AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 life for rent

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



life for rent Empty
MessageSujet: life for rent   life for rent EmptyVen 4 Avr - 14:42



C'est comme une étincelle. Une palette aux couleurs chaudes, dénudée et sans crainte, pouvant attirer les regards les plus sensibles sans pour autant réussir à les aveugler. Elle est pure provocation cette aurore, et moi, je suis là à la contemplée, comme un fou d'amour. Il n'y a rien de compliqué, juste elle et moi, et puis les autres, le monde. Je ne suis pas jaloux, elle peut bien m'être infidèle le temps d'une journée, je sais déjà que lorsque le soleil ne sera plus, je serai à nouveau seul. Je ne suis pas jaloux, oh ça non, je profite simplement du moment, là, assis sur mon banc d'un bleu électrique. Je pourrais contempler ses courbes pendant des heures, esquisser d'un regard les plus beaux rêves, un loup, un fillette, un cheval. C'est à ça que servent les nuages après tout, à nous faire rêver. Je me postais là la plupart des matins, comme s'il s'agissait d'une sorte de rendez-vous secret. Je pouvais presque sentir son souffle contre ma peau. Nous, l'aurore et moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



life for rent Empty
MessageSujet: Re: life for rent   life for rent EmptyVen 4 Avr - 14:52

Stryder pose la patte devant lui, devant moi, avant-gardiste jusqu'au cuir de sa peau de cabot. Une oreille levée, il pose son empreinte dans la terre qui la recouvrira de feuilles. Dans cette terre qui a vu des hivers à la tonne, spectatrice de nos conneries.

Son museau se glisse sous une main trouvée, oubliée là par un esprit qui s'est envolé. Un morceau d'homme aux yeux dans les cieux. Un gars comme ça, que mon chien a adopté. Je dirai pas désolé, excusez la bête. Je dirai pas qu'il est mal élevé, pour faire semblant d'être bien poli comme il faut. Ceux qui n'aiment pas les animaux, peuvent retourner en ville là où on pense que ça nous rend bien civilisés d'apprendre des règles de bienséance.

Une langue sur sa main, et moi qui regarde de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



life for rent Empty
MessageSujet: Re: life for rent   life for rent EmptyVen 4 Avr - 16:20

J'étais perdu dans les méandres de mes pensées. Point de pensée pour un mort, mais une lourde charge sur mes épaules encore frêle. J'étais plus jeune que la plupart des gens de mon âge, enfermé dans ma bulle, gobant mes rêves les uns après les autres. Je l'avais regardé partir, une main serrée et un coeur décollé. Parfois, il m'arrivait de penser que rien n'était arrivé. Que, lors d'une fraction de seconde, tout s'était envolé. Etincelles de souffrances, pluie diluvienne s'acharnant sur mes sentiments. Il était peut-être mieux de ne rien ressentir, finalement. Oh que j'aurais aimé ça. Ce renouveau quotidien me rappelait ce que l'on avait refusé à mon frère. Je n'étais pas une âme torturée, non, j'étais comme les autres. J'étais juste un peu perdu. Alors, un animal avait bien eu vite fait de me tirer de mes songes, tandis que je sentais son souffle réchauffait mes mains encore tremblantes. Un sourire était venu éclaircir mon visage, alors que mes prunelles océans s'étaient déposées sur son maitre. Il n'y avait pas grand chose à dire, alors mes doigts étaient venus jouer avec la fourrure du chien, tandis que mon regard s'était reporté sur l'horizon. Encore quelques secondes. Là, voilà. Un nouveau cercle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



life for rent Empty
MessageSujet: Re: life for rent   life for rent EmptyLun 7 Avr - 12:16

Un sourire fait semblant de se dessiner sur son visage. Un esquisse de cette paix qui semble le tenir en place. Mes pieds font racine. Ma tête se fait rocher. Je reste là, borné. Je ne veux pas de cette paix, je veux gueuler et crier, dire au monde qu'ils m'emmerdent tous, avec leurs mots, leurs idées, leurs villes et leurs maisons. Mais je me fais silence quand mes yeux trouvent ce qui capte son regard. Au loin, les mains du soleil semblent s'accrocher à l'horizon, alors qu'il se bat pour grimper nous brûler, sadique en puissance.

