AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 QUE LES ÂMES S'UNISSENT.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: QUE LES ÂMES S'UNISSENT.   Mer 3 Déc - 13:28

    Assise sur le banc face à l'église, tu fixes les pierres en portant machinalement la cigarette à tes lèvres. Le christ face à toi te fixe en semblant t'implorer d'approcher. Comme les pierres devant toi, il ne respire que la tristesse un peu fade d'un passé flamboyant. Ils sont peu à rentrer, encore moins à en sortir. La fumée s'échappe de tes lèvres et tu t'autorise à lui sourire. Pauvre jesus. Toi au moins tu n'es pas prisonnière d'une croix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: QUE LES ÂMES S'UNISSENT.   Jeu 4 Déc - 5:05

Bar Harbor. Cela ne fait que quelques jours que tu es ici. Alors, tu t'es mis en tête de tout visiter, jusqu'aux moindres recoins. Ta destination du jour? Les hauteurs de la ville. On t'a parlé d'une petite église. Tu sais déjà que même si tu y fais le chemin, tu n'y entreras pas. Pas que tu n'y crois pas. Venant d'une famille aussi catholique que la tienne, la foi n'était pas un choix. Mais tu ne pratiquais pas. Et puis tu te souvenais beaucoup trop de ta dernière fois. Douloureux souvenir. Et forcément, entrer dans une autre maison de Dieu, tu ne pouvais pas. Ou plutôt tu ne voulais pas. Tu avais peur. Peur de revoir son image. Les couronnes de fleurs. Son sourire. Sa boîte brune dans laquelle elle était partie. Alors tu étais monté jusque l'église, sans grande conviction. Tu t'étais arrêté devant et t'avais fermé les yeux. Un instant. Quelques personnes étaient entrées, toutes âgées. L'église ne semblait plus avoir des membres très jeunes. Tu ouvrais de nouveau les yeux, fixant ce bâtiment. Il était moins imposant que dans ta ville. Tu n'avais pas pu t'empêcher de le remarquer. T'attrapais ton paquet de cigarettes, et en allumais une. Tirant sur ta première bouffée, tu repérais un banc, face à cette église. Une demoiselle y était assise. Tu te dirigeais vers elle et sans un mot, t'installais à ses côtés. Silencieux. Ton regard se reportait sur le bâtiment. Songeur, tu tirais une nouvelle fois sur ta cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: QUE LES ÂMES S'UNISSENT.   Jeu 4 Déc - 8:45

    (j'avais pas vu ta réponse... on considère qu'on est avant ou après le rp avec oxanne ? :hm: )

    Entre tes doigts, la cigarette se consume à une vitesse folle, peut être à cause du vent qui attise la braise, peut être persuadé que de la sorte il sauvera tes poumons. Trop tard le vent, t'arrives pas au bon moment. Y a un jour où les gens viendront dans un endroit comme celui ci, le regard triste et l'habit noir, en murmurant doucement que tu n'aurais pas du toucher au tabac. la mort te consume mais tu n'y fais pas attention. Chacun doit mourir, toi au moins tu as l'impression de contrôler la manière dont tu finiras sous terre. Le silence à envahit l'endroit, quand un type inconnu vient troubler ta tranquillité. Il s'assoie à tes côtés, et un instant vous mourez en même temps, la cigarette entre les lèvres. Du coin de l'oeil, t'observe son ombre au regard triste, qui fixe l'église comme d'autres regarderaient un cimetière. Avec une certaine nostalgie. Tant pis pour lui. Tu te laisses tomber contre le dos du banc, et éteint ta cigarette contre le bois du banc. Bravo le vent, quelques secondes de plus et belle Abee, tu te serais brûlée les doigts. Vous comptez y rentrer ? Du bout du doigt elle désigne la porte massive de l'église.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: QUE LES ÂMES S'UNISSENT.   Ven 5 Déc - 6:21

( :hm: Excellente question... Au départ, j'avais pensé avant. Sauf que vu comme cela tourne dans le rp avec Oxanne, j'imagine que c'est mieux qu'on fasse comme si c'était après... T'en penses quoi?)

Tu n'avais jamais vraiment aimé les églises. Tu te souvenais d'ailleurs qu'on avait l'habitude de t'y traîner quand tu étais petit. La messe du dimanche? Un fardeau pour toi. Tu aurais sans doute préféré t'amuser avec tes amis. Ou même réviser tes leçons. C'était dire comme tu t'ennuyais dans ce bâtiment. Et puis tu avais grandi. Et tu avais détourné tous les plans. T'étais jamais assis sur un banc le dimanche, t'écoutais jamais les sermons du curé, ta voix ne résonnait pas à l'unisson des autres voix. Tes parents t'en voulaient souvent, ton frère t'enviait, se demandant si il aurait le courage de faire un jour comme toi. Faire valser le règlements familiaux. T'avais toujours été fort pour ça. Tu tirais une nouvelle fois sur ta cigarette, la nicotine devait être en grande quantité dans ton sang maintenant. Et le goudron devait noircir tes poumons. Le tabac, c'était un sujet tabou chez toi. On ne fumait pas. Point. Ce n'était pas si compliqué que cela. Au départ, tu avais donc touché à ta première cigarette par défi. Pour provoquer ta famille. Après la première bouffée tu avais d'ailleurs recraché tes poumons. Pourtant tu n'avais pas arrêté. La dépendance s'était installée. Le tabac t'enchaînait. Et même si tu étais persuadé que tu pourrais arrêter avant d'attraper une sale maladie, finalement, tu savais aussi les risques que tu courais à chaque fois que tu portais ta clope à tes lèvres. Nouvelle bouffée. Tu observais silencieusement l'église, de la tristesse passant dans ton regard. Même devant ce bâtiment, tu pouvais encore ressentir toute ta peine. Elle te manquait. Beaucoup trop. Tu ne pouvais l'oublier et tu en mourais chaque jour un peu plus. Une voix finit par te tirer de tes pensées. Tu en avais presque oublié l'inconnue. D'ailleurs était-elle seulement une inconnue ou l'avais-tu déjà croisée dans la ville? Tu étais bien trop absorbé par tes pensées que pour voir les traits de son visage. Tu tirais une nouvelle fois sur ta cigarette avant de lui répondre. "Je ne pense pas non" Tu fermais les yeux un instant, avant de les rouvrir. Ton regard ne quittait pas le bâtiment. "Vous êtes ici par hasard ou vous attendez l'heure de la messe?" Ou une autre manière de lui demander si elle, comptait entrer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : javanaise.

▸ MESSAGES : 1652

▸ HERE SINCE : 13/01/2014


MessageSujet: Re: QUE LES ÂMES S'UNISSENT.   Mer 17 Déc - 15:43

pas de réponse depuis plus de dix jours, j'archive. :white:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: QUE LES ÂMES S'UNISSENT.   

Revenir en haut Aller en bas
 

QUE LES ÂMES S'UNISSENT.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Chine et la Russie de Poutine s'unissent avec un accord de 400 milliards .
» Les religieux s'unissent
» Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes
» Les safaris se réunissent !
» DU NIL BLEU AU LAC TANA (ETHIOPIE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp :: rp terminés-