AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 je déteste dire que j'aime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▸ CRÉDITS : ton père

▸ MESSAGES : 137

▸ HERE SINCE : 29/11/2014


MessageSujet: je déteste dire que j'aime   Mar 2 Déc - 7:37

J’avais envie de rêver, envie de me projeter dans des univers merveilleux.
Au cinéma y a des jolies choses, tristes choses, choses pour les yeux.
J’avais laissé chat à l’entrée, après avoir vu l’écriteau.
Interdit aux animaux.
La salle est vide, alors j’choisi la place.
Au milieu de la salle, au milieu de la rangée.
J’ai les yeux grands ouverts, le monde s’efface.
J’voulais juste admirer.
Y a un grincement dans le fond.
Et cette ombre qui se dessine sur l’écran.

Un truc en noir et blanc.
Un truc pas d'chez nous, c'est bon.

_________________

de este cuerpecito mio,
que se ha convertio en rio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mar 2 Déc - 20:15

Y’a une époque tu redoutais de rester enfermer.
Pour regarder ce qui ressemble à un navet.
Parce que tu comprenais pas encore la portée des images.
Délicieux mirages.
Une pellicule d’histoire.
Qui se regarde dans le noir.
Enfoncé dans le moelleux d’un siège.
Avec toutes les émotions qui nous assiègent.
Maintenant tu savoure.
Maintenant t’es toujours pour.
Pour rêver.
Pour t’apaiser.

Alors t’es entré.
T’as pris un ticket.
Sans savoir ce que t’allais regarder.
Juste par curiosité.
T’es presque seul, dans la salle.
Juste une femme dans l’obscurité abyssale.
Alors tu décide gentiment d’aller t’assoir juste devant.
Juste pour faire ton chiant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : ton père

▸ MESSAGES : 137

▸ HERE SINCE : 29/11/2014


MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mer 3 Déc - 6:42

Tête dans champs de vision. Evidemment, bien sûr, bien sûr. Un million de place dans la salle et faut que ce soit devant toi qu’il vienne poser son derrière. Tu crois qu’il l’a fait exprès ? que c’était genre calculé ? petit con.
« hm hm »
Toussotes, mais t’es conne, on n’entend pas avec le film. Tu dis rien d’autre pour l’instant, t’es juste en train de faire des acrobaties derrière pour voir c’qu’il se passe. Mais ras-le-bol, tu ne comptes pas passer toute ta séance à te prendre pour une acrobate, surtout que la souplesse c’est pas non plus ta grande amie.
Tu pourrais tout aussi bien changer de place, mais voilà, toi tu voulais être au centre de la pièce, c’était calculé. Il n’y aurait plus aucun intérêt à aller un peu plus sur ta gauche, ou un peu plus sur ta droite, mais surtout comment pourrais-tu te décider à aller d’un côté ou de l’autre. Résultat, tu décroches totalement du film. Petit con.
Alors tu te décides, une main sur son épaule et tu te redresses pour parler à son oreille. Tu veux être sûre qu’il t’entend bien.
« dis mon grand, tu pourrais pas trouver une place ailleurs, j’ai comme ainsi dire ta tête en plein dans mon champs de vision. » et qu’il ne te dise pas de changer de place.


_________________

de este cuerpecito mio,
que se ha convertio en rio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mer 3 Déc - 6:59

T’es un emmerdeur.
C’est pas juste une rumeur.
Faut toujours que t’attire l’attention.
Juste un peu d’attention.
Sur toi.
Pour toi.
Toujours au milieu.
Pour pas disparaître à leurs yeux.
Parce que t’es affreux.
Parce que t’es capricieux.

Ça fonctionne.
Tu la mise en rogne.
Dans l’oeil un simple murmure.
Dans le son du film, pas de quoi ébranler les murs.
Tu faire comme si tu l’avais pas entendu.
Ça ne serait qu’un mal entendu.
Pourtant non.
Vaut mieux prendre des précautions.
Alors tu te retourne vers elle.
Pour faire comme si c’était accidentel.
« Ho je t’avais pas vu, mais comme tu le dis si bien, y’a des places ailleurs. »
Un sourire entendu.
T’espère que le message sera reçu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : ton père

▸ MESSAGES : 137

▸ HERE SINCE : 29/11/2014


MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mer 3 Déc - 7:07

Yeux exorbités, t’en reviens pas. oh mais c’est dingue, la connerie humaine. C’est trop facile de t’énerver, beaucoup trop facile. T’as plus envie de chuchoter. T’es presque en train de hurler.
« je rêve, je rêve, quel con. »
Mais tu ne bouges pas non plus, Tu. Ne. Bougeras. Pas. Alors tu replis le siège et tu t’assois en hauteur, toujours à la même place. Tu vas le faire chier, parce que toi aussi tu peux en être une de chieuse. C’est débile de jouer au jeu du plus chieur c’est vrai, mais tu te laisses pas marcher sur les pieds. Tu étais la première ici. Tu mets tes pieds contre le siège, tu les enfonces bien dans son dos, puis t’arrêtes pas de bouger, histoire que ça bouge aussi dans son dos. Tu veux l’obliger à changer de place. Tu remplis ta bouche de popcorn et mâche, bruyamment, très bruyamment.
Il te cherche, il te trouve.


_________________

de este cuerpecito mio,
que se ha convertio en rio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mer 3 Déc - 7:43

T’es pas facile à énervé.
En général tu mets du temps à craquer.
Mais tu veux jouer au plus malin.
Et tu veux surtout pas lui laisser la main.
Elle t’agace avec ton siège.
La colère peu à peu t’assiège.
Mais c’est une demoiselle.
Alors faut pas lui casser les ailles.

Alors tu renonce.
Face à cette ronce.
Qui pique.
Comme une tique.
Dont on peut pas se débarrasser.
Qu’on peut pas terrasser.
T’as trouvé plus fort que toi.
Mais tu vas pas te laisser combattre cette fois.
Alors tu te lève.
Comme pour faire une trêve.
Mais tu remonte à côté d’elle.
Sur un siège juste à côté de la belle.
« T’es aussi chiante que je suis con. »
T’es plus trop rieur.
Mais t’as pas envie d’aller ailleurs.
Alors tu te gène pas.
Parce qu’elle te doit bien ça.
Une main dans son pop corn.
Parce que tu te borne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : ton père

▸ MESSAGES : 137

▸ HERE SINCE : 29/11/2014


MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mer 3 Déc - 7:59

T’avais perdu tout espoir qu’il se lève.
Pourtant c’est ce qu’il fait, signera-t-il la trève ?
Ce serait trop beau, trop rêve.
Tu n’y crois pas un seul instant.
Et le voilà qu’il s’en va, l’était temps.

Mais non faux espoirs.
T’aurais tant voulu y croire.
Il vient près de toi.
Dans ta tête c’est l’désarroi.
Tu ne t’laisseras pas faire.
Ce n’est pas l’enfer.
« avec moi, tu n’peux pas jouer au plus con »
T’es pas facile.
T’es pas docile.
Ou alors si, quand on t’emmerde pas.
T’as la douceur au fond de toi.
T’as trop d’amour pour un roi, ton roi.
Mais le roi n’existe pas.



_________________

de este cuerpecito mio,
que se ha convertio en rio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mer 3 Déc - 8:26

Tu peux pas jouer au plus con ?
Parce que t’as peut-être une tête de bon ?
Non t’es le pire des chiants.
Alors forcément tu répond en riant.
C’est une mauvaise idée de te mettre au défis.
Parce qu’a tes yeux ça suffis.

Alors tu te lève, pour t’assoir juste en face d’elle.
Le cul sur le dossier du siège, pas question de te faire la bel.
Tu veux lui faire face.
Parce que tu fais preuve d’audace.
« Ha ouais, tu crois ça ? Je craquerais pas devant tes beaux yeux »
Une petite sourire.
Juste histoire de dire.
T’as pas l’intention de lâcher le morceau.
Parce que t’es tout sauf un agneau.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : ton père

▸ MESSAGES : 137

▸ HERE SINCE : 29/11/2014


MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mer 3 Déc - 10:29

On aurait pu croire à un jeu. C’était amusant au début, mais là ça l’est plus vraiment. T’aurais dû fermer ta bouche, le laisser à côté de toi. T’aurais dû faire comme si, tout allait bien. tu l'regardes, les yeux plein de haine.
« sérieux tu vas continuer encore longtemps ton petit manège. »
Il se croirait presque intelligent. T’voudrais bien qu’il s’assoit. Tant d’sournoiserie, c’est presque malsain. Son plaisir, t’énerver, ton désir, l’assassiner.
« après tout j'm'en tape, amuse toi tout seul. »
Alors tu t’décides, tu t’assois, tu t’installes, tu penches la tête au maximum et tant pis si demain tu as un torti-coli. Tu n’as pas envie de changer de place. Mais t’es épuisée, épuisée de te battre contre le monde entier et la connerie humaine. Épuisée de ne jamais pouvoir être en paix. Tu voulais juste être tranquille. alors tu fous tes pieds sur le siège à côté de toi, c'est plus confortable, pour ta tête, pour ton cou.


_________________

de este cuerpecito mio,
que se ha convertio en rio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mer 3 Déc - 11:04

T’as plus ou moins gagné.
Elle a gentiment renoncé.
Ça pourrait te faire marrer.
Pourtant tu préfère te ranger.
Vaut mieux pas insister.
Vaut mieux arrêter.
Alors tu te rassois à ses côtés.
Gentiment pour regarder.
Le film que t’as pas suivi.
Ta curiosité ne sera pas assouvie.

T’as du mal à l’intégrer.
T’as du mal à te concentrer.
Pourtant tu dois essayer.
Parce que t’as payer.
Pour voir les images défiler.
Pour écouter une histoire se raconter.
De temps en temps ta curiosité est attirée.
Parce qui se trouvé juste à côté.
Pour voir si elle est pas trop frustrée.
Si t’as pas trop tiré.
Sur la corde.
Si à la sortie elle risque pas de te tordre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : ton père

▸ MESSAGES : 137

▸ HERE SINCE : 29/11/2014


MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mer 3 Déc - 11:15

Il a compris, que ça ne servait plus à rien. C’était drôle au début, mais maintenant c’est fini. Enfin, le silence, la tranquillité. Tu peux enfin te laisser aller dans cette histoire que tu n’as pas suivie. Tu détestes ça, ne rien comprendre au film. Mais ton corps épuisé a besoin de se ressourcer et c’est peut-être pour ça que tu es entrée dans le ciné. T’avais besoin de fauteuil confortable. T’essaye de suivre, mais rien, à quoi bon essayer. Alors tu rabats tes jambes contre ta poitrine, encercle tes genoux dans tes bras et y pose la tête, doucement. Paisiblement. Lui ne dit rien, toujours à côté. Il y a des fois où tu sens son regard sur toi, pourtant quand tu tournes la tête vers lui, ses yeux sont bel et bien rivés sur la toile blanche tirée. Il y a des fois où t’aimerais avoir plusieurs paires d’yeux pour voir le monde qui tourne autour de toi.

_________________

de este cuerpecito mio,
que se ha convertio en rio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mer 3 Déc - 12:20

Tu reste sage.
Comme une image.
Comme celles qui défilent.
Qui sont pas toujours faciles.
A cerner.
A capter.
Mais tu bouge pas.
Tu reste là.
Prostré dans ton siège.
Une forte envie de sortir qui t’assiège.

Puis le générique vient signer la fin.
Tu peux bouger, enfin.
« Très sympa comme film, très intéressant non ?»
Un sourire.
Juste pour rendre les choses encore pire.
T’as rien compris.
T’as rien suivi.
C’est seulement pour la narguer.
Seulement pour rigoler.
C’est pas malin.
Non Sky, c’est pas bien.
C’est pour décompresser l’atmosphère.
La faire sortir de sa sphère.
De silence.
D’arrogance.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : ton père

▸ MESSAGES : 137

▸ HERE SINCE : 29/11/2014


MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mer 3 Déc - 14:52

Le silence, des visages, des esquisses de fin, que tu ne comprends pas. Des images défiles, tu connais les personnages, mais tu ne sais rien, tu ne comprends rien. Merci petit con. Et voilà, c’est la fin. Tu n’pourrais même pas savoir si tu l’as aimé ou pas, t’as pratiquement rien suivi, t’as vu le début, un début du milieu et une fin de la fin. Tu n’sais même pas comment l’intrigue autour des personnages a été résolue. Tant pis.
Tu te lèves, prend ton manteau, enroule ta grande écharpe. Et ne bouge pas. tu restes là, stoïque, a-t-il osé ? il semblerait bien oui.
« franchement, c’est pas drôle. Je voulais vraiment savoir ce qui allait se passer avant que t’arrives. T’as tout fichu en l’air. »
Petite moue sur ton visage, tu t’embrailles. Il sort de la salle en premier, tu le suis derrière. Y aura-t-il encore chat devant, à t’attendre sagement. Faut dire que tu t’y es vachement attachée à cette petite boule de poil noire. Il est ton sauveur, sauveur d’une solitude qui t’entraîne dans les abîmes les plus profondes. Un sourire sur tes lèvres. Il est toujours là, avec sa petite frimousse, qui attend comme si il savait à quelle heure ça finirait. Tu l’attrapes dans tes bras.
« t’as prévu de faire quelque chose ? »

_________________

de este cuerpecito mio,
que se ha convertio en rio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mer 3 Déc - 15:36

Ça a pas vraiment l’effet escompté.
Elle a vraiment l’air dégouté.
Elle t’envoi chier.
Comme tu l’avais imaginé.
Puis elle passe devant toi.
Pour se barrer de là.
Tu la suis.
Tu veux qu’elle fuit.
Pas aussi facilement.
Pas aussi négativement.
Faut que tu te rachète.
Aux yeux de la blondinette.
Mais une fois dehors.
Elle a plus l’air d’être en désaccord.
Tu regarde l’heure.
Puis tu la regarde, les yeux aguicheurs.
« Boire un verre avec toi ? »
Un sourire.
Pour l’adoucir.
Qu’elle accepte.
Pas qu’elle te rejette.
Tu prends son bras.
Doucement avec toi.
« T’as pas le choix de toute façon, je te dois bien ça »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : ton père

▸ MESSAGES : 137

▸ HERE SINCE : 29/11/2014


MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mer 3 Déc - 17:19

L’ambiance prend un drôle de tournant, vraiment différent. Après avoir essayé de se faire chier le plus possible, jusqu’à épuisement d’un des deux partis. T’as pas envie de passer la soirée seule, parce que même si tu l’considère comme un petit con, tu préfères ça au grand con. T’es agréablement surprise quand il t’annonce ses plans pour la soirée, t’affiches un petit sourire. T’essaye de n’pas faire gaffe à ses yeux qui ont l’air de lancer un message.
« vraiment ? tu vas pas me verser ta bière dans les cheveux hein ? »
Bien sûr que t’ironises, bien sûr que tu rigoles. Des fois t’as l’air juste lunatique. Mais au fond t’es pas méchante, t’aimes juste pas quand on t’fais chier. Puis paraît que t’as pas l’choix d’refuser.
« bon bah dans c’cas .. mais .. tu crois que c’est grave si on y va avec le chat ? »


_________________

de este cuerpecito mio,
que se ha convertio en rio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▸ CRÉDITS : javanaise.

▸ MESSAGES : 1652

▸ HERE SINCE : 13/01/2014


MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   Mer 17 Déc - 17:38

pas de réponse depuis plus de dix jours, j'archive. :white:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: je déteste dire que j'aime   

Revenir en haut Aller en bas
 

je déteste dire que j'aime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une sœur envolée, enfin retrouvée.. ♥
» JAMIE-HOPE ♣ Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.
» Jessie - Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.
» les smileys
» humm... heu... Petite histoire courte! (ouais on vas dire ça)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp :: rp terminés-