Stryder a trouvé sa main, lui qui est plus sélectif qu'un millionnaire dans un bar de danseuses. Quand on lui dit, mais ce qu'il est beau le chien, d'une voix aigüe, ça lui fait sortir les crocs. Il est pas beau mon chien, c'est un bâtard. Un oeil brun, l'autre bleu. Son pelage est de toutes les couleurs, comme si on avait dit à un gosse en lui donnant des pots de peinture, allez, vas-y, amuse-toi, ce sera le chien de personne de toute façon. J'approche pas, je trouve un arbre. Je m'y accote, attendant cette saleté de soleil qui brillera comme une ampoule, illuminant bien comme il faut tout ce que je déteste de cette existence. Bonjour le jour, ouais, quelle vie de chien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



life for rent Empty
MessageSujet: Re: life for rent   life for rent EmptyMar 15 Avr - 10:30

C'était un rituel que de m'asseoir sur ce banc à chaque nouvelle aurore. J'aimais croire que je pouvais peindre mes désillusions à l'aide de la palette que celles ci me proposaient. Parfois, la tâche se révélait être plus compliquée que je l'imaginais. En général, j'avais toujours un bout de pain entre les doigts, jetant des miettes aux oiseaux qui voudraient bien de ma compagnie. Mais aujourd'hui, c'était un chien qui était venu me trouver, et ce sans que j'ai à lui donner quoi que ce soit. Oh, la plupart des gens devaient penser que celui ci n'était pas des plus agréables à regarder, mais moi, j'aimais à peu près tous les animaux, qu'ils soient particuliers ou non. Un homme se trouvait légèrement plus loin, adossé à un arbre. Je supposais qu'il s'agissait de son maitre. Mes prunelles azurées ne purent s'empêcher de détailler les tatouages le long de ses bras. Je ne m'étais jamais fait marquer à vie de la sorte, oui, je crois que j'avais bien trop peur des aiguilles. Me mordant la lèvre inférieure, je terminais pas prendre la parole. « Ce banc est légèrement trop grand pour moi, si ça te dit. » je tentais même un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



life for rent Empty
MessageSujet: Re: life for rent   life for rent EmptyVen 25 Avr - 11:05

La verdure qui nous entoure semble ronronner dans son éveil. Ça change du grognement des voitures et des crachats des égouts. C'est beau ici, on pourrait en écrire des chansons, mais ça trahirait l'intimité de ce paradis éphémère. De quoi m'étrangler avec toute cette beauté qui me reste coincée dans la gorge.

Stryder, imperméable à tout ce qui n'est pas caresse contre son museau se fait copain avec cet homme au regard incroyable. Il doit savoir, qu'il a le ciel dans les yeux. Ça m'étire les paupières dans un quelque chose qui ne s'explique pas. Je pensais à ouvrir la bouche, me disant qu'il devait se sentir observé, mais il a donné le premier mot, me laissant lui offrir le deuxième.

- Ça me dit.

Que je lui répond, m'installant à sa gauche. Stryder baladant sa queue entre nos deux jambes, je me souviens de ce que ma mère m'a dit une fois. Ma mère m'a dit, Sterling, t'aimes pas beaucoup les gens, mais quand t'aimes bien quelqu'un, tu fais pas de discrimination. Je t'ai vu ramener à la maison des gens de toutes sortes, et la seule chose qu'ils avaient en commun, c'était que tu les aimait bien.

Je crois que ce type, je l'aime bien. Faut fêter ça, je vais pas me la fermer pour une fois.
- Banff, c'est pas si grand. mais chaque fois que je crois en avoir fait le tour, je tombe sur quelque chose comme ça. Uhm.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



life for rent Empty
MessageSujet: Re: life for rent   life for rent EmptySam 26 Avr - 14:37

J'avais toujours adoré les animaux. Oh, j'étais réputé pour être quelqu'un de plutôt craintif pourtant, mais les animaux avaient toujours été plus qu'agréables en ma compagnie. Ma mère pensait que j'avais le même don que Blanche-Neige, vous savez, celui de pouvoir communiquer avec eux. Les comprendre. Ça n'était peut-être pas quelque chose que tout le monde possédait, et je devais bien avouer que je ne m'étais pourtant jamais senti spécial, d'une quelconque manière. Je crois que je contentais de leur compagnie, comme ils se contentaient de la mienne. Le jeune homme décide de se joindre à moi. Mes billes océans le dévisagent un court instant, en essayant de fixer un âge approximatif à ce faciès mystère. C'est étrange, mais j'ai toujours eu extrêmement de mal à évaluer ce genre de choses. Je crois qu'au fond, je n'en ai jamais rien eu à faire, bien que je restais quelqu'un de curieux. « Banff est vraiment un endroit magnifique. Lorsque je viens ici, ça me rappelle mon enfance, lorsque mon père m'amenait dehors. » un sourire enfantin étire mes lèvres, alors que mes pieds viennent se croiser, après s'être balancés quelques instants. « Dis je... Ta barbe... Est ce que... Est ce qu'elle est lourde à porter ? » mes joues se mirent à rosirent. Cette question était stupide, j'en avais conscience, mais c'était bel et bien celle que je me posais à chaque fois que j'apercevais un homme du genre. Moi, je n'oserais jamais. Mais à lui, ça lui allait plutôt bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



life for rent Empty
MessageSujet: Re: life for rent   life for rent EmptyLun 28 Avr - 16:18

Je hoche un peu la tête, jusqu'au moment où un 'mon père' passe ses lèvres. Mes yeux se ferment pour ne pas voir ce que ça me fait. Je parle tout le temps de ma mère, parce qu'elle était là, le jour où je suis tombé dans les marches et je me suis cassé le bras. Elle était là, chaque fois que j'ai soufflé des bougies, protestant que j'étais plus un enfant. Elle était là, pour me dire que cette fille là, c'était pas la bonne. Elle était là, quand j'ai eu mal au coeur et que j'ai vomi mes tripes et une demi bouteille de vodka dans la salle de bain à quatorze ans. Elle était là pour me prendre dans ses bras et me donner une claque derrière la tête, elle était là pour me protéger mais aussi pour me laisser aller.

Lui, il n'a pas de visage. On dit que tous les enfants on un père. Le mien, c'est probablement un géniteur, un type qu'elle a trop aimé et qui n'est pas resté. Ça me rendait furieux, de voir les gamins avec leurs pères, même les pères qui gueulaient quand mes potes rentraient trop tard, même les pères qui n'était jamais satisfaits, pour qui rien n'était jamais assez bien. J'étais jaloux à en crever, de ceux qui avaient un père.

- Des fois oui, des fois non. Probablement parce qu'elle est pleine de secrets.

Sa question me fends le coeur, j'ai jamais su comment réagir aux gens qui s'inquiètent pour des inconnus. C'est supposé rien lui faire que j'aie les épaules courbées du poids du passé. C'est supposé le laisser froid, je comprends pas. Je souris au bleu de ses yeux, me disant qu'il est à sa place, au beau milieu de ce paysage, au centre de cette fresque, immuable comme une âme immortelle.

Je sais pas quoi faire de mes mains, pour changer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



life for rent Empty
MessageSujet: Re: life for rent   life for rent EmptySam 3 Mai - 12:53

Je n'arrêtais pas de m'inquiéter de tout et pour tout le monde. C'était plus fort que moi. On me parlait de vent et je pensais tornade. On me parlait d'eau et je pensais ras de marée. C'était plus fort que moi, oui, mais ça pouvait également être épuisant pour les autres. J'étais comme un hamster, vous savez, lorsqu'ils commencent à sentir une quelconque inquiétude, ils se figent, leur coeur s'emballe et frôle parfois la crise. Moi, j'étais comme ça. Il me dit que ça dépend, et que sa barbe est pleine de secrets. Je suis curieux moi, trop curieux peut-être. Un jour, ma tête allait probablement être mise à prix à cause de ça, hm. « Pleine de secrets ? » que je répète en battant des cils, les yeux presque écarquillés. Comment une barbe peut-elle être pleine de secrets ? « C'est... C'est parce qu'elle a poussé du jour au lendemain ? » moi, j'ai pas beaucoup de poils. C'est un peu embêtant, parce que je suis un garçon, et que j'ai peur que les gens l'oublient parfois... « Et... ils t'ont fait mal ? » Je désigne les tatouages dans son cou, une légère moue au visage. Des questions, toujours des questions, rien que des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




life for rent Empty
MessageSujet: Re: life for rent   life for rent Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
life for rent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Prime Of Life ←
» Sounds of Life [Mathilde] -TERMINÉ
» never in my life have i been so ashamed!
» COLOMBIA ❧ change your life, take it all.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp-
Sauter vers: