AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 j'y arrive pas sans toi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyJeu 24 Avr - 13:12

t'as le coeur brisé, pauvre fauve. pauvre estropiée. y'aura t'il quelqu'un pour le réparer ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyJeu 24 Avr - 13:46

ça fait chier, un chien, c'est toujours à vouloir courir partout, à aboyer, à pisser, ces trucs là. ça fait chier, un chien mais art, il adore ça, il a toujours aimé les chiens. il regarde sam qui s'éloigne, tout fou, tout taré, sautant sur le sable joyeusement. il est un peu derrière, chaussures à la main, imprimant pas à pas ses empreintes dans le sable meuble, frais de la fin de journée. les écouteurs dans les oreilles, il se coupe du monde extérieur, tous des cons. il a l'air seul, il s'arrête, improvise un riff de guitare, chantonne à mi-voix les accords du r u mine de ces autres britishs, là, sait plus le nom. il rouvre les yeux. y'a quelqu'un, sur un siège, qui regarde l'eau. ça a pas l'air d'aller, il se sent con. “ vous voulez de l'aide ? ” il demande machinalement, coup de menton vers le fauteuil roulant, gêné, en retirant ses écouteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyJeu 24 Avr - 14:10

ces derniers jours, ça n'allait pas fort. gus était parti. et toi, toi, tu te retrouvais seule. abominablement seule. encore. la tristesse et la douleur ont envahi tout ton corps. tu t'sens comme un déchet, fauve. comme une coquille vide, vide de tout espoir. tu n'as plus envie de rien. tes prunelles bleutés se posent sur la mer. c'est si beau. et pourtant, ça n'te fait aucun effet. on te parle. on te parle, et toi, tu tournes la tête. un homme, et plus loin, un chien. c'est con un chien. « de l'aide pour quoi ? » tu demandes finalement, avec ta douceur habituelle dans ta voix. tu n'comprends pas trop, fauve. c'est que t'as tendance à oublier qu'on ne te traite pas comme une personne normale, à cause de ce fauteuil. la plupart du temps, les gens sont gênés, les gens ont pitié. mais tu avais besoin de tout sauf ça dans ta vie.




Dernière édition par Fauve le Jeu 24 Avr - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyJeu 24 Avr - 14:28

silence, elle a pas entendu. purée, il savait bien qu'il aurait pas dû la déranger, qu'il la dérangeait, que ça craignait, qu'il craignait. la pauvre, elle est bloquée sur son siège. elle a des jolis cheveux, tout bleu, du bleu partout, art adore le bleu parce que lui il est tout noir, tout blanc et noir, avec ses grands yeux sombres et ses cheveux qu'il n'a jamais voulu colorer parce qu'il disait que ça faisait trop tapette. il se mortifie en l'entendant, quand elle lui répond finalement (alors qu'il avait presque tourné les talons, en abandonnant). il devient tout rouge, comme d'hab', la détaille, bredouille, regard le fauteuil, ses cheveux bleus bleus bleus, ses grands yeux, sa bouche. elle est pas accusatrice, elle est toute délicate mais le mal est fait. il craint. “ j'sais pas. ” avoue-t-il. “ pour rouler ? je sais, ça craint mais j'me disais, le sable... bah y va vous bloquer et tout. j'sais pas. ” art baisse les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyJeu 24 Avr - 14:53

t'es ailleurs, fauve. t'es ailleurs mais t'es nulle part. t'es dans le néant, t'es dans un trou noir. le garçon, il rougit. il n'a pas l'air à l'aise, face à toi. face à ton fauteuil. pourtant, c'n'est qu'un siège avec deux roues. est-si gênant que ça ? toi tu t'y fais, petit à petit. t'as encore du mal, beaucoup d'mal, mais c'est toujours mieux qu'avant. d'un côté, on n'peut pas faire pire, tu t'dis. tes yeux de la même couleur que la mer se posent sur son regard sombre et mystérieux. qui est ce petit fantôme qui n'arrive même pas à soutenir ton regard ? « qu'est-ce qu'il y a ? je suis si moche ? ou c'est juste que tu es gêné de voir une handicapée ? je suis comme les autres tu sais. » ce n'est pas une agression, juste une constatation. tu n'es que douceur, fauve. une douceur amer. « tu veux te rendre utile ?»  tu demandes finalement, « alors porte-moi et pose moi dans le sable.» et toi, tu tends une de tes mains vers lui. viens, étranger.



Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyJeu 24 Avr - 15:56

il se sent bête parce qu'il sait comment ça fonctionne, les handicaps, ces trucs dérangeants, les trucs sales, les trucs comme ça. tu regardes et tu dis rien. tu proposes pas d'aide, tu montres pas ta pitié, ni ta compassion, ni ta sympathie, que dalle, ils le prendront mal. lui, art, il connait que la beauté des corps, les corps parfaits, bien faits, longues jambes, pieds détruits. il pige pas, ce qu'elle fout sur sa chaise, pourquoi, comment elle se déplace, comment elle danse, comment elle vole ? “ t'es très jolie. ” il répond simplement, parce qu'il ose pas dire que ouais, c'est ça, son handicap lui fait peur, et si c'était lui le prochain sur la chaise roulante ? oh non non non non non. est-ce qu'il veut se rendre utile ? c'est pas contagieux, hein, il peut s'approcher sans danger ? quand il l'entend, il pige pas puis il hoche la tête. “ d'accord. mais tu sais, j'suis une crevette moi. j'sais pas si j'peux, 'fin, non pas qu't'es grosse mais tu sais, moi, je, euh... ” il branle du chef, voit sa main et s'approche, effleure légèrement des doigts la paume de l'inconnue avant de se placer face à elle. “ prête ? allez. ” il se penche en avant, une fois accroupi devant elle, passe ses bras autour de son corps frêle et lui sourit quand ils sont nez-à-nez. “ t'es encore plus jolie de près, va. ” il commente avant de la prendre délicatement dans ses bras, genre prince charmant. il fait trois pas et la dépose doucement dans le sable, face à la mer, avant de s'asseoir à côté. “ tu fumes ? ”
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyJeu 24 Avr - 16:16

tu es très jolie, qu'il dit. tu n'es pas sûre de le croire. en fait, tu n'es pas sûre de croire qui que ce soi, désormais. tu ne réponds rien. il n'y a rien à répondre. tant mieux s'il te trouve jolie. tant mieux s'il ne voit que ça. tant mieux s'il oublie ton corps cloîtré dans un fauteuil. mais tu seras toujours que ça, fauve. un malheureux corps cloîtré dans un fauteuil. incomprise, malheureuse. et puis il s'embrouille tout seul, le timide. le beau fuyard. il tente d'esquiver ta demande, et pourtant il s'approche de toi. et il te porte. t'es pas bien lourde, fauve. t'as même perdu du poids depuis ton accident. normal, t'as perdu l'appétit en même tant que la perte de tes jambes. « c'est pas beau de mentir aux filles. » tu dis finalement en esquissant un léger sourire. avant, tu savais que tu plaisais. mais ce n'était plus pareil. rien n'était pareil. ton visage ne s'illuminait plus comme avant. gus avait réussi, lui. mais gus est parti. et te revoilà comme un zombie. une fois dans le sable, tu retires tes chaussures, tes chaussettes, tu replies tes jambes contre toi, enfonçant tes pieds et tes mains dans le sable. heureusement qu'tu peux encore les bouger, tes jambes. heureusement qu'tu peux encore les sentir. c'est juste qu'elles refusent de te faire tenir debout, ces vipères. « oui, » tu murmures, ton regard se déposant sur l'horizon, avant de revenir sur le jeune homme. oui tu fumes. « ça t'fait peur ? » toi, tes jambes, ton fauteuil, tout ça. il n'était pas obligé de rester s'il se sentait si mal.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyJeu 24 Avr - 18:14

