AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 your silence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



your silence. Empty
MessageSujet: your silence.   your silence. EmptyLun 28 Avr - 18:51

Au nom du Père, du Fils, du Saint Esprit, Amen. Assis en tailleur au milieu de l'Eglise, les paupières closes, je prie. Je prie mon Seigneur pour qu'il me pardonne mes péchés, pour qu'il ne cesse de m'aimer malgré les erreurs que je commets. Je me rends rarement dans ce genre de sanctuaires, bien trop apeuré du regard que l'on pourrait porter sur ma personne. C'n'est pas eux que je redoute, c'est Lui. M'aime-t-il encore assez pour que je sois autorisé à pénétrer sa maison ? Je relève la tête, ouvre les yeux et pose mon regard sur la croix qui orne les lieux. C'est triste. Mourir sur deux bouts de bois pour sauver l'humanité. Sauver des âmes qui le renient, qui refusent de croire en Lui et qui, comme moi, ne respectent pas ses commandements. J'repense à ma famille que j'ai laissé derrière moi et j'sens aussitôt ma respiration qui se saccade. J'ai chaud, j'ai froid, j'ai mal. J'me relève brutalement, perdant l'équilibre en même temps et percutant malencontreusement la personne derrière moi. Dire que je pensais être seul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



your silence. Empty
MessageSujet: Re: your silence.   your silence. EmptyLun 28 Avr - 18:59

les églises, c'est pas vraiment ton truc. dieu, tu l'exècres, tu lui craches au visage, pour ces jambes qu'il t'a donné. tu pourrais envoyer ton venin sur tes géniteurs, mais non, t'es chrétienne et t'estimes que c'est de sa faute, à lui. enfin, t'étais chrétienne. t'y crois plus, depuis que la sentence est tombée. sclérose en plaques. mais aujourd'hui, t'en ressens le besoin. pour lui hurler toute ta haine au visage, à cet être qui n'est censé être qu'amour et qui a osé te délaisser. mais t'oserais pas proférer des insanités à voix haute dans une église. t'aurais trop peur pour ton âme ; la perdition, t'y crois toujours. même en lui tu crois. il existe, tu le sais. mais il n'aime pas ses enfants de la même manière. des larmes roulent sur tes joues alors que l'épée de Damoclès trône au dessus de ta tête. alors que la guillotine, le peloton d'exécution, se rapproche. t'as peur. et t'es seule face à ça. parce que tu l'as voulu... mais que t'aurais aimé qu'on te retienne. un homme recule et te marche sur les pieds, et ses les yeux embués de larmes que tu le fixes, les sourcils froncés, lui mettant sur le dos toutes les peines que tu ressens. cela dit, tu murmures un « désolée. » parce que t'es polie. mais finalement, tu te laisses tomber contre lui, contre son torse, et tu pleures. juste, simplement. parce que t'es dans la maison de dieu et que t'oses penser que des gens sont assez gentils pour te permettre de tarir les larmes qui te brûlent la gorge, les sanglots que t'arrives pas à ravaler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



your silence. Empty
MessageSujet: Re: your silence.   your silence. EmptyLun 28 Avr - 19:05

wahou. l'église. ça te fascine tellement ça aussi. t'oses rarement pénétrer ces lieux sacrés. t'es pas forcément croyant mais tu respectes ceux qui le sont, ceux qui y croient. t'es lové dans un coin de l'église, sur les bancs de bois, froids, glacials. l'atmosphère est pesante aujourd'hui. t'as le cœur lourd. c'est un jour sans, tu le sens. tu remarques deux autres personnes dans l'église, un peu plus loin. tu les observes, elles se bousculent, l'une pleure, l'autre a l'air perdu. tu te lèves et t'approches, l'air innocent. t'as souvent entendu que l'église n'acceptait pas les roux, qu'il fallait les brûler. tu trouves ça triste, tu trouves ça moche.
tu serres la fille dans tes bras. c'pas pervers, c'pas vicieux, c'est juste sincère.
c'est pas forcément l'endroit pour faire de nouvelles rencontres mais t'aimes pas voir les gens triste. toi, tu t'en fous si t'es triste, le plus important c'est les autres. alors, tu t'approches. si tu peux donner de ta personne pour les voir sourire, tu fonces.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



your silence. Empty
MessageSujet: Re: your silence.   your silence. EmptyLun 28 Avr - 19:39

Je n'l'avais pas vue. Je n'l'avais pas vue venir. Qu'est-ce qu'elle foutait là ? Elle n'avait pas l'droit d'me voir dans un état pareil. J'suis déboussolé, mal en point. Mais apparemment pas plus qu'elle. Elle s'excuse, puis s'écroule littéralement sur moi. Mon torse contre son p'tit corps tout frêle. Je n'sais quoi faire, j'reste immobile, les bras suspendus dans le vide, hésitant à venir l'entourer. D'façon je n'en ai pas l'temps. Le rouquin débarque de nulle part et il la serre contre lui. J'me racle la gorge et me défais doucement d'elle, de lui, d'eux. J'lui confie la malheureuse, préférant leur tourner le dos quelques secondes, quelque peu chamboulé. Puis, j'leur refais face et j'les regarde. C'est moche. J'n'ai même pas été capable de tenir une pauvre fille dans mes bras. Elles sont pourtant nombreuses à connaître le contact de mon corps contre le leur. Mais là, je n'en ai pas été capable. J'l'ai juste laissée, là, se lover contre un tronc d'arbre. Immobile, égoïste. "J-je.." Je n'parviens pas à me justifier. Sa présence. Leur présence. Je n'm'y attendais pas. Combien de temps suis-je resté, assis là, les yeux fermés ? "Ça va ?", que j'finis par lancer, en posant ma main sur son épaule, adressant par la même occasion un regard plein de compassion au p'tit rouquin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



your silence. Empty
MessageSujet: Re: your silence.   your silence. EmptyMar 29 Avr - 8:00

tes doigts se cramponnent au t-shirt du blondinet. t'as honte de réagir comme ça, et ça renforce encore davantage ton envie de ne pas le lâcher. d'exister. à ses yeux ; aux yeux des autres. de Dieu aussi. et t'as un hoquet de surprise en sentant un autre corps, chaud, contre le tiens. tes doigts lâchent peu à peu prise sur le top et tu te retournes pour serrer le roux dans tes bras. il pourrait presque être ton frère ; il lui ressemble, d'ailleurs. si ce n'est ses deux billes bleues qui n'ont rien à faire dans ta famille. tu pleures encore quelques instants ta douleur dans les bras de cet homme, naturellement, simplement. puis tu te recules, avec un sourire gêné. « merci. » tu murmures. « désolée de t'avoir sauté dessus. » tu dis au blondinet. et tu hoches la tête pour répondre à sa question, parce que tu te sens pas de mentir comme ça. si tu disais "oui", ce serait des foutaises parce que ton coeur saigne. des stigmates sont apparus en son sein, le molestant encore et encore. t'as mal partout ; aussi au corps. « je m'appelle brume. » tu dis, tout à trac. t'as envie de leur demander ce qu'ils font là, mais ça ne se fait pas. ce serait briser la promesse implicite des secrets gardés de l'église. ce serait pénétrer trop profondément dans leur intimité. dans leur jardin secret. alors tu dis rien. surtout que t'as pas envie d'expliquer à quel point t'es condamnée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



your silence. Empty
MessageSujet: Re: your silence.   your silence. EmptySam 3 Mai - 10:59

(désolée du retard les amis)


elle se détache de toi, s'excuse, tout ça. tu la regardes avec tes grands yeux océan.
- je m'appelle dino.
"le petit dinosaure" qu'on t'a souvent sorti. tu trouves ça drôle puis tu connais vite fait le dessin animé, c'est les dinosaures sont tellement mignons dedans. surtout petit-pied, le héros, avec ses grosses dents et la manie qu'il a à toujours mordiller les branches.
- dites, et si on se racontait nos secrets, ce qui ne va pas.
et comment un enfant, tu t’assois sur un des bancs non loin. en espérant au fond, qu'ils te suivront.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



your silence. Empty
MessageSujet: Re: your silence.   your silence. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

your silence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp-