AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 abandonnéé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: abandonnéé.    Jeu 4 Déc - 7:11

Assise sur un banc, tu regardais les passants aller et venir devant toi, comme si tu étais un fantôme. Tes pieds se balançaient lentement pour éviter de n'avoir trop froid. Cela faisait bien deux heures que tu n'avais pas bougé de ta place, attendant que ta maman revienne, comme elle te l'avait promis quand elle t'avait fait asseoir pour vite aller faire une course. Sauf que voilà, plus le temps passe et plus tu te demandes ce qui se passe. Ta maman ne t'avait jamais laissé toute seule et encore moins avec quelques affaires dans ton sac à dos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Jeu 4 Déc - 7:26

La place. Un endroit où tellement de personnes passent tous les jours. Tu ne peux pas encore prétendre connaître cet endroit par cœur, ni même savoir le goût que peut bien avoir le pain du boulanger du coin. Non, tu viens à peine d'arriver, valises à la main, ton chien dans tes bagages. Avec l'argent que tu avais, tu as loué une chambre à l'hôtel. Bientôt tu te mettras en quête d'un travail, d'un appartement. Bref. Tu comptes bien faire ta vie ici. Du moins, pour l'instant. Aujourd'hui, tu te balades parmi ces personnes que tu ne connais pas. Des personnes beaucoup trop pressées que pour s'arrêter. Beaucoup trop pressées que pour poser leur regard sur une petite fille. Toi, tu n'es pas trop pressé. Et tu l'as remarquée, assise seule sur un banc. Elle doit avoir un peu près l'âge de ton neveu. Forcément, elle te fait penser à lui. Sauf qu'elle est seule. Alors tu t'avances, sourire aux lèvres. Tu t'assieds à ses côtés. "Tu as perdu ta maman? " Ta voix est douce, ton regard ne quitte pas ses grands yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Jeu 4 Déc - 7:30

Tu joues avec anses de ton sac à dos, en attendant gentiment ta maman, comme elle te l'avait demandé il y a bien longtemps maintenant. Pourtant, au fond de toi, tu te doutes de quelque chose, tu sens que tu ne vas pas la revoir, du moins pas tout de suite et ça te fait monter les larmes aux yeux. T'étais tellement perdue dans tes pensées, que tu n'as pas vu qu'un homme venait de s'approcher de toi. Au son de sa voix, tu sursautes et lève la tête pour le regarder. On t'a toujours dit de ne pas parler aux inconnus et surtout aux hommes. Tu poses ton regard sur lui mais ne dis aucun mot. Tu ne sais pas s'il est gentil ou pas et ta famille t'a toujours dit que la meilleure arme était le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Jeu 4 Déc - 7:39

Tu ne quittes pas des yeux la petite fille. Mille questions passent dans ta tête à une vitesse folle. Que fait-elle là toute seule sur ce banc? A-t-elle simplement perdu sa mère? Depuis combien de temps était-elle là, dans le froid? Tu n'en sais rien. Tout ce que tu sais c'est que si tu étais le papa de la petite, tu serais mort de peur. Tracassé. Stressé. Mais tu n'étais pas son père. Tu lui poses quand même la question fatidique, tu t'inquiète te savoir si elle est perdue. Elle sursaute et te regarde. Ses yeux bleus larmoyants te retournent le cœur. Pourtant, elle ne te répond pas. Et forcément, tu te doutes qu'on a du lui dire de ne pas parler aux inconnus. Après tout, tu avais l'habitude de mettre en garde ton neveu aussi. Tu pouvais comprendre. Un sourire passe sur ton visage. Un sourire d'une douceur incroyable. Tu fonds comme neige au soleil devant cette gamine. "Je m'appelle Ezio... Et je te promets que je ne vais pas te faire de mal" C'est tout ce que tu avais trouvé à dire. Ta veste tombe sur ton bras gauche plâtré depuis hier. Tu la remontes maladroitement. "Est-ce que tu veux bien me dire comment tu t'appelles?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Jeu 4 Déc - 7:46

T'avais juste une envie à cet instant, que ta maman arrive, te prenne par la main et t'emmène dans la chambre de l'hôtel que vous aviez réservé quelques heures auparavant. T'espérais aussi que l'homme qui se tenait devant toi, décide de continuer son chemin et te laisse tranquille. Sauf que sa voix retentit rapidement à tes oreilles et tu baissais le regard. Tu avais envie de parler, de lui dire que tu étais toute seule depuis longtemps et surtout que tu avais faim. Un léger silence se fit entre vous et tes pieds arrêtèrent de battre l'air. Lentement, tu relevais la tête. Oxanne... Peut-être que ce n'était pas une bonne idée de lui avoir dit ton prénom, mais ce qui était fait était fait et tu ne pouvais plus revenir en arrières. Tu pris ton sac sur les genoux le serra contre toi, comme s'il pouvait te protéger de lui, de cet inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Jeu 4 Déc - 7:57

    Assise en tailleur sur un banc, tu tournes machinalement les pages de ton livre, plus ou moins intéressée par l'histoire qui s'y déroule. Des descriptions trop longues qui arrache a tes lèvres un bâillement. La nuit à été longue, les nuits ici sont longues puisque trop silencieuses. Alors tu te lèves et tu ne dors pas. ce matin, t'as acheté le premier livre qu'on a bien voulu te conseiller. Mais ça t'ennui. Alors tu redresses la tête sur cette place que les gens traversent trop rapidement. Les gens semblent tous apaisés, jamais pressés. Tu t'apprêtes à glisser une cigarette entre tes lèvres quand ton regard tombe sur une enfant accroché à son sac à dos, alors qu'un type qui pourrait paraitre louche semble s'inquièter pour elle. Doucement, tu soupirs, le regard posé sur ces deux étrangers. Il est peut être là, à l'agresser devant toi. Alors tu finis par te lever pour te diriger vers eux, t'installer à côté du garçon que tu fixes, intrusive. Je peux savoir ce que vous faites ? Toi qui ne t'es jamais imaginée mère, voilà que tu décides d'en assumer le rôle. Tu souris à l'enfant et lui tend la main. On rentre à la maison ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Jeu 4 Déc - 8:02

Tu trouvais la petite fille fort réservée et tu la comprenais parfaitement. Après tout, tu étais un inconnu pour elle. Elle ne pouvait pas savoir que tu n'aurais pas fait de mal à une mouche. Car tu étais un homme sérieux. Un homme de confiance. Parfaitement contre la violence. Mais bon, même si tu venais de lui dire qu'elle n'avait rien à craindre, elle ne semblait pas te croire. Ou du moins, elle ne semblait pas disposée à te répondre. Alors tu l'avais questionnée, de nouveau. Tu lui avais demandé son prénom. Oxanne. Elle avait fini par te répondre et tu lui avais de nouveau sourit. Pauvre petite fille. Tu n'avais pas encore réussi à gagner sa confiance. D'ailleurs, elle te le montrait bien, serrant son sac contre elle, comme si il était devenu un bouclier. "Oxanne...Cela fait longtemps que tu es ici? Tu n'as pas trop froid?" Attendre sur un banc par un temps pareil, ce n'était pas l'idéal. Tu observais de nouveau la fillette. "Tu sais, j'ai un neveu qui doit avoir à peu près ton âge... Je lui dis toujours de ne pas parler aux inconnus... Alors, je sais que tu ne me connais pas. Mais je te proposes justement de faire ma connaissance. Sans bouger de ce banc, si tu le souhaites" Tu n'as pas le temps de continuer qu'une voix non loin de toi te fait sursauter. Tu tournes ton regard vers l'inconnue. "C'est à moi de vous poser la question. Vous ne trouvez pas ça insensé de laisser votre fille seule sur un banc par un temps pareil? Elle aurait pu faire de très mauvaises rencontres!" Et voilà que tu sermonnes celle que tu crois être la mère de la petite. La responsable de son oubli.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Jeu 4 Déc - 8:08

Tu continues de regarder le jeune homme qui se trouve debout devant toi, te demandant si tu devais lui faire confiance ou non. Après tout, depuis le temps que tu étais assises sur ce banc, il était la première personne à s'intéresser à toi. Alors que tu serrais ton sac encore un peu plus contre toi, une jeune femme s'assit à tes côtés et te parla comme si vous vous connaissiez et surtout comme si elle était ta mère. Tu la regardais sans comprendre, ne sachant encore une fois, pas quoi faire. T'avais été seule longtemps et voilà que maintenant deux inconnus étaient près de toi. Alors que t'avais envie de fuir pour retrouver ta vraie maman, le dénommé Ezio commença de sermonner la jeune femme, pensant très certainement qu'elle était ta vraie maman. T'enfonça ta tête entre tes épaules, fermant quelques secondes les yeux, parce que tu détestais quand les gens s'engueulaient. C'est pas maman... Ma maman elle est allée faire des courses et elle a dit que je devais rester là. Voilà, sans que tu saches pourquoi, tu venais de tout dire. Tu reniflais légèrement et recommençais à balancer tes pieds, comme si cela te réconfortait. J'veux ma maman, elle est où ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Jeu 4 Déc - 8:18

    Ca t'apprendra, à vouloir aider les gens. T'aurais mieux fait de rester là bas à le regarder, à peindre ce drôle de tableau. Mais non, toi t'aime aller là où il faut pas, devant ce type qui t'engueule, comme t'aurait certainement engueulé la mère de la gamine à sa place. Il a raison, mais toi t'as pas envie d'écouter ce qu'il te dit, parce que ça t'est pas adressé. Alors tu détournes le regard. Qu'il aille se faire voir avec ces leçons de morale. Et puis cette petite fille qui vous regarde comme si toutes les larmes de son corps allait lui sortir par les yeux. Et qui te balance, toi imposteur. Toi qu'as juste voulu être gentille, aider. La main que tu lui tendais, tu la glisse dans ta poche. Ca fait combien de temps qu'elle fait des courses ta mère ? Sur le banc à l'opposé de l'enfant, tu t'assoie à ton tour, ne manquant pas de jeter un coup d'oeil au garçon, au cas où il aurait décidé de partir. Je reste avec vous, comme vous dites, faudrait pas qu'elle fasse de mauvaises rencontres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Jeu 4 Déc - 8:29

Tu venais de sermonner la demoiselle que tu croyais être la mère de la petite. C'est alors que cette dernière prit la parole. Pour la première fois depuis que tu étais arrivé, elle venait de te faire des phrases. Car oui, tu pensais bien que c'était à toi qu'elle s'adressait. Tu t'asseyais sur le banc à côté de la petite et lui tendit un mouchoir. Simplement. Que dire d'autre? Tu ne savais pas où était sa mère. L'inconnue qui s'était faite passer pour s'était installée face à vous. Et tu reportais ton regard sur elle pendant quelques secondes. "Cela ne me dérange nullement que vous nous teniez compagnie. J'imagine que vous pensiez que j'allais agresser cette petite?" Ta voix était beaucoup plus froide, voire sèche. Tu ne comprenais toujours pas pourquoi elle avait agi comme si c'était la mère de la petite. Ou plutôt, tu ne voulais pas comprendre. Dans le milieu d'où tu venais, tout le monde te faisait confiance. Tu reportais ensuite ton regard sur Oxanne. "Je ne sais pas où est ta maman. On peut encore l'attendre un peu si tu veux... Ou alors, on peut très bien aller la chercher. Elle t'a dit dans quel magasin elle allait?" Tu ne quittais plus des yeux la petite. Elle devait avoir froid. Ou faim. Ou les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Jeu 4 Déc - 8:40

Tu regardais les deux adultes qui c'étaient maintenant installer à tes côtés, tout en te demandant pourquoi ils restaient vers toi. Toi, tout ce que tu voulais, c'était de retrouver ta maman, de manger et d'être au chaud, parce que tu commençais vraiment à avoir froid sur ce banc, mais ça, t'allais le garder pour toi. Quand la demoiselle te demanda depuis quand elle était partie, tu haussais légèrement les épaules, ne sachant pas quoi répondre. Longtemps. Tu n'avais pas de montre sur toi et de tout façon ne n'étais pas douée pour lire l'heure, tu ne pouvais donc pas être plus précise. Tu reniflai encore un peu parce que tu n'avais pas envie de pleurer devant eux, surtout que tu ne les connaissais pas. se fut ensuite au tour d'Ezio de prendre la parole et là encore tu haussais les épaules. J'en sais rien, elle ne me l'a pas dit. Elle m'a dit de rester là pour l'attendre. Tes pieds battirent encore plus rapidement l'air, te doutant de plus en plus que ta maman n'allait très certainement pas revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Jeu 4 Déc - 8:54

    Et si la mère l'avait abandonné hein ? Et si elle s'était tirée en la laissant là, à la merci du froid ? Longtemps c'est vague, surtout pour un enfant. Peut être sa mère est elle vraiment allée faire des courses quelques minutes plus tôt, peut être que la gamine n'est pas là depuis si longtemps. Ou alors au contraire, elle attend ici depuis de longues minutes. Rapidement, elle pose son regard sur le garçon qui ne semble toujours pas décidé à lui faire confiance. tant mieux, elle non plus. Vous avez l'air de penser que c'est ce que je compte faire à mon tour? Je veux juste aider. La peau de l'enfant est parcourut de frisson, et son épiderme est dressé, mordu par le froid. Tu ignores de qu'elle manière t'y prendre, alors tu retires ton blouson que tu poses sur ses épaules, sans oser trop la toucher.Prends ça pour te réchauffer, faudrait pas que tu meurs de froid avant le retour de ta mère. Si elle revient, mais ça, tu t'abstient de le dire. Tu souris doucement et finalement tu te lève en haussant les épaules. On fait le tour des magasins sur la place ? On a rien à perdre à chercher ta maman.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Ven 5 Déc - 5:58

Longtemps. Qu'est-ce que cela voulait dire longtemps pour une enfant? Tu avais un petit peu d'expérience avec ton neveu. Et tu savais qu'il se lassait très vite de chaque jeu que tu proposais. Le temps passait si vite pour les enfants. C'est du moins ce que tu pensais. Du coup, tu n'étais pas beaucoup plus avancé. Etait-ce un longtemps qui signifiait quelques minutes ou juste quelques heures? Impossible de deviner. Le mot abandon te vint à l'esprit. Etait-il possible qu'une maman abandonne son enfant? Une adorable petite fille? Tu trouvais ça complètement ignoble comme réaction mais tu ne pouvais pas te permettre de juger. Tu ne savais rien de la vie de la mère. Ni même si elle avait vraiment abandonné la petite pour le coup. Mais tu te devais de prendre en compte cette hypothèse. On ne savait jamais. En pleine réflexion tu n'en oubliais pas pour autant l'inconnue qui venait de se faire passer pour la mère de la petite. Elle t'avait stipulé qu'elle restait. Tu lui avais répondu, sèchement. Tu n'aimais pas beaucoup qu'on puisse douter de tes bonnes intentions. "Vous êtes perspicace. Mais mettez-vous à ma place. Qu'auriez-vous penser si je m'étais fait passer pour le père de la petite? Comprenez que je puisse douter de vos bonnes intentions" Je veux juste aider. Tu hochais la tête à sa remarque avant d'hausser les épaules. Si elle voulait rester avec vous, tu ne pouvais pas l'en empêcher. Alors qu'elle tendait son blouson à la petite, toi, tu reportais toute ton attention sur Oxanne. Tu lui demandais alors si elle savait dans quel endroit sa maman était. Elle ne lui avait pas dit. Tu redoutais de plus en plus le pire. L'inconnue s'était levée, proposant de faire le tour des magasins de la place. Tu hochais la tête reportant de nouveau ton regard sur la petite fille. "Si tu veux, on lui laisse un mot, au cas où elle viendrait au moment où nous la cherchons..." Tu voulais encore bien mettre ton numéro de téléphone sur ce banc. Et tant pis si il tombait dans d'autres mains. Tant pis si on t'importunais après. Tu voulais bien prendre le risque pour cette petite demoiselle. "Qu'est-ce que tu penses de commencer par la boulangerie du coin. Je meurs d'envie de goûter à leurs pains au chocolat. Pas toi?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Ven 5 Déc - 6:15

Tu les regardais à tour de rôle ne sachant pas quoi dire ni quoi faire pendant que le ton montait entre eux. T'avais toujours eu horreur quand les gens ne s'entendaient pas et en tat normal t'allais te cacher dans ton lit ou un placard. Sauf que là bien entendu tu ne peux, vu que tu es en pleine rue. T'espère donc simplement qu'ils trouvent rapidement un terrain d'entente sinon t'allais rapidement leur fausser compagnie. Tu regardes la jeune femme se lever et proposer d'aller chercher ta maman sauf que bien entendu t'hésites. Ta maman t'as dit que tu devais rester assise ici en attendant son retour et tu te voyais mal ne pas lui obéir même si cela faisait plusieurs heures que tu l'attendais. Au moment où tu allais refuser, Ezio proposa de laisser un mot au cas où elle reviendrait. T'hésitais encore un  moment, parce que tu détestais désobéir et surtout être punie. D'accord... Mais on fait vite alors, parce que j'ai pas envie d'être punie si elle revient avant qu'on soit de retour. Une légère grimace apparu sur ton visage et tu me levai à ton tour pour enfiler ton sac à dos et un petit sourire apparu sur ton visage quand il proposa de commencer par la boulangerie. Toi qui était très gourmande, tu ne pouvais pas demander mieux. Si tu veux, mais moi je prendrai rien. T'avais simplement pas envie que des inconnus dépensent leur argent pour toi et tu préférais avoir faim. Tu leur attrapa les mains pour être certaine de ne pas les perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Ven 5 Déc - 6:30

    Je vous aurais pris pour un malade. Ouais, elle l'aurait prit pour un fou qu'il avait débarqué en se faisant passer pour son père. Il a raison dans le font, mais tu ne le lui diras pas. Tu te contente de sourire en haussant les épaules. On est là pour la même chose, faites preuve de tolérance. De savoir vivre, tout ça. parce que ça se voit, que la gamine vous regarde comme si vous étiez deux fous, à se disputer comme deux enfant alors qu'au fond, vous êtes surement d'accord. c'est elle qui a besoin d'aide, pas vous. Qu'importe que vous vous entendiez, ou non. Il propose de laisser un mot, au cas où la mère reviendrais, et tu souris, l'idée est bonne. si la mère débarque, elle n'aura qu'a attendre à son tour qu'ils ramènent la môme. Cette enfant qui s'inquiète d'être punit. Idiote de mère, comment peut on punir cette enfant ? Toi t'en serais bien incapable, parce qu'elle a les yeux tellement triste cette poupée, que t'aurais peur de la brisée. On a qu'a laisser un numéro de téléphone, elle nous appellera si elle voit le mot. Ou simplement si elle vient te chercher petite fille. L'enfant se lève, et tu en profites pour écrire quelques mots sur un bout de papier, en espérant que personne ne s'en empare, que le vent ne le fasse pas disparaître. Au moins vous aurez essayé. Alors tu te lèves pour les accompagner dans la boulangerie, puisque c'est votre première destination, mais la main de la petite qui saisit la tienne te surprend, et un instant, ton regard se porte sur l'enfant puis sur l'homme inconnu. Vous devez ressembler à une drôle de famille. Tu voudras bien partager avec moi ? J'arrive jamais à finir les pains au chocolat. Te voilà qui souris, attendris par cette jolie princesse. Elle pourrait presque d'adoucir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Ven 5 Déc - 6:53

Pour un malade. Ce n'était pas forcément les mots que tu aurais choisi toi. Toi, t'aurais tout de suite penser au pire. Comme à chaque fois. On ne pouvait plus faire confiance à grand monde de nos jours. Alors si tu avais vu un homme se faire passer pour le père de la fillette, tu aurais pensé à une tentative d' enlèvement. Du coup, quand tu avais entendu Oxanne te dire que ce n'était pas ta maman, forcément, tu avais été sur tes gardes. C'était souvent des personnes dont on ne se méfiait pas qui se révélaient au final plus dangereuses. Et qui se serait méfié d'une femme? L'inconnue te demanda ensuite de faire preuve de tolérance, ils étaient là pour la même chose. Elle avait certainement raison mais tu étais beaucoup trop fier pour lui avouer. Plutôt te casser l'autre bras. Quoiqu'il en soit, c'était bien Oxanne qui avait besoin d'aide et se disputer ne servirait à rien. Cela n'allait pas vous aider à retrouver la mère de la petite. Tu passerais donc tes nerfs sur cette femme-là, si jamais vous arriviez à la retrouver. "D'accord" Ta voix était un murmure. Tu enterrais la hache de guerre. Pour l'instant. Pour Oxanne. L'inconnue proposa ensuite de faire le tour des magasins de la place et la petite fille s'inquiéta d'être punie. Tu souris à la petite, proposant de laisser un mot. L'inconnue enchaînait et prit l'initiative d'écrire son numéro de téléphone sur un papier. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'il ne s'envole pas. Sinon, au pire, la mère attendrait. C'était quand même elle qui avait décidé de laisser attendre sa fille au départ. Chacune son tour donc. Même si tu doutais de plus en plus de retrouver cette femme. Depuis quand se débarrassait-on de son enfant pour faire les courses? Et puis si tel était le cas, n'aurait-elle pas pu trouver un endroit plus douillet? Plus au chaud? Tu te levais donc, proposant à Oxanne de commencer par la boulangerie. Tu fondis de nouveau quand tu entendis sa petite voix te dire qu'elle ne prendrait rien. Franchement elle aurait été ta fille, jamais tu ne l'aurais quittée des yeux. Tu souris, toujours attendri, quand l'inconnue lui demanda de partager son pain au chocolat. "On prendra des maxi alors..." Car tu étais certain que la petite devait mourir de faim. Et si c'était le seul moyen pour qu'elle mange, autant qu'ils partagent les plus grandes tailles, s'arrangeant pour prendre le plus petit morceau. Alors que tu t'avançais vers le bâtiment, tu sentis une petite main se glisser dans la tienne. Tu la serrais légèrement tout en portant ton regard à tour de rôle sur Oxanne et sur l'inconnue. Les personnes ne vous connaissant pas aurait pu penser que vous étiez les parents de cette adorable petite fille. Rien que cette pensée te fit sourire. Naïvement sans doute. Tu fondais autant que l'inconnue. Finalement, vous pourriez certainement vous entendre elle et toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Ven 5 Déc - 7:11

T'avais décidé de les suivre même si t'avais peur de te faire punir quand ta maman reviendrait te chercher. T'avais besoin de bouger, ton corps devenait trop froid et t'avais les fourmilles dans les jambes, surtout quand t'en normal t'étais une vraie pile électrique. T'avais enfilé tes petites mains gelées dans celles des deux jeunes personnes qui voulaient t'aider, sans te rendre compte du tableau que sa pouvait donner si une personne extérieur vous regardait. Quand Abee te proposa de partager son pain au chocolat, tu la regardais sans réellement comprendre pourquoi elle voulait faire ça. T'avais pas l'habitude qu'on soit comme ça avec toi. Si tu veux. Ton ventre allait se mettre à hurler parce que t'avais faim et tu te voyais donc mal refuser de la nourriture. Une fois à l'intérieur de la boulangerie, tu fermas quelques secondes les yeux pour respirer la bonne odeur du pain chaud pour ensuite les rouvrir et regarder les personnes qui se trouvaient autour de vous. Elle est pas là... Tu poussais un long soupir et commença à faire demi-tour, oubliant qu'Ezio voulait acheter de quoi manger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Ven 5 Déc - 7:21

    Vous entrez dans la boulangerie, comme trois pantins à qui on ferait vivre la vie d'autres gens. Vous devez sembler drôle, pourtant tu ne souris plus. La main de l'enfant au creux de la tienne, tu balayes la boulangerie du regard, à la recherche de cette femme assez idiote pour abandonner une enfant. mais la femme ici sont soit trop âgées, soit déjà accompagnées d'enfants. Doucement tu soupirs sans te rendre compte que tes doigts se resserrent autour de ceux de la petite. Sa voix confirme tes pensées, et un instant, tu espères que vous ne la trouverez pas, la mère, pour ne pas risquer de t'énerver, pas trop fort. L'homme inconnu semble être aussi maladroit que protecteur, tu ne doutes pas que lui aussi, attend de pouvoir balancer sa main au visage de cette femme sans visage. Tu t'apprêtes à suivre la gamine à l'exterieur quand tu croises le regard du garçon. C'est vrai, les pains au chocolat. A lui tu souris, et tu t'agenouille devant la poupée. Tu veux toujours rien manger ? C'est le monsieur qui paye, fais toi plaisir. A nouveau tu ris en portant le regard vers lui. Quoi ? C'est pas comme ça que ça fonctionne, les hommes qui invitent ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Ven 5 Déc - 7:39

La boulangerie était donc votre première destination. Tu avais fait exprès de la choisir. D'une manière maladroite, certainement, tu voulais qu'Oxanne mange un petit bout. Comme tu ne savais pas depuis quand elle attendait, tu te doutais que son ventre devait gargouiller. Et même si ce n'était pas le cas, tu ne connaissais pas d'enfant qui n'aimait pas le chocolat. Sucré. Réconfortant. Tu ne lâchais pas la main de la petite alors que vous rentriez tous les trois. Une délicieuse odeur montait dans tes narines, te mettant l'eau à la bouche. Elle est pas là. Un instant tu avais oublié pourquoi tu étais là. Mais la petite voix enfantine venait de te faire remettre les pieds sur terre et tu serrais instinctivement la main d'Oxanne. Pas trop fort. Toi le protecteur, tu aurais à cet instant donné n'importe quoi pour dire ta façon de penser à cette femme. Et en observant l'inconnue non loin de toi, tu pensais qu'elle se ferait sûrement une joie de t'aider. Après tout, elle avait l'air de ne pas manquer de mordant, si tu en jugeais à vos premiers échanges verbaux. Tu croisais d'ailleurs son regard. Elle te sourit et tu lui en renvois un. Spontanément. Non, tu ne souris pas de joie. Cette situation, tu ne la supportais pas. Tu chassais toutes tes idées noires et une toute petite lueur d'amusement passa dans ton regard quand tu entendis l'inconnue dire que c'était toi qui allègerait ton porte-monnaie. Tu posais donc ton regard sur la petite fille. "Si tu veux autre chose, n'hésite pas... Ca vaut pour vous aussi. J'ai l'âme généreuse aujourd'hui" Et surtout, tu avais l'argent. Tu attendais donc leur réponse, faisant attendre du regard la boulangère, qui semblait tout autant attendrie par la petite que vous deux. Tu reportais ensuite ton regard sur la belle inconnue. "D'ailleurs, j'aurai besoin de votre aide pour trier les billets. Avec un plâtre, c'est pas pratique..." Tu fis une petite grimace. Dans quelques instants, vous passerez commande. Tu lâcherais la main d'Oxanne, prendrais ton porte-feuille où il te restait de quoi vivre pour quelques jours, et tu le tendrais à l'inconnue. Preuve de confiance? Certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Ven 5 Déc - 7:54

Maintenant que tu savais que ta maman n'était pas dans la boulangerie, t'avais envie de sortir pour retourner t'asseoir sur le banc ou aller chercher dans un autre lieu, t'hésitais encore. Alors que tu faisais demi-tour, Abee s'accroupit devant toi pour te rappeler qu'Ezio voulait acheter de quoi manger. Tu les regardais tour à tour. J'ai de l'argent, je veux payer ce que je vais manger. Tu lâchais les mains que tu tenais pour prendre ton sac qui se trouvait dans ton dos. Tu l'ouvris et après avoir fouillé quelques secondes dedans, tu en ressortais quelques pièces de monnaies. Tu savais pas combien sa faisait, t'étais même pas certaine d'avoir assez pour acheter quelque chose, mais tu voulais pas qu'on te paie quelque chose. Ta maman t'avait toujours dit que tu devais te débrouiller seule et tu voulais le faire. Tu regardais ensuite Ezio qui prenait son porte-monnaie dans sa poche et ton regard se fixa sur son plâtre. Tu n'avais pas fais attention jusqu'à présent mais maintenant que tu l'avais vu, ta curiosité prenait le dessus. T'as fais quoi à ton bras ? T'avais envie de le toucher pour voir si cela allait lui faire mal, mais tu te retenais parce que t'avais pas envie qu'il ai mal à cause de toi. Tu te tournais ensuite vers Abee avec un petit sourire. T'es son infirmière ? Comme ça s'il a mal tu peux lui faire des bisous magiques. Un petit sourire apparu sur ton visage, parce que pour toi les blessures se soignaient avec des bisous, comme t'en faisais de temps en temps ta maman quand tu te faisais mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Ven 5 Déc - 9:30

    L'homme a l'âme généreuse, l'enfant semble vouloir faire de même, quand elle sort de son sac à dos quelques pièces de monnaie. Du bout des lèvres tu souris devant tant d'aplomb. Cette enfant à un sacré caractère, pas étonnant que sa mère soit partie sans s’inquiéter pour elle. Cette princesse semble prête à affronter la terre entière, malgré l'inquiétude que tu lis parfois dans son regard. L'homme parle d'argent, de son incapacité à trier ses billets, et tu remarque alors son bras en écharpe. Tu n'avais pas vu ça comme quelque chose de central. L'enfant elle semble voir un élément capable de la faire sourire. Tes yeux vont d'elle à lui, et tu hausses les épaules pour chasser la question de la gamine. Je sais déjà pas m'occuper d'un poisson rouge, je suis pas capable de m'occuper de son bras. En fait, tu sais t'occuper de personne et même pas de toi. D'ailleurs, t'as pas envie de rester ici plus longtemps, le regard mielleux de la caissière t'agace, et cette histoire de bisous magiques te rend... mal à l'aise. Alors tu tends le bras vers l'inconnu, t'appliquant a ne pas le regarder. Passez moi votre argent qu'on sorte d'ici rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: abandonnéé.    Ven 5 Déc - 10:01

Ton regard restait attendri quand tu le posais sur la petite fille. Elle avait décidé qu'elle payerait elle-même ce qu'elle mangerait et tu n'avais aucun mal à la voir évoluer dans un monde d'adulte. Avec son caractère, elle ferait certainement une femme d'affaires quand elle serait grande. En tout cas, tu la voyais parfaitement indépendante. Comme la plupart des femmes de nos jours, certainement. Et cela te fit sourire. Alors que tu voulais protester, Oxanne avait lâché ta main et s'était mise à fouiller son sac, à la recherche d'un peu de monnaie. Tu l'observais alors sortir quelques pièces avant de reporter toute son attention sur ton bras. Ce que tu avais fait? Une simple chute dans les escaliers de secours de ton hôtel. Une faute d'inattention, une lumière qui ne s'était pas allumée et un pied mal mis sur une marche. Tu t'étais senti chuter, avais essayé de te rattraper... Mais tu avais quand même fini ta chute un étage plus bas. Dis comme cela, tu étais certain que c'était ridicule. Tu détestais les ascenseurs. "Une mauvaise chute... Mais avec le plâtre, cela ne fait pas mal" Tu lançais à la petite fille un clin d'œil, l'air de dire que toi, rien ne te faisait mal. Tu étais un homme fort. Comme son papa peut-être. Si elle le connaissait car Oxanne n'en avait pas parlé. Un rire s'échappa de tes lèvres quand tu entendis la remarque de la petite fille. Tu portais ensuite ton regard sur l'inconnue. Si elle était son infirmière? Et si elle allait lui faire des bisous magiques? Dis comme ça, t'aurais presque eu envie d'avoir mal. En effet, tu n'aurais pas été contre un peu de tendresse. Pour une fois. Tu souris de nouveau en entendant la remarque de la demoiselle. Tu l'observais deux secondes avant de reporter ton regard sur la boulangère. "Trois pains au chocolat, un croissant et... " Il interrogeait ensuite du regard la jeune femme et la petite fille. Voulaient-elles autre chose? L'inconnue ne semblait pas vouloir capter ton regard, elle t'avait ordonné de lui passer ton argent. Elle voulait vite sortir de l'endroit. Tu n'étais pas certain de tout comprendre. Mais après tout, les comportements féminins t'échappaient très souvent. Tu tendais ton porte-feuilles à l'inconnue avant de te pencher pour être à la hauteur d'Oxanne. "Regarde si tu me donnes cette pièce-là, ce sera suffisant pour le pain au chocolat" Tu avais pris la plus petite pièce de monnaie. Tu détournais un peu la réalité mais tu ne voulais pas qu'Oxanne paie tout. Mais tu ne voulais pas casser non plus son envie d'indépendance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : javanaise.

▸ MESSAGES : 1652

▸ HERE SINCE : 13/01/2014


MessageSujet: Re: abandonnéé.    Mer 17 Déc - 15:11

pas de réponse depuis plus de dix jours et les partenaires supprimés, j'archive. :white:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: abandonnéé.    

Revenir en haut Aller en bas
 

abandonnéé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp :: rp terminés-