AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 Jukebox

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▸ CRÉDITS : Petulia

▸ MESSAGES : 17

▸ HERE SINCE : 29/11/2014


MessageSujet: Jukebox   Mar 2 Déc - 11:47

Il pleut.

Un gris infini recouvre le ciel de son voile sinistre. Le jour est encore là mais la nuit semble plus forte, remuante, déjà présente et pourtant absente.
Pas une âme ne couvre les rues. Elle est seule à marcher paisiblement profitant des ombres pour se glisser. Elle n’est qu’un murmure à moitié présente, courant après le rien, s’imprégnant de l’âme des ruelles. Voilà à peine quelques jours que ses pas frôlèrent pour la première fois le bitume de la ville et, déjà, elle sait qu’elle vivra ici. Pour quelques mois, peut-être quelques années. Le temps de disparaitre, de s’engouffrer dans l’inconscience de ceux l’ayant connu pour ne devenir qu’un souvenir, qu’un goût d’amertume qui assombrira leur cœur lorsqu’une pensée s’échappera des brumes de leur mémoire.

La pluie fait des ravages, cordes de pluie dévalant les cieux à toute vitesse. Elle s’arrête. Son corps tremble, elle à froid mais cela ne semble la déranger. L’esprit ailleurs elle fixe les cieux, offrant son visage à la morsure glacée de l’eau. Comme une enfant, elle ouvre la bouche et tente d’attraper les gouttes. Elle joue ainsi durant d’infini minute avant de reprendre sa marche. Elle suit le file du hasard et son regard percute les lettres rouges annonçant le nom du bar. Elle n’y prête pas attention, ouvre la porte, accueille dans un soupire la douce chaleur de l’endroit.
Son corps frissonne. Les lieux sont vides. Seul le barman demeure derrière son comptoir. C’est à peine si il la voit rentrer. Tête penché, il reste absorbé par son livre dont les lettres sont une invitation au voyage.

Aloki sourit tout en s’approchant, elle n’ose à peine le déranger tant il semble ailleurs. Elle le jalouse quelque peu de pouvoir s’échapper si facilement. Elle tente un regard sur le livre. L’écume des jours de Boris Vian. Elle sourit, voilà un barman aux lectures innovantes. Bar Harbor regorge de gens étranges.
« Un whisky s’il vous plait. »
Elle murmure, le sort de son immobilité. Son regard rencontre le sien, moment de silence. Il sourit, la sert en silence et retourne à son œuvre. Aloki laisse tomber quelques pièces sur le comptoir avant d’aviser un vieux Junk box oublié au fond de la pièce. Elle interroge du regard le barman qui, déjà, semble l’avoir oublié. Curieuse, elle s’avance, met une pièce, observe les différentes propositions avant de sourire comme une enfant lorsque son regard ce pause sur ce titre : Stack O Lee. Musique d’un film qu’elle avait tant vu, tant aimé. Du blues… Musique des âmes brisées, des souffrants, complainte délicieuse, frissonnante. Elle la met sans hésiter et la voix sonore et rocailleuse de Samuel Lee Jackson brise le silence de l’instant.

Lorsqu’elle se retourne, suivant d’un pas gracile les accords magiques son regard croise celui du barman. Il sourit un instant puis, retourne à son livre, lui laissant savourer cet instant, son instant.
Alokia le remercie d’un mouvement de tête, boit quelques gorgées de son verre avant de se laisser portée par la musique. Elle danse, ferme les yeux, s’oubli, augmente le son de la machine, boit, danse à nouveau.
Il n’y a qu’elle et le barman. Deux âmes absorbés par leur ailleurs. Délicieux instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Jukebox

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le jukebox de Minas Tirith
» JukeBox ♪
» [Flood] Le jukebox
» LE JUKEBOX DU SIECLE
» JUKEBOX ⊰ music in my soul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: Le bar-