AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 ‹ spare change ›

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▸ CRÉDITS : ( whorecrux )

▸ MESSAGES : 110

▸ HERE SINCE : 14/12/2014


MessageSujet: ‹ spare change ›   Mer 17 Déc - 19:52


‹ spare change ›
Ton appareil en bandoulière, tu fouilles dans ton sac à dos pendant de ton épaule par une seule bretelle en sentant le rouge te monter aux joues. Devant toi, il y a une tasse de café, fumante, odorante, exactement ce dont tu as besoin mais évidemment, impossible de trouver ton portefeuille. T'as du le laisser à l'auberge, comme un idiot. Tu plonges ta main un peu plus fort et tu sens ton doigt s'enfoncer contre un livre, la couverture rigide glissant sous ton ongle.

Tu grimaces et tu extirpes tes phalanges de là, glissant de suite dans la poche de ton jean. T'as surement deux dollars qui trainent... AH ! Un, et quelques pièces... Il te manque encore deux quarters, évidemment. T'as envie de te frapper le front, d'autant que le barista te regarde comme si t'étais un pestiféré parce qu'il sait que tu squattes le café uniquement dans l'espoir de pouvoir sortir ton ordinateur et bouffer sa bande passante en foutant tes dernières photos en ligne.

Nope, définitivement, t'as pas la monnaie.

_________________


Just tell me what I have to do to keep myself apart from you, all your colors start to burn. I know I wanted far too much, then I thought that wouldn't be enough, all this talk is closing you. Take shelter, take the pressure... Do what you want tonight, it's alright, if you want to get used...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▸ CRÉDITS : mischievous wink

▸ MESSAGES : 2

▸ HERE SINCE : 18/12/2014


MessageSujet: Re: ‹ spare change ›   Jeu 18 Déc - 10:19

    Les mains autour de la tasse de thé brûlant, tu laisses la vapeur venir réchauffer ta peau froide. Les gens vont et viennent autour de toi, parlent forts, rient parfois, et tu n'y fais pas attention. Ta main s'empare d'une serviette en papier que tu plies et déplies de manière aléatoire, juste de quoi occupé tes doigts paniqués par la monotonie. La ville a une odeur particulière. Le thé à tes lèvres brûle violemment ta gorge, et tu t’efforces à ne pas le montrer, portant tes doigts à tes lèvres. Juste assez pour te forcer à redresser le regard, croiser celui de ce serveur ennuyé qui n'a d'autre jeu que de dévisager les clients. Alors Irene, tu te lèves, te sépares du comptoir et t'empare de ta tasse encore trop chaude. Décidément, l'eau bouillante est un concept universel.

    Plus loin il y a ce garçon qui semble perdu, ses mains à la volé dans ses poches qui semblent bien vides. Tu rirais doucement, si tu prenais le temps de le regarder. Ce que tu ne fais pas. Tu glisses la main dans ta poche et en sort quelques dollars que tu fais jouer entre tes doigts avant de les déposer sur la table du garçon perdu. Du photographe. Te voilà dans un jour de bonté, toi princesse en cavale. Tu ne le regardes pas, ne lui adresses pas la parole. Tu poursuit ta route à travers le café pour trouver une table libre un peu plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▸ CRÉDITS : ( whorecrux )

▸ MESSAGES : 110

▸ HERE SINCE : 14/12/2014


MessageSujet: Re: ‹ spare change ›   Dim 4 Jan - 8:06


‹ spare change ›
Tu paniques un peu. Tu te sens con, tu détestes ça. Tu maudis cette manie que tu as d'être tête en l'air quand tu voudrais jouer les types responsables, fiables. Faut croire que tu n'es rien d'autre qu'un enfant, un enfant qui ne sait pas vraiment se gérer tout seul. T'es joues s'empourprent et puis quelqu'un t'aide, comme ça, sans un mot, sans un regard, sans raison apparente.

Toi, tu la regardes, la fille qui vient de poser un peu d'argent devant toi pour que tu ne galères pas. Tu ne sais pas vraiment ce que c'est que de manquer, t'as juste oublié ton porte-feuille, t'es pas vraiment en galère la plupart du temps mais ça te fait baisser la tête, une seconde. Humilité. Pour quelques dollars, que tu refiles déjà au type derrière le comptoir, qui semble exaspéré.

Tu observes la demoiselle qui s'est barrée, semble-t-il, le plus loin possible, filant s'installer bien loin de toi. Tu fronces le nez, sentant tes phalanges te démanger, mais tu te retiens, n'attrapant pas encore ton appareil... Cette fille pourtant, qui t'a aidé sans raison, t'intrigue brusquement et sans que tu ne puisses savoir pourquoi. Peut-être l'aura étrange qu'elle se trimballe, peut-être cet orage en cage qu'elle semble avoir derrière le regard. Il y a quelque chose de beau chez elle, quelque chose d'éthéré et de pur. Sans même le réaliser, tu as ton jouet préféré entre les mains et la joue pressée contre le plastique, à immortaliser l'instant, à prendre en photo la fille, oubliant l'existence même du café qu'elle vient de t'aider à payer.

_________________


Just tell me what I have to do to keep myself apart from you, all your colors start to burn. I know I wanted far too much, then I thought that wouldn't be enough, all this talk is closing you. Take shelter, take the pressure... Do what you want tonight, it's alright, if you want to get used...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ‹ spare change ›   

Revenir en haut Aller en bas
 

‹ spare change ›

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On ne change pas une equipe qui gagne
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change
» Faudrait que je change mon portable: que me conseillerz vous
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Obama;Change is coming to america

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: le petit café-