“ j'mens pas, moi. jamais. ” qu'il assure presqu'aussitôt. sincère. juste. intègre. ouais, évidemment, c'est pas le mec le plus sympa du quartier, il te parle beaucoup mais tu sais jamais si c'est vrai vu qu'il te regarde jamais dans les yeux mais c'est sûr, c'est sûr qu'il ment pas, il pourrait pas, il est trop nul pour mentir. c'est vrai qu'elle est jolie, miss bleue. elle a des beaux yeux (bleus, eux aussi) et des beaux traits. quand elle confirme qu'elle fume, machinalement, art sort son paquet de cigarettes et lui en tend une. il en glisse une lui-même entre ses lèvres, sort son briquet. pssscccht, la flamme jaillit. il allume son clou de cercueil. tend ensuite la flamme à la jeune femme. il ne comprend pas la question. “ bah nan ça me fait pas peur. tout le monde fume. ” répond-t-il donc, presque candide. “ y'en a qui fument pour mourir. moi j'aime bien, tu sais, fumer pour m'amuser. et puis, quand ça envahit tes poumons et que ça te réchauffe et que ça te picote et que ta voix elle fait des trucs chelous, c'est cool. ”
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyJeu 24 Avr - 18:55

« les gens mentent sans le savoir. ils disent des choses, ils font des promesses, ils ont l'air d'y croire, et pourtant. et pourtant c'est n'importe quoi. » tu murmures, comme si tu t'adressais à toi-même, et non à lui. c'est triste. t'es triste. il te tend une cigarette que tu ne refuses pas. ça n'se refuse pas, un instant d'oubli. une fois allumée, tu tires une bouffée, reposant ton regard sur l'eau si calme. l'eau silencieuse. t'aimerais pouvoir te lever et courir pour te jeter à la mer. impossible, belle estropiée. plus jamais tu ne pourras courir, plus jamais tu ne pourras danser. « tu es étrange. » tu souffles, tes doigts filtrant le sable dans ta main qui ne tenait pas la cigarette.


Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyJeu 24 Avr - 20:07

il hausse les épaules, le regard perdu à l'horizon, sur l'océan qui s'étend, lascif, devant eux. “ moi je mens pas. ” il répond simplement en branlant du chef, refusant d'entendre le contraire. il accepterait pas, il pourrait pas, ça ferait trop mal s'il mentait. elle commente qu'il est étrange, il grogne audiblement, tire une énième latte de sa cigarette, la regarde se consumer sans rien dire un long moment. “ j'vois pas pourquoi fumer, sinon, sauf si t'aimes ça. j'sais pas. ” il tourne finalement le regard vers elle, la clope de retour au bec. sourit légèrement, tente d'ignorer ses jambes dans le sable, le fauteuil derrière eux. “ et toi, tu crois t'es pas étrange avec tes cheveux, là ? ils sont tout bleu. ” plaisante-t-il légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyVen 25 Avr - 2:27

il ment pas. c'est ça. s'il le dit après tout. de toute manière, tu étais beaucoup trop négative pour croire à quoi que ce soit, ces derniers temps. c'était beaucoup trop d'effort pour ton petit coeur. c'est sans avoir pour but de le vexer qu'tu dis qu'il semble étrange. c'est pas mauvais, d'être étrange. tu préfères largement ça, toi, après tout. les gens dit normaux sont ennuyeux. mais tu penses qu'il ne le prend pas très bien. « beaucoup le font pour faire comme les autres. » des moutons, entre autre. qu'importe, de toute manière. tu continues à fumer tranquillement, le regard posé sur l'horizon, alors que tu sens son regard sur toi. « j'ai même un tatouage sur les fesses. » tu rajoutes en riant doucement. s'il te trouvait étrange rien qu'à cause de tes cheveux, c'était qu'il n'avait encore rien vu. « c'est sympa un peu de couleur, moi j'trouve. » tu finis par rajouter en haussant tes frêles épaules, comme pour te justifier de la couleur des tes cheveux. tu tires une autre latte, en finissant par tourner la tête vers lui. entre vous, vous saviez que ce n'était pas ça qui te rendait le plus étrange, et que le fauteuil roulant battait tous les records. mais ça, est-ce qu'il avait le courage de le dire à voix haute ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyVen 25 Avr - 10:24

“ un tatouage sur les fesses, sérieux ? purée ça doit faire mal. j'ai jamais osé me faire de tatouages. j'ai toujours eu peur d'en faire un et de le regretter plus tard, tu sais ? et puis ça doit faire vachement mal. ” bon, on va pas mentir, il est nerveux, c'est pas possible, ça se sent, sa main qui tient la cigarette tremble un peu, sa lippe s'agite de mots qu'il ne prononce pas, il évite son regard, il évite de tourner la tête, il se perd tête la première dans l'océan. plein de questions se précipitent sur ses lèvres, en fait, alors qu'il faisait de son mieux pour ignorer, tu sais, ça. comment ? pourquoi ? t'es malade ? accident ? c'est pas permanent ? mais ces questions là, c'est déplacé, pas vrai ? et puis, ça fera que apporter du mauvais karma. “ ouais, c'est sympa. ” marmonne-t-il platement, ne sachant pas quoi faire, les pensées ailleurs, rêveur pour une fois, enfoncé dans ses fantaisies - il lui imagine une vie, à la petite fille au fauteuil. “ j'm'appelle art, d'ailleurs. enchanté. ”
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyVen 25 Avr - 10:50

t'es tatoueuse, fauve, alors tu ne connais pas ce genre de peur. enfin, tu étais tatoueuse. tu n'exerces plus. tu fais une pause. t'as arrêté en même temps que tu as quitté ton ancienne vie, à los angeles. quand tu as eu ton accident. « si tu serres les fesses et qu't'as pas les fesses toutes flasques, ça passe. enfin.. j'suis habituée à cette douleur. j'le regretterai sûrement quand j'aurai 60 ans, mais qu'importe. » t'as des tatouages sur tes phalanges, fauve, sur la paume de ta main, un autre sur ta côte droite, et encore un dans ta nuque. évidemment qu'tu connais cette douleur. ça n'te fait plus rien, maintenant. tu t'es tatouée toi-même quelque chose sur la phalange, même. « les garçons pleurent plus qu'on n'le pense, lors de leur premier tattoo. je dépensais plus pour les paquets de mouchoirs dans mon salon que pour payer mon loyer. » et tu n'peux pas t'empêcher de rire à ce souvenir. c'était la belle époque. où tout allait bien. où tu étais heureuse. tu continues d'encrasser tes poumons, te délectant de la fumée envahissant ta gorge. art. c'est beau, art, tu penses. c'est poétique, tu trouves. c'est délicat. « fauve » tu souffles, en finissant par écraser ta cigarette au sol. tu déplies tes jambes, tu enfonces tes deux mains dans le sable, la tête et le buste penché vers le ciel nuageux. tu fermes les yeux et tu prends une grande bouffée d'air. le vent te caresse le visage, et toi, tu souris, tu souris comme une enfant. mais après quelques secondes de silence, la réalité te rattrape. comme toujours. tu rouvres les yeux, et tu tournes la tête vers art. « à quoi tu penses ? » tu demandes de ta voix douce et suave. il ne ment jamais, c'est c'qu'il à dit, n'est-ce pas ? il n'a pas l'air bien, prêt de toi. tu vois bien qu'il est gêné. qu'est-ce qui te traverse l'esprit, art ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyVen 25 Avr - 13:38

elle est habituée à cette douleur. art tourne les yeux, tente d'apercevoir des tatouages sur le corps de l'estropiée, il en aperçoit quelques uns sur les doigts qui tiennent la cigarette. et tes jambes, elles te font mal ? il a envie de lui demander. pourquoi il arrête pas de penser à ça ? c'est nocif, c'est pas normal. c'est comme ça. il arque un sourcil en l'entendant ensuite. “ t'étais tatoueuse ? cool. pourquoi t'as arrêté ? ” il regrette aussitôt la question. “ enfin, pourquoi t'as quitté ça ? ça devait être sympa. tu dois vachement bien dessiner. ” pouf, pirouette rajoutée précipitamment. il devient maladivement curieux, dès qu'il se met à parler, c'est dingue. et pourtant, il est incapable de parler de lui-même. fauve. il sait même pas ce que ça veut dire, si ça veut dire quelque chose. fauve. “ fauve. ” (il s'entraîne à la prononciation. c'est dur.) “ ça vient d'où ? ” arrête de poser des questions, art, tu vas en poser une de trop et ça va être mort. et merde, c'est elle qui renchérit. à quoi il pense ? il pense à rien. il peut même pas lui mentir, en plus - non pas que cette pensée lui ait traversé l'esprit. il soupire, tourne la tête vers elle, puis dans un souffle : “ j'essaie d'imaginer pourquoi t'es en fauteuil. ” il semble presque soulagé d'avoir parlé. trop sincère pour son propre bien. “ désolé. ”
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyVen 25 Avr - 14:09

art, le maladroit. il ne te connait pas, il ne sait pas que les choses crues ne te vexent pas. il peut dire ce qu'il veut, il peut dire ce qu'il pense. toi, tu préfères quand les gens sont naturels avec toi. quand ils sont vrais. tu finis par hausser tes frêles épaules, fragile fauve. fragile estropiée. « les méandres de la vie. » tu expliques en haussant les épaules. ton accident, surtout. « je me débrouille pas trop mal, il paraît. » tu finis par dire. évidemment, il fallait plus ou moins être doué pour être tatoueur, et voir son entreprise marcher. tu regardes l'horizon tandis qu'il bute sur ton prénom. « ça vient d'mon père. » tu réponds instantanément, sans réfléchir. après tout, c'était lui qui avait choisi. « ça veut dire félin, en français. » tu rajoutes finalement, pensant que cette réponse était sûrement mieux adaptée à sa question. félin. tu étais féline. tu finis par tourner la tête vers lui alors qu'il te réponds. un doux sourire se forme sur ton visage. c'était donc ça. tu l'observes un instant, et tu secoues la tête lorsqu'il s'excuse. pas d'excuse. pas ici. pas avec toi. les excuses, ça ne servait à rien. c'était pour les faibles. « et qu'est-ce que tu t'imagines ? » t'es curieuse, fauve. curieuse de savoir. curieuse de connaître son scénario, à lui. qu'est-ce qui se trame dans sa tête, à art ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyVen 25 Avr - 17:55

fauve. félin en français. art reste un long moment perplexe, pensif, se demandant qui appelerait son enfant félin avant de se rappeler qu'il s'appelle art et que ses deux parents proviennent d'un milieu artistique. fuckers. “ art ça veut juste dire art. ” marmonne-t-il, un peu philosophe, avant de branler du chef en tirant sur sa cigarette. bien dit. il se mord la lèvre quand fauve lui demande ce qu'il imagine d'elle et de ses longues jambes comme des ailes par dieu coupées. précisément ? il ne sait pas. les hypothèses se succèdent. a. un accident. elle allait pour retrouver son amant de toujours quand la voiture est apparue et l'a renversée. b. une maladie au nom imprononçable, genre dégénérative. ne supportant pas de voir sa famille pleurer son sort, elle s'est barrée de son salon de tatouage. c. les aliens. tout simplement. c'est toujours leur faute. soupirant, art finit lentement par s'allonger sur le sable, les bras croisés derrière la tête, tirant sur la fin de sa cigarette pour en profiter un max. “ j'sais pas. un truc genre... un jour tu rentrais chez toi, tu regardais ton téléphone, normal, la voiture arrive, te renverse. tu te réveilles, ça répond plus. ” alors qu'il regardait le ciel en parlant, il baisse le regard vers elle et ses cheveux bleu électrique qui tombent en cascade dans son dos. “ j'ai bon ? ”
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptyVen 25 Avr - 18:21

art ça veut dire art. tu t'en doutais, d'un côté. t'aimais bien, toi, ce prénom. tu hoches la tête, montrant que tu avais compris, et tu finis par lui demander ce qu'il imagine. quelle est sa version, à lui ? ça t'intéressait, de savoir. est-ce qu'il pensait à une histoire banale, ou quelque chose de farfelu. t'es un peu déçue lorsqu'il te comte ton histoire. c'est d'un banal. tu lâches un léger rire cristallin, alors que tu tournes la tête vers le jeune homme allongé sur le sable. « faux. » tu souris. ce n'était pas drôle, pourtant. pas de quoi avoir le sourire aux lèvres. mais tu souris. « déjà, ça répond toujours. je peux bouger mes jambes. je ne peux seulement plus tenir debout. » c'était différent. ça changeait pour beaucoup, dans le quotidien. même si les gens ayant encore toutes leurs capacités ne pouvaient pas s'en rendre forcément compte. « essaie-encore. » tu souffles en le fixant du coin des yeux. tu l'aimais bien, ce petit jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptySam 26 Avr - 4:06

faux, dixit fauve. “ merde. ” ricane légèrement art, se prenant au jeu, avec une grimace maladroite. elle lui explique que les jambes bougent, c'est juste qu'elles tiennent pas. c'est horrible, pense art. ça doit être horrible, de voir ses jambes si faibles, incapables de la porter. il réfléchit, ses mains attrapent du sable, l'écoulent posément. il s'enfonce dans ses rêveries. “ on est d'accord qu'avant, tu pouvais tenir debout, hein ? ok. t'es genre une orpheline, ok ? et... et quand t'as eu dix-huit ans, t'as décidé de r'trouver tes vrais parents, tu sais, génétiques et tout. et t'as cherché, t'as cherché, t'as cherché, t'es allée partout et tu les as trouvés. genre famille de banlieue, avec deux chiens, de l'herbe bien coupée, tu vois ? pas du tout ce à quoi tu t'attendais. tu leur as parlé et tout, et en fait, ils étaient sympas, tu t'y attendais pas. et puis la maman a révélé cette maladie qui courrait dans votre famille depuis des générations et depuis, ça dégènère. bientôt ce sera plus que les jambes qui seront trop faibles. ” il est imaginatif - il est persuadé d'avoir résumé un synopsis de film américain, là, tout de suite - et en plus, il sait comment poser l'ambiance. “ j'suis nul à ça. ”
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptySam 3 Mai - 16:50

tu écoutes ton histoire, comme une enfant écoute son père lire un livre avant de se coucher. ton regard est vrillé sur lui, un sourire léger aux lèvres, te retenant de rire. mais il finit par sortir, ce rire cristallin, une fois qu'il a fini de raconter son histoire. ta supposée histoire. il est nul à ça, effectivement. tu n'allais pas le contredire. « j'ai juste fait la conne en moto. » tu lâches finalement dans un souffle, tout en fuyant son regard pour porter une attention intense au sable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptySam 3 Mai - 18:01

elle dit la vérité. son sourire retombe de ses lèvres, frisson sur la colonne, regard gêné au loin. y'a que les vagues, maintenant, pour rompre le silence, elles lèchent langoureusement le sable, elles tournent et retournent et retournent. moto, accident, tôle froissée, passants, cri d'effroi, ambulance, sirène, hôpital, fauteuil. il baisse les yeux, se contente de regarder le sable entre ses jambes, alors que ses mains viennent timidement jouer avec. “ et tu pourras plus jamais marcher comme avant ? ” c'est important, ça. t'as de l'espoir, encore, fauve ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptySam 3 Mai - 18:06

tu sais bien que tout est de ta faute. tu l'as mérité, ce fauteuil. cet handicap. tu aurais même mérité qu'on t’amputes, vu ce que tu avais engendré. tu sais, tout ça. et c'est bien pour ça que tu ne te plains pas. ça ne t'empêche pas d'être triste pour autant. tu n'pourras plus jamais marcher, fauve. tu n'pourras plus jamais courir, ni danser. tu n'pourras jamais plus voler. la voix d'art te sort de tes pensées, et tu finis par relever la tête pour le regarder. « j'n'ai pas assez d'argent pour ça. » tu souffles. une opération comme ça, ça coûtait un bras. tu avais déjà perdu deux jambes, pas la peine de perdre un bras en plus de ça, hm.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptySam 3 Mai - 18:11

il devient très silencieux quand il l'entend. pas le silencieux normal où tu dis plus rien et tu penses à autre chose. le silence bizarre où tu bouges plus, tu respires à peine, toute ton attention est focalisée sur un truc que tu regardes pas. art soupire difficilement, on dirait qu'il a un truc sur la poitrine. il aimerait lui dire qu'il est un milliardaire philantrope, mais ce n'est pas le cas. “ c'est nul. ” commente-t-il simplement. elle peut pas marcher. la peur vient s'instiller dans les veines d'art, lui tord le ventre. et si ça lui arrivait, à lui aussi, un accident de moto ? il est tout pâle. “ ça te fait mal ? ” il devient curieux maintenant. il faut l'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptySam 3 Mai - 18:15

c'est nul. oui, c'est nul. de ne plus vivre. de tout perdre, un par un. tes amis, ta famille, ton salon de tatouage, gus. gus. avant, tout allait bien. c'était comme si ce fauteuil était un boulet qui t'empêchait d'être heureuse comme avant. et ça, ça c'était nul. oui. tu finis par hausser les épaules à sa question. « parfois, oui, beaucoup. parfois, je ne sens plus rien. mais j'crois que je préfère quand j'ai mal. au moins, je sais qu'elles sont toujours là. » tes jambes, tu veux dire. ça te rassure, en quelque sorte. ça veut dire qu'elles existent encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptySam 3 Mai - 18:22

art regarde les jambes de fauve à la dérobée, il pense être discret mais il ne l'est pas, la subtilité, ça a jamais été son truc. il semble inquiet. apeuré, aussi. il tourne complètement, franchement la tête vers elle pour croiser le fer avec son regard. “ j'aimerais te prendre toute cette douleur pour que tes jambes soient toujours là et que tu n'en doutes jamais et que tu puisses danser encore. ” on dirait le gamin de dix-huit ans qu'il a été un jour, qui pensait qu'il pouvait tout changer d'un regard et d'un mot et d'un sourire. qui pensait que tout lui était dû. on dirait le gamin de cinq ans qu'il a été un jour, qui avait peur de se faire couper les ailes, de se faire retirer les jambes. “ je suis désolé que ça te soit arrivé. ” dit-il en détournant le visage, enflammé d'un rose timide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. EmptySam 3 Mai - 18:32

art regarde tes jambes, mais franchement ça ne te dérange pas. qu'il regarde. il n'y avait rien à voir. ça restait des jambes, tes jambes. elles ne pouvaient tout simplement plus supporter ton poids, bien que tu sois toute frêle. c'était comme ça. tu ne peux pas t'empêcher de sourire à ses propos. c'est adorable. « j'aimerai tellement pouvoir danser. » tu souffles dans un murmure. comme ça te manquait. comme ça te manquait, de ne plus être libre de tes gestes. de ne plus pouvoir faire ce dont tu avais envie. d'être dépendante d'un deux roues. tu finis par doucement secouer la tête, de droite à gauche. « ne le sois pas. je l'ai mérité plus qu'un autre. » c'était toi, qui avais voulu jouer avec le feu. « pourquoi tu rougis ? » tu demandes, peut-être un peu plus curieuse que tu ne devrais l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



j'y arrive pas sans toi. Empty
MessageSujet: Re: j'y arrive pas sans toi.   j'y arrive pas sans toi. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

j'y arrive pas sans toi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» La forteresse du Val sans Retour
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Murdo : L'univers est sans limite ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp-