j'ai pas gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



CREVER. Empty
MessageSujet: Re: CREVER.   CREVER. EmptyVen 9 Mai - 18:01

Tu roules dans cette ville inconnue et salvatrice depuis une heure. Ta jauge à essence s'enfonce dans le rouge quand tu aperçois enfin le petro-canada.
Tu te places à côté de la pompe pour te servir mais ça bloque. Il doit falloir payer avant.
Tu vas vers la boutique mais c'est fermé. A 3h du matin c'est pas étonnant. Il y a un groupe de gens sur le côté. Les premières âme que tu croises dans cette ville. Ta nouvelle ville. Ta nouvelle vie.
Tu te dis qu'il vaudrait mieux te faire des amis. Parce qu'être seule dans un monde inconnu c'est difficile. Alors tu prends ton courage à bras le corps et tu t'approches dans un salut maladroit:
-Salut! Euh.. je viens d'arriver et j'ai presque plus d'essence... Et puis euuh.. Je peux attendre avec vous le temps que ça ouvre ? Quelqu'un sait quand ça ouvre?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



CREVER. Empty
MessageSujet: Re: CREVER.   CREVER. EmptyDim 11 Mai - 13:44

T’façon ta réflexion est au point mort là tout de suite, un sourire bizarre se dessine sur tes lèvres, t’as l’air content Diablo. « cool ! » des amis … ça te fait du bien hein ? Rien le fait qu’ils aient vaguement accepté te rend fou de joie, parce que toi des amis t’en as jamais vraiment …
Et puis ya cette fille qui débarque, qui s’ajoute à votre petit groupe, elle a l’air perdu. « Ok. » toi ça te dérange pas. « t’as que devenir notre amie toi aussi. » tu hausses les épaules puis tu sors un joint de ta poche que tu finis par allumer, histoire de planer encore un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



CREVER. Empty
MessageSujet: Re: CREVER.   CREVER. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

CREVER.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Louve ♫ S'il ne me reste plus que mes rêves pour pouvoir te voir, je dormirai jusqu'à en crever...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp-