AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 maladresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



maladresse  Empty
MessageSujet: maladresse    maladresse  EmptyVen 25 Avr - 20:00


Je marche dans dans Bow River Avenue, poings serrés au fond des poches. Les jours passent, le malaise grandit. Je n'aime pas Banff. C'est définitif.
Je zieute dans la vitrine de souvenirs, un bidule m'intrigue. Trop. Je ne regarde plus mes pieds, ni devant moi. Je ne vois pas la bicyclette. Vol plané au-dessus du vélo. Sous les regards des passants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



maladresse  Empty
MessageSujet: Re: maladresse    maladresse  EmptyVen 25 Avr - 21:09

Chiffo s’ennuie, derrière sa caisse. Il en est même réduit à grignoter un des stylos ridicule à l'effigie de banff. Et depuis qu'il est là, chiffo le sait, il a bien baillé une bonne trentaine de fois. Il veut du café, de la chaleur, un pull, une écharpe, une autre ville et une télévision, là, en plein milieu de la boutique, bloqué sur une chaine débile de variété. Alors, lorsqu'un énorme fracas perturbe les rêves en mille couleurs de Chiffo, il en met, du temps à se réveiller totalement. Il glisse un regard plissé vers l'entrée pour apercevoir ce qui semble être un Hamas humain dans la rue. Il s'en fou, jusqu'à ce qu'ils croisent les yeux outré de son patron. D'un petit pas nonchalant, Chiffo s'extirpe dehors, frissonne un peu et souffle, d'une voix aussi polaire que la température un tu fais peur aux clients. tout à fait sérieux. Mince, ce n'est pas la foire ici. Pas trop mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



maladresse  Empty
MessageSujet: Re: maladresse    maladresse  EmptySam 26 Avr - 13:17


Envol. Comme un oiseau sans ailes, je peux pas voler. Je retombe et m'écrase le menton sur le bitume. J'ai à peine le temps d'amortir le choc avec mes mains. Mais je sens déjà mes paumes, mes genoux et mon menton qui me brûlent. Putain ça fait mal. Et personne ne vient m'aider. C'est certainement parce que je me suis déjà relevé. Je grimace, voit le sang qui perle sur mes mains, le jean déchiré au niveau des genoux, je n'ose vérifier mon menton. Défiguré.
Un type s'approche pour me dire que je fais peur aux clients. Si tu veux tout savoir, là tout de suite, j'en ai rien à faire des clients. Ca brûle merde. Ma mâchoire se contracte violemment. Je n'ose me regarder dans la vitrine, ni relever le vélo - Ah, quelqu'un s'en est chargé, cool. Mon menton, c'est comment ? Je lève la tête, prêt à entendre la sentence de l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



maladresse  Empty
MessageSujet: Re: maladresse    maladresse  EmptySam 26 Avr - 13:47

Ça l'impressionne un peu, le Chiffo, d'être le seul à avoir levé le petit doigt pour ce gars. Surtout qu'il en a fait, du chemin, pour contourner sa caisse traverser la petite boutique et se retrouver là. Les gens qui passent et les regardent en plissant le nez sont mille fois plus près. Il serait déjà debout et inspecter depuis longtemps s'il n'y avait pas l'air aussi affreux. Alors c'est vrai, lui non plus n'avait pas envie de se bouger, mais faut dire qu'il était bien trop occupé à massacrer son stylo. Il passe ses doigts dans ses cheveux et hausse ses épaules, tout à fait serein. Ok, Ok, tu t'en branles de mes clients et leurs billets, j'ai compris. Il se penche un peu, observe la figure de l'inconnu et émet un silence, définitivement beaucoup trop long. C'est que bon, il c'est joliment ramassé quand même. Ça valait bien la peine d'avoir la tête on ne sait où. C'est affreux. Il pointe son propre visage et grimace un peu. Ça peut te donner un petit style ceci dit, le menton éraflée mais tu passes au moins à côté d'une hémorragie. Il souffle, observe la boutique à travers la vitre qui brille par son manque d'activité et la pointe finalement du menton. On a une trousse de secours, ça t'intéresses ? Il lance, presque poli. Peut être qu'il s'habitue déjà à son nouveau look, qu'est-ce qu'il en sait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



maladresse  Empty
MessageSujet: Re: maladresse    maladresse  EmptyLun 28 Avr - 10:20

Je sors du café, déjeuner à la main : un sandwich, qui m'a coûté plus cher que mon vélo.

Mon vélo. Mon vélo neuf. Mon vélo trouvé dans un bazar durant le week-end. Mon vélo, mon nouvel amour, mon nouveau mot préféré. C'est celui-là, a côté du mec ensanglanté. Celui sur lequel je prévois des balades magique, digne des plus belles comédies romantiques, une fois le sang lavé et la roue avant changée. Mon vélo.

Une bouchée de panini bri-pomme verte dans la bouche, je réalise. Il y a un mec ensanglanté à côté de ma bicyclette. Ce n'est pas normal. Je suis prise de panique, d'un coup.

Et si le jeune homme était gravement blessé? Et si il lançait une poursuite? Et si mon vélo était bon pour la casse?

Je me transforme en superman, en maman effrayée d'avoir tué un enfant par accident, et je cours, je saute, je vole vers la scène du crime. Mi-honteuse, effrayée, généralement surprise d'avoir causé un accident stationnée.

« Mon.... Désol. » je tente, la bouche pleine, bien polie, bien fashion. J'avale. « Désolée. Mon vélo. Pardon. Je ne pensais pas pouvoir blesser des gens sans même être dessus. » Je reprends, hochant la tête dans tous les sens, essayant de faire sortir les mots correctement malgré le stress. « Sur le velo, je veux dire, pas sur la personne. » Je remarque son menton, ses mimiques – il a mal aux mains aussi, ça se voit. Puis j’aperçois un autre mec, un témoin : celui là semble sain et sauf, mais a une tête un peu étrange. Il a une bouille de grand-père à vingt-quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



maladresse  Empty
MessageSujet: Re: maladresse    maladresse  EmptyMer 7 Mai - 9:16


Les picotements deviennent vraiment douloureux. L'air frais mord mes plaies et j'attends toujours son verdict. Le type de la boutique, j'attends qu'il parle. Mais son silence me tord les boyaux. Je m'imagine déjà à l'hôpital, les bistouris dans mon menton. Je n'aime pas l'odeur de désinfectant et de mort qui règne dans les cliniques. Je n'aime pas les murs et les blouses immaculés qui aveuglent les malades. Je n'aime pas les politesses des médecins ni les menaces des patients. Mais surtout, je n'aime pas le sang, pas les opérations. Laissez mes organes là où ils sont.
Affreux. Je palis, j'en suis sûr. Mais je réalise qu'il se moque de moi. Une égratignure, soignée à coup de trousse à pharmacie. Tout va bien, bien pour moi. Ouais, ça m'intéresse, merci. Peut-être qu'il pense que je vais rentrer chez moi tout ensanglanté, pour le plaisir de faire Halloween avant l'heure. Mais non.
Et là, il y a cette petite blonde qui s'excuse. Son vélo. Il n'y est pour rien, j'ai pas regardé où j'allais. Mais elle me fait rire. C'est de ma faute, ce bidule m'a déconnecté avec la réalité. Je désigne un drôle d'ours qui bouge sa patte gauche comme le font les chats miniatures dans le quartier chinois. Un ours, un vélo, un menton.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



maladresse  Empty
MessageSujet: Re: maladresse    maladresse  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

maladresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La flegmatique empreinte que tu m'as laissé (HOTARU)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp-