AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Quand l'ennui prend possession de ton corps.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty
MessageSujet: Quand l'ennui prend possession de ton corps.   Quand l'ennui prend possession de ton corps. EmptySam 12 Avr - 12:45

T'es coincée ici, à Banff et t'as toujours pas de fric. Tu ne sais pas comment tu vas faire pour t'en sortir, ici ou ailleurs. Tu veux partir, tu veux t'enfuir or, tu ne le peux point. Tu es énervée, contre toi mais, aussi, contre le monde entier. Ça ne se voit pas, tu ne ne laisses rien paraître. Au lieu de t'énerver, tu vas au cinéma. Tu paies ta place avec le peu de tunes qui te reste et, voles un paquet de pop corns dès que le jeune homme te tourne le dos. Bien fait, ils ont qu'à mettre un serveur plus compétant ! Tu entres dans la salle, te trouves une place toute en haut. Le film n'a toujours pas commencé. Tu ne sais même pas de quoi il parle et à vrai dire, tu t'en fiches. T'es ici pour faire chier le monde et tu comptes bien le montrer. Tu manges un pop corn et en balances un autre dans les cheveux de cette pauvre personne qui se trouve deux rangs plus bas. Tu tournes ensuite la tête comme si de rien était. C'est parti !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty
MessageSujet: Re: Quand l'ennui prend possession de ton corps.   Quand l'ennui prend possession de ton corps. EmptySam 12 Avr - 14:29

Lorsqu'Oliver était arrivé devant ce cinéma il n'aurait pas été capable de dire d'où il venait et comment il était arrivé ici ni même où il allait. Qui sait où il va? C'est ce qu'il aurait répondu si la question lui avait été posée, en citant, à son insu, un grand auteur et philosophe français.
Une des affiches avait attiré son regard, Uma Thurman avec une coupe au carré qui fumait allongée sur un lit. Pulp Fiction, aka son film préféré. Oliver plongea sa main dans ses poches, à la recherche de quelques pièces qui ne seraient pas parti dans ses paquets de tabac. Il trouva un billet, pas assez pour une place mais le seul fait qu'il lui reste de l'argent prouvait que la chance semblait être de son côté aujourd'hui. Face au guichet il se passa une main nonchalante dans sa crinière, fit son regard de poète torturé mystérieux à la jolie caissière et négocia sa place moitié prix. Un couloir plus tard il était installé au fond de la salle dans un large et moelleux fauteuil à regarder sa voisine qui venait d'arriver envoyer du pop corn sur une femme qui n'avait rien demandé. Amusé il se pencha vers la lanceuse. "Head Shot."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty
MessageSujet: Re: Quand l'ennui prend possession de ton corps.   Quand l'ennui prend possession de ton corps. EmptySam 12 Avr - 17:41

Il fallait tuer le temps. Cela faisait quelques jours que tu étais ici, dans ce village perdu et monotone. Tu cherchais à t'occuper, à écrire ton histoire ici, au beau milieu de nulle part. Tu t'étais retrouvée au cinéma, ce petite cinéma de village. Une éternité. Voilà combien de temps s'était écoulé depuis que tu avais mis les pieds dans un endroit semblable à celui-ci. Tu ne savais pas ce qui se jouait aujourd'hui or, tu étais là pour te détendre, penser à autre chose que le temps qui s'écoulait un peu plus à chaque minute de ta misérable vie. Tu n'étais pas malheureuse, encore mon dépressive et tu avais envie de le crier sur tous les toits.
Assise dans ce fauteuil, confortable -trop confortable à ton goût-, tu commençais seulement à t'amuser. Lançant un premier pop corn dans le cheveux d'une dame assise deux rangs plus bas, tu tournais machinalement la tête dans le but de ne pas te faire repérer. Malheureusement, c'était raté. Une voix masculine vint à tes oreilles et instinctivement, tu sursautais légèrement. Ouf, ce n'était pas la sécurité ou quelque chose du genre bien que dans le fond, tu doutais qu'il y en ait une dans un si petit cinéma. Tu tournais le regard en direction de ton voisin et lui souris jusqu'à laisser échapper un léger rire. Il était doux et silencieux. Seul vous, pouviez l'entendre. Tu lui tendis ton paquet de pop corn et, l'invitais à jouer avec toi. A ton tour ! Montre-moi ce que tu sais faire. Lui murmuras-tu en te penchant à ton tour vers lui pour ne pas déranger les autres personnes présentes dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty
MessageSujet: Re: Quand l'ennui prend possession de ton corps.   Quand l'ennui prend possession de ton corps. EmptyDim 13 Avr - 12:10

Elle lui tendit le paquet, l'invitant à jouer avec elle à je-jette-du-pop-corn-sur-des-gens-innocents. Cool. Ça lui allait et puis, quand les munitions sont gratuites il ne crache pas sur l'occasion. Un bout de maïs soufflé dans les mains, Oliver se mit à la recherche d'une victime, et pas la même que tout à l'heure, il tenait à son originalité. Sur la même rangée que la femme aux cheveux popcorn il y avait un homme, certainement de taille moyenne qui devait avoir dans la trentaine avec une début de calvitie et un sweat à capuche. Cible localisée. Il y a des mouvements qui ne se perdent jamais paraît-il, le sport doit en faire parti, d'un coup de poignet Oliver envoya sa munition dans la capuche du sa victime. "Panier." Sa cible ne semblait avoir rien remarqué. Il attrapa une nouvelle munition mais cette fois la lança dans sa bouche, conclusion? Le popcorn vole mieux que les chips.
Il était sur le point de proposer des cibles à atteindre mais les lumières venaient de s'éteindre et ils étaient bons pour le quart d'heure de pub habituel. "Ça être plus dur de viser dans le noir." Il s'empara d'un autre popcorn et visa la femme au manteau rouge assise quatre rangs devant eux. Mauvaise idée. Le projectile était entré en collision avec le crâne d'un mec qui n'avait pas vraiment l'air sympa. "Oups." L'homme s'était retourné, visiblement énervé. Oliver se tourna vers sa charmante voisine. "Il m'a grillé ou entre temps j'ai miraculeusement réussi à me transformer en homme invisible?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty
MessageSujet: Re: Quand l'ennui prend possession de ton corps.   Quand l'ennui prend possession de ton corps. EmptyDim 13 Avr - 17:28

Tu n'avais pas envie de jouer toute seule alors, lorsque ton voisin se pencha vers toi l'air amusé, tu l'invitas à se joindre à toi. Tu t'attendais à ce qu'il prenne un instant de réflexion voire à ce qu'il refuse car il fallait bien l'avouer, c'était une idée complètement stupide, digne d'une enfant. Mais au lieu de cela, il prit un pop corn entre ses doigts et choisit une cible. Tu attendais avec impatience, curieuse de savoir à qui il était près à se mesurer. C'est finalement à un homme, d'une trentaine d'années, sweat à capuche. C'était risqué or, il réussit son coup à la perfection si bien que tu en restas bouche bée. Digne d'un joueur de la nba ! Déclaras-tu avant de prendre un nouveau morceau maïs. Tu voulais essayer, j'ai bien dit essayer, de l'imiter en le laissant à ton tour dans ta direction. Tu ouvris la boche or, le pop-corn vint heurter ton nez pour finir sa chute sur tes genoux. Tu haussas les épaules d'un air innocent et l'apportas contre tes lèvres.J'ai besoin de plus d'entraînement. Conclus-tu alors que la salle finit par être plonger dans le noir total.
C'était quitte ou double. Soit cela était un avantage et, les cibles seraient plus vulnérables soit l'un d'eux arrivait à trouver d'où venant les projectiles et là, vous étiez foutus. Mais voilà, tu n'étais pas du genre à baisser les bras et il semblerait que ton voisin non plus puisqu'il fit une nouvelle victime. Victime qui semblait plus intelligente qu'elle ne le paraissait. Tu fis semblant de te marrer suite aux propos de ton voisin, pour détourner l'attention, bien qu'en y réfléchissant, c'était une situation plutôt amusante. Non malheureusement, je crpos que tu t'es fait grillé. A moins qu'il pense que se soit la petite vieille assise trois sièges à côté du tien mais, j'en doute fortement ! Etre invisible... Ça vous aurez été très utile aujourd'hui. Tu le regardas en souriant, prenant un nouveau pop corn pour le manger. A ton tour maintenant, il avait un panier d'avance sur toi. Mauvaise joueuse comme tu l'étais, tu t'en pries à un pauvre petit garçon qui était âgé de dix ans à peine. Et hop, en plein sur le crâne. Ce dernier disparut dans ses cheveux bouclés et tu te levas dans le but de réaliser la danse de la joie avant de t'enfoncer dans ton fauteuil l'air de rien. Toi qui avais penser passer une après-midi de merde finalement, tu t'amusais bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty
MessageSujet: Re: Quand l'ennui prend possession de ton corps.   Quand l'ennui prend possession de ton corps. EmptyMar 15 Avr - 15:18

Visiblement elle ne pensait pas non plus qu'il avait échappé au regard de sa victime. Bon, il y avait pire dans la vie que le regard haineux de quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Il avait vécu bien pire que ça. "Je mets tous mes espoirs en cette petite vieille! Qui sait, elle a peut-être une tête de méchante mémé? Tu sais celles avec des chats qui font trop peur et qui te frappent à coup de canne, c’est que ça fait mal en plus!" Oliver regarda sa voisine qui décidément était super cool, bon dès le moment où il avait de la nourriture gratuite à porter de main tout le monde devenait gentil à ses yeux, mais quand même, elle était cool. Il la regarda lancer son pop corn sur un enfant. Pas très fairplay tout ça mais c'était quand même super drôle de voir le maïs s'engouffrer dans les bouclettes du gamin. "Encore un superbe head shot. Bravo!" La petite danse de la victoire qu'elle effectua ensuite était marrante, en tout cas il avait un grand sourire moqueur sur les lèvres. "Allez à moi!" Il lança encore quelques popcorn entre ses lèvres avant d'en reprendre un. "Si je me fais encore repérer, je me cache sous mon siège." Oliver leva son coude, près à lancer puis visa une jeune femme, devant sa victime de l'autre lancer. Bon, soit aujourd'hui n'était pas tellement son jour de chance ou alors il était vraiment nul pour viser dans le noir, mais bien que le popcorn arriva dans le trench coat rouge écarlate, raison pour laquelle il l'avait choisi, da la jeune femme, il avait frôlé le crâne du monsieur à la capuche bleu et visiblement, il l'avait senti. Par réflex de survis, Oliver glissa pour que ces omoplates arrivent au fond de son siège, le temps que le colosse oublie qu'il était là. "Tu me dis quand il ne regarde plus ici? Parce que la technique de l'algue, elle marche bien mais elle explose les bras!" Une fois réinstallé confortablement dans son fauteuil rouge, Oliver se resservit en maïs soufflé. "Si tu m'apprends à viser dans le noir, je t'apprends à manger du popcorn avec style. Deal?" Mais ce qu'Oliver n'avait pas vu, c'était que le grand monsieur au sweat shirt bleu s'était levé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty
MessageSujet: Re: Quand l'ennui prend possession de ton corps.   Quand l'ennui prend possession de ton corps. EmptyJeu 17 Avr - 15:11

Ce bel inconnu te faisait beaucoup rire de plus, tu étais beaucoup plus douée que lui à ce petit jeu. Pour une fois que tu pouvais te vanter d'être la meilleure en quoique ce soit, tu en étais plutôt fière. Il prit pour victime une petite vieille assise devant l'homme qui n'avait pas l'air de l'apprécier. Il expliqua qu'elle était peut-être méchante et que du coup, c'était comme un moyen de se venger. Dans sa façon de parler, tu en conclues qu'il devait avoir pris des coups de canne dans son enfance et, cette remarque te fit légèrement rire. Si vous aviez été dehors, tu ne te serais surement pas retenue or, par respect pour les personnes qui vous entouraient, tu essayais de te contenir. Je me suis jamais fait frapper par une mémé avec une canne mais, je veux bien te croire. C'est vrai que ça devait être très douloureux. Toi, tu t'attaquais à un pauvre gamin qui n'avait rien demandé à personne. Certes, ce n'était pas fairplay mais, c'était marrant puisque le grain de maïs s'enfouillie dans ses jolies boucles. Tu ne pus s'empêcher de danser, fière d'avoir réussi son coup une fois de plus. Qu'est-ce que tu veux, je suis meilleure que toi à ce petit jeu. Te vantais-tu en lui adressant un clin d'oeil suite à quoi tu te mis à rire également. Très rapidement, tu repris ton sérieux, acquiesçant ses paroles. C'était une très bonne initiative, on ne sait jamais. Tu le regardais faire et malheureusement, le pop corn avait dû frôler le monsieur en colère puisque celui-ci se retourna de nouveau. Tu baissais la tête comme si de rien était alors que pendant ce temps, ton voisin s'enfonça dans son siège jusqu'à disparaître ce qui eut le don de t'impressionner. C'est bon, il ne regarde plus. Dis donc, tu lui en veux vraiment à ce mec, j'aimerais pas être à sa place ! Tu haussais les épaules d'un air innocent avant de lui offrir l'un de tes plus beaux sourires. Il était cool ton voisin, sans doute le meilleur voisin que tu avais eu durant ta courte vie. Il te proposa un deal, deal que tu ne pus qu'accepter étant donné que tu n'étais pas foutue de lancer un pop corn et le faire atterrir dans ta bouche. La honte, c'était la base tout de même ! Deal ! Avais-tu répondu en lui tendant la main. C'est alors que t'aperçues le monsieur pas gentil debout. Ton visage se décomposa d'une seconde à l'autre. La poisse !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty
MessageSujet: Re: Quand l'ennui prend possession de ton corps.   Quand l'ennui prend possession de ton corps. EmptySam 19 Avr - 10:21

"Qu'est-ce-que tu veux? On ne peut pas être fort partout." Répondit Oliver en riant à sa voisine dont il aimerait bien savoir le nom, après tout ils étaient des rebelles de la société qui lançaient du popcorn sur de pauvres gens qui n'ont rien demandé, autant savoir avec qui il irait en prison.
Après son autre désastreux lancer, celui qui avait encore une fois attiré l'attention du l'homme au sweat bleu, oui le colosse qui n'avait pas l'air gentil, il s'était glissé au fond de son siège dans la position la plus inconfortable du monde en attendant le signal de sa voisine. À l'écran ils projetaient une pub pour des casques de moto, c'était bien approprié pour la situation : leurs victimes en avaient bien besoin.
Une fois que tout était revenu à la normal, c'est-à-dire lorsqu'Oliver ne se senti plus en danger de mort imminente, il reprit du maïs et essaya de décortiquer les étapes pour réussir à rattraper le popcorn dans sa bouche, sauf que le colosse du rang d'en dessous n'était plus à sa place et qu'il s'en rendit compte au moment où il ouvrit la bouche. Le popcorn lui retomba sur le visage. À quelques fauteuils d'eux il était là. Aïe. Oliver le regarda traverser lentement leur rangée, à croire qu'il y allait au ralenti pour leur faire peur. Sauf qu'il n'avait pas peur et donc ça faisait surtout débile là. Oliver lança un regard qui disait à peu près "On y va au bluff?" à sa voisine avant de mettre un sourire d'ange sur son visage et d'entrer dans la peau de son personnage préféré. C'était pas la première fois qu'il était face à une situation de ce genre mais il devait avoir pas mal perdu la main depuis les rues de Brixton. "Y a un problème 'sieur?" Le gorille le dévisagea lui et sa voisine avant de répondre avec un accent à couper au couteau. Apparemment il voulait savoir s'ils étaient les deux qui lui lançaient du pop corn sur le crâne. "Nous? Mais pourquoi on ferrait ça? Je veux dire, d'accord on mange du pop corn mais ça pourrait aussi être la petite vieille là-bas! Vous savez, on dirait pas comme ça mais elles sont coriace les mamies! Et puis on est venu avec ma cousine..." Bon il fallait lui trouver un prénom à sa voisine, sur le coup, seul le prénom du film lui vint en tête. "... Mia, enfaite c'est Amelia mais quand j'étais petit j'arrivais pas à dire son prénom en entier donc je l'appelait Mia parce que vous voyez Mia c'est plus court et..." Il regarda le trentenaire qui commençait vraiment à en avoir mal qu'il parle. Toujours dans son rôle de petit con insupportable qui se la ramène tout le temps mais qui n'est pas méchant, Oliver continua en regarda "Amelia" pour qu'elle l'aide dans son histoire. "Et vous vous en fichez. Donc on est juste venu voir le film, on est pas venu pour embêter qui que ce soit, vous savez on ne se voit pas souvent et donc quand on a vu que notre film préféré passait on a pas hésiter et en plus je m'appelle Vincent, c'est pas énorme que ce soit notre film préféré?" Visiblement il n'avait pas comprit le rapprochement. Bon tant pis. Et visiblement il se mettait en colère. "Sincèrement m'sieur, on a rien fait, y a pleiiiins de gens qui auraient pu vous l'envoyer ce popcorn, on y est pour rien, nous notre pop corn on le mange." Pour appuyer ses propos il en avala une petite poignée et les crédits de début du film apparurent à l'écran. L'homme au sweat reparti à sa place après leur avoir lancé un regard mauvais. Ils n'en avaient certainement pas fini.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty
MessageSujet: Re: Quand l'ennui prend possession de ton corps.   Quand l'ennui prend possession de ton corps. EmptyDim 20 Avr - 18:51

Malheureusement non ! Soupiras-tu lorsque ton voisin t'appris qu'on ne pouvait pas être fort partout. Si seulement ! Tu esquivas un léger sourire, heureuse d'avoir un voisin aussi cool surtout que c'était bel et bien la première fois qu'une chose pareil t'arrivais.
Ton voisin essaya par la suite de t'apprendre à manger du pop corn avec style. A première vue, ça avait l'air simple pourtant, tu avais constaté que ce n'était pas le cas. Tu observais donc avec la plus grande attention le moindre de ses gestes jusqu'à apercevoir l'homme au sweat à capuche. Une légère grimace se dessina sur ton visage et ton partenaire de jeu fit tomber son grain de maïs soufflé par la même occasion. C'est que vous étiez dans la merde ! Il s'approchait doucement mais surement. Ton voisin pivota en ta direction et tu pouvais lire dans son regard : Aller, on buff ! et bien entendu, tu ne serais pas celle qui allait le trahir, loin de là. Mauvaise menteuse que tu es, tu le laissas prendre les devants et te contentais d'afficher l'un de tes plus beaux sourires : innocent et angélique. Tu battais des cils avec grâce, montrais des dents de temps à autre et bientôt, tu resterai figée si tu ne prenais pas rapidement la parole. Passant un bras autour des épaules de ton voisin, tu restais concentrée sur le méchant monsieur bien que tu aurais préféré porter ton attention sur ton charmant voisin. ...Ça me dérange pas tant que ça vous savez, on s'y habitue à force. Je trouve que Mia est un prénom qui me correspond plus qu'Amélia. Vous ne trouvez pas ? Il semblait étonné que vous étaliez votre vie de la sorte pourtant, c'était la meilleure façon de faire fuir quelqu'un. Ce n'était que le début. Il semblait ne pas croire à vos salades or, ton cher cousin semblait au meilleur de sa forme. De nouveau, des mensonges fusaient et rapidement, il te donna une idée. Tu baissas la tête, pris un air de chien battu, releva le regard vers l'inconnu au sweat bleu et te retins pour ne pas rire ou encore pleurer. Oui, on se voit pas souvent je... J'étais en maison de repos après avoir fait une méchante dépression et... Et Vincent essaie de me changer les idées. J'adore ce film et les acteurs jouent merveilleusement bien vous ne trouvez pas ? Un fin sourire se dessina progressivement sur tes lèves, comme pour prouver que ton cousin était un type bien, que tu avais réellement souffert, que tu comptais aller mieux et que tu étais en phase de guérison. Ton voisin finit par conclure en prenant un grosse poignet de pop corn et tu suis le mouvement en imitant ses gestes. J'adore le pop corn.
Le pauvre mec semblait blasé et il finit par tourner les talons pour regagner sa place. Tu ne pus t'empêcher de rire avant de lâcher son voisin. Je trouve qu'on s'est plutôt bien débrouiller ! Surtout toi, t'es un excellent menteur. C'est vrai qu'il s'était bien débrouillée toi, tu aurais échoué s'il n'avait pas été là d'ailleurs, tu n'étais même pas certaine d'avoir été convaincante. Tu ne savais pas mentir, tout mensonge se lisait sur ton visage. Peut-être cette fois-ci, tu avais réussi un minimum. Au fait, je suppose que tu ne t'appelles pas réellement Vincent ?! Bah oui parce que toi, tu ne te prénommais pas Amélia et encore moins Mia. Il serait peut-être tant de faire les présentations officielles.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty
MessageSujet: Re: Quand l'ennui prend possession de ton corps.   Quand l'ennui prend possession de ton corps. EmptyMar 22 Avr - 15:19

Sa gentille voisine était bien rentrée dans le délire de la famille qui raconte sa vie, elle avait peut-être même réussi à émouvoir le colosse au sweat shirt bleu, enfin avec un visage aussi inexpressif il ne faisait qu'émettre une hypothèse mais sait-on jamais, son regard mauvais était peut-être un signe de compassion? Oui, bon surement pas mais au moins il était retourné s'assoir à sa place, deux rangs devant eux. Le rire de sa voisine le sorti de ses pensées. "Ça doit être de famille." lui avait-il répondu, plus sec qu'il ne l'avait voulu. Ce n'était pas du tout contre elle mais s'il y avait quelque chose dont il n'était pas fière c'était d'avoir des "qualités" commune avec lui. Il essaya néanmoins de se rattraper, après tout, elle ne savait rien, elle n'y était pour rien. "Tu n'étais pas mauvaise non plus, s'il n'avait pas été un joueur de lacrosse sous stéroïdes je suis sûr que tu lui aurais arraché une larme, même une toute petite." Oliver ponctua avec un sourire, tout passe toujours mieux avec un sourire. "J'aurais adoré m'appeler Vincent. Ou Kyle, ça a du style Kyle mais j'ai pas eu le choix, tu me diras, toi non plus je suppose, personne n'a le choix, c'est con quand même, tu dois te trimbaler un prénom toute ta vie et tu ne peux même pas le choisir! Enfin bref, je m'appelle Oliver puisqu'on en est aux présentations, mon animal préféré c'est l'éléphant." Il lui fit un sourire de gosse heureux d'avoir fait sa blague puis lança encore une fois du popcorn dans sa bouche, quand on a un talent, il faut le cultiver. "Et toi? J'ai tapé juste avec le Mia ou alors je suis un très mauvais devin et je devrais arrêter de prendre l'argent des petites mamies le dimanche soir quand je leur prédit que leur chat a juste décider de faire le tour du monde et qu'il reviendra un jour?" Pendant leurs présentations, respectueux des autres spectateurs (non, ce n'est même pas hypocrite, enfin si, peut-être juste un tout petit peu envers le gosse qui se trimbale avec un bout de maïs dans les cheveux) ils chuchotaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty
MessageSujet: Re: Quand l'ennui prend possession de ton corps.   Quand l'ennui prend possession de ton corps. EmptyJeu 24 Avr - 12:41

Il te fait rire ton voisin. Il est marrant, il sait plutôt bien mentir du moins, se sortir de situations plutôt compliquées et tu n'aurais pas pu demander mieux. Sans lui, le méchant monsieur t'aurait très certainement jeté de la salle. Tu te mis à rire mais, il te répondit plutôt froidement et du coup, ce dernier se transforma en petit sourire timide. Est-ce qu'il avait des problèmes de famille lui aussi ? Est-ce qu'il avait perdu quelqu'un qui lui était cher ? Est-ce qu'il était en froid avec certaines personnes ? Tu n'en savais rien et à vrai dire, cela ne te regardait pas le moins du monde. Tu étais une inconnue à ses yeux et tu n'avais rien à demander, chacun ses affaires. Il te complimenta ensuite pour ton jeu d'actrice et tu fis une légère révérence, plutôt contente de l'entendre dire cela et surtout, de le voir sourire comme auparavant. Merci, c'est gentil. En général, je suis une très mauvaise menteuse ! Admis-tu alors qu'une légère moue se dessina sur ton visage. Tu en avais peut-être trop fait or pour une fois, ça paraissait presque réel. Tu étais contente de toi, tu avais joué ton rôle à la perfection. Par la suite, tu te risquais à lui demander son vrai prénom car pour toi, cela ne pouvait pas être Vincent et ce, même si c'était mignon comme tout. Tu t'entendais plutôt bien avec lui, tu avais l'impression que vous étiez sur la même longueur d'ondes du coup, tu tentais de faire le premier pas vers le "vrai lui". Encore une fois, il arrivait à te faire rire, à croire que c'était un don du ciel. Oliver. C'était pas mal non plus. Ce n'était pas Vincent, ni Kyle mais, c'était tout aussi beau et plus original à tes yeux. Quant à l'éléphant... Pourquoi pas ? Tu essayais de rester discrète et te mordis la lèvre pour ne pas faire trop de bruit. Je suis désolée pour toi mais, je crois que tu vas devoir te reconvertir. Je m'appelle Eliana. Bon ça termine en A aussi, je sais pas si ça change grand chose. Mon animal préféré c'est le lion et j'ai la phobie des petites mamies. Toi ta grand-mère, c'était une garce, elle était aigrie, méchante et sournoise, c'est surement pour ça que tu réagissais ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty
MessageSujet: Re: Quand l'ennui prend possession de ton corps.   Quand l'ennui prend possession de ton corps. EmptySam 26 Avr - 15:59

Ah bah mince alors, elle ne s'appelait pas Mia. En même temps trouver quelqu'un qui s'appelle Mia en regardant Pulp Fiction ça aurait été un gros coup de chance et visiblement, la chance avait décidé qu'elle voulait bien faire dégager un ancien rugbyman pas content qui voulait sa mort, ça ok, mais alors lui faire deviner le prénom de sa voisine, ça non. "God damn it! J'étais sur d'avoir des pouvoirs psychiques, ou un truc du genre à la Ghost Buster mais bon, c'est pas grave et puis c'est très joli aussi Eliana, j'aime bien et comme tu l'as dit, y a un a, d'ailleurs y a même un i, donc j'ai trois bonnes lettres sur six ce qui me fait 50% de réussite, c’est acceptable." Il plongea sa main dans le fond du paquet de pop corn. "Les lions alors? Ça à un rapport avec ton signe astrologique ou c'est juste parce que tu trouves absolument trop stylé? C'est vrai que leurs crinières ont du style n'empêche et les félins, de base ça à une certaine classe. Ça ne battra jamais un éléphant mais c'est un animal stylé, je le reconnais." Il lança un maïs dans sa bouche. "Oh on a carrément pas fini le cours de mangeage de popcorn nous Eliana! D'ailleurs il en reste pas beaucoup..." Bon le truc c'est que la chance avait du partir se regarder un autre film puisque le colosse en bleu se retourna suite aux paroles d'Oliver. Merde. Pourtant il se contenta d'un regard méchant et leur intima de se taire avant de reporter son attention sur le film. "Bah tu vois, moi les mamies je les aime bien, tant qu'elles me tapent pas, parce que elles au moins même avec un sonotone, elles entendent rien." bouda-t-il en s'enfila une poignée entière dans sa bouche.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty
MessageSujet: Re: Quand l'ennui prend possession de ton corps.   Quand l'ennui prend possession de ton corps. EmptyDim 27 Avr - 7:11

Tu n'avais jamais eu ta langue dans ta poche. Tes parents avaient toujours vu cela comme un défaut mais à tes yeux, c'était différent. Tu étais ouverte au monde, tu n'avais pas peur d'aller vers les autres, tu étais sociable. C'était important le contact avec les autres. Enfin bref, Oliver avait l'air sur la même longueur d'ondes. Tu ne le connaissais pas et pourtant, tu se sentais capable de dire que tu l'appréciais malgré tout. C'est vrai ! J'aime bien les gens positifs ! 50%, ça se rapproche plus de 100 que de 0. A vrai dire, c'était au milieu mais bon, chacun sa vision des choses. Et vous voilà en train de parler d'animaux. Votre conversation était plutôt étrange. Certaines personnes en auraient même peur. Passer du coq à l'âne, oublier les bases des présentations pour parler d'animaux en tout genre... Toi, ça ne te posait pas de problème. A croire que tu avais déjà tout vu et tout entendu dans ta misérable petite vie. Non, tu peux pas dire qu'un lion n'égalisera jamais un éléphant. Le lion, c'est au dessus de tout. Un lion, c'est majestueux en plus d'être stylé. Un lion, c'est libre, c'est grand, beau, sauvage, c'est le summum. Et tu resterais sur ta position. Tu avais toujours admirer les lions. A vrai dire, tous les animaux sauvages. Ils respiraient la liberté, une chose que tu venais à peine de toucher. Ils étaient... Inspirants. C'est surement le mot qui convenait le mieux. Bon en attendant, vous en aviez oublié vos priorités. Oliver avait l'air d'apprécier le pop corn. T'inquiètes je suis la pro du volage de pop corn aussi, j'irais en rechercher. Tu lui fis un clin d'oeil avant de prendre à ton tour plusieurs pop corn. Tu essayais de l'imiter mais, ce n'était pas encore ça. Après deux-trois tentatives, tu tournas le regard vers ton voisin qui, lui, était fixé sur l'homme au sweat. C'est pas possible, il allait jamais vous lâcher celui-là. Tu soupiras et arrêtas les tentatives pour fourrer le reste de tes pop corn dans la bouche. C'est vrai que vu de cette manière...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty
MessageSujet: Re: Quand l'ennui prend possession de ton corps.   Quand l'ennui prend possession de ton corps. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'ennui prend possession de ton corps.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp-
Sauter vers: