AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 Visage de l'ailleurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▸ CRÉDITS : Petulia

▸ MESSAGES : 17

▸ HERE SINCE : 29/11/2014


MessageSujet: Visage de l'ailleurs.   Lun 1 Déc - 8:06

Une gorgée de plus et le monde s’enflamme. Une gorgée de plus et son esprit s’évade. Les bras dressés, elle se tient face à la mer, écoutant ses murmures dont la voix doucereuse l’emporte vers un ailleurs merveilleux. Les yeux clos, elle savoure la caresse du vent d’automne. Un froid glacial lui mord pourtant la peau, faisant trembler son petit corps sans que cela ne semble pour autant la déranger. Aloki est comme un roseau, ployant sous la force du vent mais jamais ne se rompant. Un sourire éclos sur ses lèvres, saveur vermeille alors que, doucement, elle retire son tee-shirt, puis son pantalon et enfin ses chaussures. Son corps entier tremble sous l’assaut du froid. Elle enferme ses longs cheveux dans sa pince, prend une dernière inspiration avant de commencer à courir. Les grains de sable roulent sous ses pieds, le vent fouette son visage, cherchant à stopper sa course. Elle n’en fait rien. Un cri de joie jaillit d’entre ses lèvres lorsque son corps pénètre dans l’eau. Une première vague l’engloutit, l’emporte dans les abysses de l’eau noir.
Elle remonte à la surface quelques mètres plus loin, secoue la tête, reprend son souffle. L’eau est glaciale plus encore que ce vent venant fouetter son visage. Néanmoins, Aloki trouve en cela un certain réconfort, un délicieux bien être. La sensation d’être en vie tout en n’étant rien d’autre qu’un grain de poussière ballotté par les caprices du Destin.
Glissant sur le dos, Aloki laisse l’eau la porter tout en fixant les étoiles, merveilleux toit de l’univers. Sans doute attrapera-t-elle la mort en demeurant ainsi, peut-être l’est elle déjà un peu. Cela n’a aucune importance, disparaître dans l’eau semble être la meilleure des alternatives comme conclusion à sa vie de sauvageonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Visage de l'ailleurs.   Lun 1 Déc - 10:21

Depuis ton arrivée, la nuit semble ton refuge. Tu as encore besoin de temps. Pour t'habituer, t'acclimater. Embrasser le changement, la liberté retrouvée. C'est étourdissant et flippant. T'avais plus fière allure avant. Oui maintenant - tu aurais tout le mal du monde à l'avouer - mais tu es paumée. Dans ta vie, dans ta tête. Alors tu ères. Ce soir, comme les autres. Rien ne t'es familier. Les compteurs sont remis à zéro. C'est un peu dingue mais au fond ... carrément trippant.

Tes pieds gelés s'enfoncent à chaque pas dans le sable humide. Ton jeans retroussé, tu avances. Lentement. Les mains dans les poches et le nez enfouis dans l'immense col de ton gilet de fausse fourrure. Le vent souffle. Fort. Tes cheveux dansent à vouloir s'en détacher de ton crâne. Tes yeux, eux, se sont posé sur le spectacle ombré de cette folle silhouette jetée à l'eau dont l'entière présence et existence ne crie qu'une seule idée : liberté !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : Petulia

▸ MESSAGES : 17

▸ HERE SINCE : 29/11/2014


MessageSujet: Re: Visage de l'ailleurs.   Lun 1 Déc - 10:37

Le froid l’engloutit, l’emprisonne dans son étau glacé. Soupirante, la jeune femme ferme les yeux, acceptant la torture, acceptant son emprise. Elle image sans mal une grande main gantée de noire descendre du ciel, ses doigts délicats l’enveloppe, la caresse avant de se refermer autour de sa gorge. Prise divine, sensation de mort subite, si proche du vide qu’elle en perdrait la raison si des fourmis par millier n’avait pas envahit ses jambes, lui signalant qu’il était temps de revenir à la raison.

La raison… Aloki l’avait toujours fuit. Nageant à contre sens la demoiselle n’avait jamais su s’attacher aux codes établit de la normalité. Pouvions-nous la considérer comme folle alors ? Non… Seulement différente, désireuse de se sentir vivante, de se rapprocher de l’état animal, de tromper la mort pour fuir l’ennui. C’était aussi simple que cela. D’autres cherchaient la même extase en se perdant dans l’usage de produits peu licites. Aloki avait découvert qu’il suffisait de plonger presque nu dans une eau glaciale pour que son cerveau émette les plus incroyables des hallucinations.

Cessant de flotter, elle tente de reprendre possession de son corps, lutte contre les fourmis grouillants sous sa peau. Elle s’active, rejoint le bord jusqu’à avoir de nouveau pieds. Ce n’est lorsqu’elle se redresse, le haut du corps offert aux caprices du vent que son regard perçoit une silhouette. Bien trop fine pour être celui d’un homme. Cela la rassure quelque peu, elle souhaitait offrir son corps à la vue de la lune et non au regard d’un inconnu.

Frottant vigoureusement son buste, Aloki offre à son sang la capacité de circuler à nouveau librement dans ses veines. Puis, elle s’approche, sort de l’eau, ramasse son grand châle venant adoucir ses tremblements. Elle hésite. Doit-elle s’approcher de l’inconnue ? Peut-être…
Elle n’est plus qu’à quelques pas lorsque Alokie s’arrête dardant son regard voilé sur elle.
« Belle nuit. »
Murmure-t-elle en guise d’introduction. C’est bien la première fois qu’elle tente de rencontrer quelqu’un. Son cœur bat la chamade. Elle a étrangement peur ou peut-être est-ce de l’émotion où une simple réaction au choc thermique que son corps venait de subir.
Attente…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Visage de l'ailleurs.   Lun 1 Déc - 11:22

Tu restes plantée là. Incapable de bouger, de te défaire de la vision. Tu ne devrais peut-être pas. Mais la pudeur, tu ne sais plus ce que c'est. Elle t'as été volée. Tu oublies qu'il n'en est pas de même pour tout le monde. Surtout lorsque tes yeux peuvent enfin donner traits et vie à cette silhouette qui s'approche. Ton coeur manque un battement. L'espace de quelques secondes, tu aurais presque cru la reconnaître. Le souvenir est aussi euphorisant que douloureux. Tu ne t'y attendais pas. Les formes, les tatouages, ... la voix presque. Ta tête te crie tout bonnement de faire demi tour. De quitter les lieux. Oublier. Tu ne bouges pas. Paralysée dans un monde parallèle duquel bouger pourrait peut-être tout effacer. Très ... Ton doux sourire en coin complète le manque de mots
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : Petulia

▸ MESSAGES : 17

▸ HERE SINCE : 29/11/2014


MessageSujet: Re: Visage de l'ailleurs.   Lun 1 Déc - 11:53

Un murmure, un souffle lâché au hasard. Un sourire, délicat, timide étirant le coin de ses lèvres. C’est à peine si l’éclat de la lune lui permet de voir son visage. Elle n’en décèle que quelques traits, que ses lèvres qui s’étirent découvrant l’éclat de ses dents. Elle ne parle pas l’inconnue, Aloki respecte ce silence, en profite pour s’approcher-encore-. Elle sert ses mains autour de son châle, cherche la chaleur autant que sa présence. L’inconnue lui rappelle vaguement quelqu’un. Un échos, un souvenir, une connaissance peut-être. Quelqu’un ayant un jour traversé son existence n’y laissant qu’une trace voilée, secrète, perdue quelque part dans les flots de ses souvenirs inaccessibles. La perte. Aloki ne voulait se souvenir de rien. Recommencer comme si elle venait de naître. Crier comme si la vie venait de frapper son dos afin de décoller ses poumons, pour leur rappeler leur fonction.
« Qui es-tu ? »
Elle n’est plus qu’à un pas de l’inconnue maintenant, elle tend vers elle une main timide, cherche un contact avant de se raviser. Est-il bien nécessaire de provoquer le passé ? Veut-elle vraiment se souvenir ? Ne serait-il pas intéressant de rencontrer à nouveau ? Elle s’abandonne, sourit et finit par s’asseoir sur le sable, dos à l’inconnue. Dardant son regard sur l’horizon elle repli ses jambes contre son buste, reprenant sa chaleur, constatant que sa peau sèche peu à peu.
Soupire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▸ CRÉDITS : javanaise.

▸ MESSAGES : 1652

▸ HERE SINCE : 13/01/2014


MessageSujet: Re: Visage de l'ailleurs.   Mer 17 Déc - 18:04

pas de réponse depuis plus de dix jours, j'archive. :white:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Visage de l'ailleurs.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Visage de l'ailleurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» peindre simplement visage avec tallarn flesh
» Ton visage
» Recettes d'ici et d'ailleurs
» l'endroit le plus enervant a peindre LE VISAGE
» Un sourire malicieux éclairant un visage ridé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp :: rp terminés-