AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 dj, ease my mind †

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▸ CRÉDITS : + BADASS HEARD && TUMBLR

▸ MESSAGES : 26

▸ HERE SINCE : 04/12/2014


MessageSujet: dj, ease my mind †   Dim 4 Jan - 8:21



Elle détestait les boites de nuit. Purement, simplement, sans équivoque. Elle n'y voyait que des fosses infernales sans intérêt, détestait la musique qui y passait et ne supportait que très rarement la population fréquentant ce genre de lieux. Elle était là, pourtant, ce soir, ses cheveux blonds commençant à coller à sa nuque, son débardeur blanc tombant de son épaule alors qu'elle inspirait chaleur et bruit, se sentant fondre dans la masse.

Elle détestait les boites de nuit mais elle aimait les ennuis et provoquer une rixe dans un endroit pareil était simple, elle le savait. Se frotter à la populace, aux types ivres se collant à elle, aux pétasses la bousculant, sentir les bouteilles échouée au sol craquer sous ses talons couvert de clous qu'elle s'amusait à envoyer dans les jambes des gens autour d'elle... C'était du masochisme organisé, c'était un enfer qu'elle pouvait s'imposer et contrôler, en quelque sorte.

Quelqu'un avait du sentir qu'elle était seule et qu'elle était chiante. Quelqu'un avait du vouloir la punir ou profiter du fait qu'elle ne regardait pas son verre, le tenant d'une main, en l'air, en faisant en sorte de ne rien renverser. Occupée à danser et à faire chier le monde, ce même monde qu'elle haïssait, Jinx n'avait pas réalisé l'ajout qui avait été fait à sa vodka-orange. Incolore, inodore, sans goût aucun, les quelques gouttes n'avaient pas tardé à faire effet...

A présent elle était pressée dans les escaliers menant aux toilettes, du mascara plein les joues alors qu'elle chialait des larmes incontrôlables... A présent elle tremblait et voulait hurler et envoyer des coups et dormir et vomir et sauter sur le premier inconnu... Dans la pénombre du couloir, deux mains mal intentionnées se posèrent sur ses hanches sans qu'elle ne puisse réagir, seule et vulnérable, soudain. La magie du GHB, bébé.

_________________

― we throw tantrums like parties

Small, simple, safe price. Rise the wake and carry me with all of my regrets. This is not a small cut that scabs, and dries, and flakes, and heals and I am not afraid to die. I'm not afraid to bleed, and fuck, and fight. I want the pain of payment. What's left, but a section of pigmy size cuts much like a slew of a thousand unwanted fucks ? Would you be my little cut ? Would you be my thousand fucks ? Love is not like anything, especially a fucking knife.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▸ CRÉDITS : mellifluous

▸ MESSAGES : 10

▸ HERE SINCE : 08/01/2015


MessageSujet: Re: dj, ease my mind †   Ven 9 Jan - 6:55

dj, ease my mind
Jinx & Gabby

Musique, bruit, danse. Une ambiance de folie aurait souligné les jeunes de la petite ville. Et c'était certainement vrai. De toute façon, il y avait probablement peu de chance qu'ils connaissent un autre endroit de ce genre. Un autre paradis de la fête. Car si il avait bien compris, en posant le pied ici, il venait d'entrer dans un endroit totalement différent de chez lui. Un bled paumé. Les mots seraient sortis tout droit de la bouche de son associé. Et il n'aurait eu aucun mal à lui donner raison. Alors comment comparer quand on n'a connu que ça? Comment savoir qu'ailleurs, il peut y avoir mieux? Lui, l'étranger, savait. Il savait qu'en posant les pieds dans cet endroit, il avait de fortes chances pour qu'il rencontre des personnes possédant une mentalité totalement différente de la sienne. Des autres coutumes, des autres valeurs. C'était justement l'inconnu qui l'intéressait. L'inconnu. Vivre des expériences en tout genre, il n'avait pas pour habitude de le faire. Manque de temps. Manque d'envie, peut-être. Alors en posant ses valises à Bar Harbor, il s'était promis de vivre, l'espace d'un week-end. Dans le hall de l'hôtel où il avait élu domicile, il avait entendu des touristes parler de cette discothèque. Un sourire s'était posé sur ses lèvres. Depuis combien de temps n'était-il plus sorti, n'avait-il plus dansé? Depuis combien de temps n'avait-il plus profité des petits bonheurs de la vie?

Les boîtes de nuit n'étaient donc pas les endroits qu'il fréquentait le plus. Pourtant, il était bien décidé à profiter de sa soirée. Il avait donc revêtit un simple jean sur un tee-shirt blanc. Un sourire était apparu sur ses lèvres quand il avait jeté un regard sur le reflet de sa silhouette dans le miroir. Comme ça, il se retrouvait, lui, l'adolescent qu'il était une dizaine d'années auparavant. Cela le changeait des costumes qu'il portait tous les jours.

Quelques mouvements désarticulés sur la piste de danse. Un regard bleu observateur et une bouteille d'alcool à la main. Son taux d'alcoolémie ne devait pas être très élevé mais déjà, il se sentait dans l'ambiance. Un sourire flottait sur ses lèvres. Il était bien. C'était fou comme ce liquide pouvait en quelques secondes changer un homme. Tous les tabous étaient inhibés. Et cela valait pour lui aussi. Il ne lui avait fallu que quelques gorgées. Et il s'était retrouvé collé à une demoiselle, dans une danse endiablée. Jamais il n'aurait pensé pouvoir danser ainsi. Sa timidité s'était tout simplement envolée.

"Je reviens", avait-il crié à l'oreille de la demoiselle qui ne semblait pas vouloir le quitter depuis maintenant de longues minutes. Un peu trop collante à son goût d'ailleurs. Si elle avait été sa compagne, il aurait encore pu comprendre mais là, c'était loin d'être le cas. L'inconnue avait hoché la tête, lui spécifiant qu'elle ne bougeait pas. A cet instant, il savait. Il savait qu'il aurait pu très facilement la ramener à l'hôtel et que la fin de sa soirée aurait pu être très agréable. Mais cette sensation de facilité le bloquait totalement. Il avait des principes. Et surtout, il aimait qu'on lui résiste un peu. Le jeu de la séduction était pour lui tout aussi passionnant que le reste.

Il avait donc trouvé le prétexte de se rendre aux toilettes. Et pour que le tout semble réel, il s'était dirigé vers les escaliers y menant. Le couloir était plongé dans la pénombre. Si bien qu'il s'était fait bousculé par un homme qui avait eu le culot de lui lancer un regard noir. Pourtant, cela n'avait pas suffi à le démonter, lui qui était plutôt du genre à être d'un calme olympien. Ce n'était donc pas un type mal luné qui allait le mettre hors de lui. Quelques pas plus loin, il croisait deux ombres, collées l'une à l'autre. En un regard, il avait vu les mains de l'homme sur les cuisses de sa partenaire. Visiblement, il arrivait au mauvais moment. Il allait déranger. Mais l'accès des toilettes étant bloqué, il n'avait pas le choix. Il avait alors posé sa main sur l'épaule du type, avait tapoté légèrement, attendant une réaction quelconque. Instinctivement, il avait laissé parler son côté observateur et avait posé son regard bleu sur la demoiselle. Il avait alors froncé les sourcils. Avait-il réellement vu ce qu'il venait de voir? Etait-ce bien du mascara défait par les larmes sur ce beau visage? Il ne savait donc plus que faire. Et restait planté là, au milieu du couloir, devant cet homme qui n'allait pas tarder à réagir.   


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

dj, ease my mind †

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» armani rivael ► dj, ease my mind
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» 1.04 Where is my mind ?
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: boite de nuit-