AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 platinium.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



platinium. Empty
MessageSujet: platinium.   platinium. EmptyDim 4 Mai - 21:38

C'est que tu fais ton timide Abel, à déambuler l'air de rien dans les couloirs. Tu rases les murs et tasses ton un mètre quatre vingt huit du mieux que tu peux pour avoir l'air ridiculement petit. C'est que toi, les hôtels, tu n'y connais rien. On veut jamais de toi dans ces endroits-là. Jusqu'à ce que tu sortes la carte platinium que papa t'as donné pour les cas d'extrême urgence où tu dois vivre sans compter. Là, t'es le petit prince du quartier. Les portes s'ouvrent toute seule et ton sac à à dos s'envole jusqu'à ta chambre dans une cage dorée. Il y a pourtant des choses que la platinium ne peut pas acheter. Maintenant que t'as foncé dans quelqu'un sans faire attention, tu comptes l'acheter aussi, ta dose de courage pour lever la tête et t'excuser ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



platinium. Empty
MessageSujet: Re: platinium.   platinium. EmptyDim 4 Mai - 22:48

Je l'aimais bien mon travail, il n'avait rien de compliqué, il était même plutôt reposant. A vrai dire, je n'avais même pas besoin de lui pour vivre correctement, puisque j'avais assez d'argent pour une vie. Pourtant, ici, j'avais toujours eu l'impression de me transformer en cendrillon. J'avais mon petit uniforme de femme d'entretien, bleu marine et blanc, le chignon relevé et un air constamment perdu sur le visage, et ce même si je connaissais parfaitement les moindres recoins de ce hôtel. Distraite, mon regard s'évadait sur la moquette, là, sous mes pieds, alors que je portais une pile de serviette peut-être légèrement trop imposante pour mes maigres bras. Et puis, un obstacle, et voilà que toutes celles ci s'éparpillaient par terre. Mince, je savais qu'il ne fallait jamais déranger les clients de la sorte. Confuse, je m'abaissais rapidement pour tenter de réunir celles ci, tout en murmurant un « Oh je... Excusez moi, c'est de ma faute ! » je ne savais pas si ça l'était réellement, mais c'était plus fort que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



platinium. Empty
MessageSujet: Re: platinium.   platinium. EmptyLun 5 Mai - 16:36

Tu es ridiculement maladroit Abel, apprends donc à tenir droit. As-tu déjà vu un géant se faire tout petit ? Ils dressent la poitrine eux, ils lèvent la tête, soi au moins ça, Abel. Un géant dont on peut voir les yeux. Tu bredouilles quelques mots et c'est si gauche, si décousu qu'il n'y a que tes joues rouge pour en témoigner. Tu courbes un peu l'échine et te met à sa hauteur. Il y a bien trop de serviettes pour de si petit bras. tes doigts effleurent son poignet pour qu'elle cesse de s'agiter. C-ce n'est pas à v-vous de f-faire ça... c'est à toi, seulement à toi de plier tout ça pour te faire pardonner. C'est toi, l'imbécile qui marche les yeux fermés. L'uniforme et la platinimum n'ont rien à faire là. C'est une affaire entre elle et toi. J-je suis v-v-vraiment désolé...je suis si bête parfois. Tu rassembles les serviettes et les lui tends, aussi coloré que la moquette rouge. V-vous n'avez pas mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



platinium. Empty
MessageSujet: Re: platinium.   platinium. EmptyLun 5 Mai - 17:10

Et bim, voilà que je venais d'échapper toutes mes serviettes sur le sol. C'était malin ça encore, oh oui, d'autant plus que je n'avais pas pour habitude de parler aux clients, ou de les déranger d'une quelconque manière. Alors du coup, je m'excusais, commençant à ramasser nerveusement les bouts de tissus étalés sur le sol. J'espérais que personne ne m'avait vu, à vrai dire, puisqu'il n'était jamais très apprécié par l'administration de l'hôtel que discuter avec qui que ce soit ici, lorsque l'on n'était qu'une femme de ménage. T'es vraiment trop maladroite ma pauvre, la prochaine fois, t'apprendras à regarder devant toi, que je me murmurais en fronçant les sourcils, avant d'ajouter Il ne faut pas qu'ils me voient, ils ne doivent pas savoir. Sauf que, moi qui m'attendais à ce que ce garçon -dont je n'avais pour ainsi dire par eu le temps de détailler, ayant bien trop peur de perdre ne serait-ce qu'une seconde- passe son chemin, voilà qu'il se saisit délicatement de mon poignet ton en se mettant à mon niveau. Surprise, mais également quelque peu apeurée, mon regard avait ainsi croisé le sien. Pourtant, j'avais beau lire l'inquiétude sur son visage. J'avais beau ressentir toute la bonne volonté qui s'émanait de lui, je ne pouvais pas lire. Totalement paralysée, et dans l'impossibilité de pouvoir faire quoi que ce soit, j'avais finalement bredouillé un « D-Désolée, je... je ne parle pas votre langue. » encore des excuses, mes doigts s'étaient resserrés sur l'une des serviettes. Du moins, il me semblait ne pas parler la même langue que moi, puisque je n'avais réussi à comprendre que des bribes de mots. Et il ne pouvait pas savoir, non, puisqu'il irait probablement tout raconter à l'administration, qui n'en savait strictement rien. « Il ne faut pas que je reste ici, je... je vais me faire renvoyer... » que je me presse alors, reprenant ma récolte par des gestes vifs et chaotiques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



platinium. Empty
MessageSujet: Re: platinium.   platinium. EmptyJeu 8 Mai - 17:16

Elle ne parle vraiment pas ta langue Abel ou c'est juste toi qui est trop stupide pour t'exprimer correctement ? Parce que tu la comprends, tu comprends chacun de ses mots, toi. C'est juste que tu as du mal à te faire assez confiance pour ne pas buter à chaque phrases. T'as l'impression de sentir ton incompétence jusqu'au bout de tes lèvres. Ça ne sert à rien, Abel. Elle avait tort. Elle a toujours eu tort mais tu ne t'écoutes pas. Tu ne sais pas ce que tu devrais faire. T'aimerais bien lui dire que tout est de ta faute, que tu es incapable de parler sans avoir l'air bête mais tu n'oses pas. Elle te trouverait ridicule et t'as pas envie de ça. J-je suis désolé... tu marmonnes, l'air de rien. Tu t'excuses à toi-même et non à elle. T'as besoin de ça pour décolorer ton visage. Tes doigts fouillent tes poches, à la recherche d'un bout de papier et d'un crayon, coincé au fond de ta veste. Si elle ne parle anglais, quel langue peut-elle bien parler ? Tu n'es pas tellement intelligent, tu sais à peine dire bonjour et je t'aime en français. Alors l'espagnol, l'allemand et tout le reste, ça ne te dit rien. Tu griffonnes quelques mots et lui tend le papier en tremblant un peu. "tu parles quel langue ?" Ça ne sert à rien Abel, elle n'a pas le temps. tu récupères ton papier et écris le plus simplement possible tout les mots qui traversent ton esprit. Tu aimerais écrire pardon au moins un million de fois sur cette seule feuille. "vous ne serez pas renvoyée, s'il le faut, je leurs dirais que je n'ai pas voulu vous laissez travailler"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



platinium. Empty
MessageSujet: Re: platinium.   platinium. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

platinium.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp-