AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 Alcool dans les veines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: Alcool dans les veines   Ven 28 Nov - 16:35

Se noyer au fond d’un verre. Se noyer pour perdre pied. Savourer l’amertume de l’alcool. Savourer lorsqu’on décolle. Jouer avec les failles de la réalité, de la vérité. Se laisser porter, par ses vagues troublantes, ensorcelantes. Embrasser la magie, embrasser le mirage, en oubliant les ravages. T’auras toute la nuit pour les cauchemars. Demain t’auras tout le temps pour t’en vouloir. Pour regretter, pour te déchirer. Ce soir tu veux seulement savourer. Pourquoi pas t’échapper. Au fond d’un verre, loin de la lumière. Flirter avec tes vices, sentir cette douce amertume qui se glisse. Dans le sang, dans le corps, dans l’esprit. Tu veux qu’elle t’emporte dans la danse, dans sa transe. Qu’elle prenne possession de toi, qu’elle te lâche pas. Que tout ça puisse durer jusqu’au bout de la nuit. Qu’elle te force à tout oublier, même que tu es ici. Au milieu des autres, t’essaye, tu t’accroche. Pour disparaître, pour ne plus être dans le paraître. Parce que c’est beau de s’échapper, c’est beau d’essayer. Parce que t’es ici, mais que tu sais pas pourquoi. Parce que tout ça c’est pas toi. Sauf que tu veux essayer, tu veux t’y accrocher. Tout recommencer, de nouveau pouvoir espérer.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : angeldust

▸ MESSAGES : 57

▸ HERE SINCE : 26/11/2014


MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Ven 28 Nov - 18:25

Ça fait des heures que tu es là, tout comme lui. Le vieillard derrière le bar, il ne bouge pas, ses expressions sont figées. Il toussote de temps en temps, ricane par moment, les seuls mouvements que son vieux corps semble vouloir lui accorder. C'est sans doute pour ça que tu as sorti ton carnet et que tu es en train de le dessiner, traits par traits, heure après heure. Tu en es déjà à ta troisième pages, tu ajoutes quelques annotations de ci de là. T'en es à ta sixième bière ? Huitième ? Dixième ? Tu ne comptes plus, tu bois, tu dessines, tu bois, tu dessines. Tu bois, tu bois, tu bois. Le barman a même mis quelques olives à côté de ton verre, tu en conclus qu'il commence à se faire tard, ou alors pense-t-il qu'il faut que tu manges. Les olives restent là, et la mousse de ta bière elle, descend encore. Tes coups de crayons se font de moins en moins net, ils changent du tout au tout. Alors tu changes de pages, tu dessines encore, c'est tout autre chose. Cette silhouette sur le papier, ce visage trop familier. Tu perds la tête, l'alcool peut-être. T'attrapes ton foutu carnet, tu le jettes quelques mètres plus loin. Ton front vient toucher le bar lentement, tes doigts se serrent sur le verre. Juste un instant de calme, le temps de retrouver tes esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Ven 28 Nov - 20:14

T’es envouté, envolé. Loin d’ici, dans un espace temps interdis. Enfoncé dans ta bulle, isolé, préservé. Intouchable, impénétrable, invulnérable. Et pourtant. Pourtant on te tire de là. Parce que y’a quelqu’un qui veut pas. Parce que t’y as pas le droit. Jamais, toujours tiré. De la rêverie, mais pas par un bruit. Par un carnet, doucement dessiné. Un truc jeté, à la volée. Devant toi, presque sur toi. T’es interdis, trop éloigné, trop enfoncé, dans l’oubli. Mais tu te remue. Tu cherche l’auteur, le perturbateur. T’es un peu nerveux, un peu belliqueux. Malheureusement pour lui, il n’y a qu’une seule personne qui correspond. Qu’une seule personne peut-être assez con. Alors tu saisis l’objet du délit et tu te lance, emporté par ta transe. Tu t’approche, prêt à mordre, à tordre. « Ça va je te dérange pas ? T’es pas tout seul mec… » Tu balance le carnet vers lui, toujours interdis. T’es maladroit, pas trop sûr de toi. Juste troublé et peut-être trop bourré. Parce que t’as beau l’aimer, la dévorer, tu tiens pas l’alcool. Elle te pose toujours une colle. Avec elle tu deviens violent, méchant. T’es pas toi-même, juste l’ombre d’elle-même. Aussi amer, aussi fourbe, aussi trouble. T’es pas venu là pour ça, pourtant c’est plus fort que toi. « Et regarde moi quand je te parle. » T’es arrogant, menaçant. Tu te sens pousser des ailles, poussé par elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : angeldust

▸ MESSAGES : 57

▸ HERE SINCE : 26/11/2014


MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Ven 28 Nov - 20:40

T'es un peu stupide, totalement con. T'as pas réfléchis, à quoi bon réfléchir quand l'alcool parcours ton corps. A quoi bon réfléchir, tu n'es plus rien. Tu es seul. Anéanti par son souvenir. Ton inconscient a pris le dessus, il t'a piégé. C'était le seul moyen de t'en débarrasser, comme jeter un cailloux dans l'océan espérant ne plus jamais le revoir. T'as toujours la tête posé contre le bois. Et c'est un boomerang qui t'arrive en pleine gueule. Ce putain de carnet jeté avec violence -du moins tu le perçois comme tel. Peut-être ne l'avais-tu pas jeter au final ? Tu ne sais plus. Une voix, forte te sors de tes pensées lointaines. « Et regarde moi quand je te parle. » Tu marmonnes quelques mots entre tes lèvres, incompréhensibles. Tu te redresses, enfin. C'est un mec qui se tient devant toi. T'as le regard noir, qu'est ce qu'il veut ? Tu comprends tout d'un coup. Le carnet, c'est lui. Ta mâchoire se serre. pardon ? tu me donnes un ordre là ? tu te lèves tu tabouret pour lui faire face, ton visage est presque collé au sien, son haleine alcoolisée caresse tes narines. Tu te creuses la tête, est ce que tu le connais ? T'as qu'une envie : attraper le col de son t-shirt et lui faire bouffer tes dessins. La scène se passe à l’intérieur de toi. Mais tu ne fais rien, tu poses ta main sur son torse et tu le pousses, sans force. A la manière d'un pilier de comptoir. Tu tangues tellement. tu m'emmerdes. bouge. Ton cul se repose à la même place, et tu termines ta bière d'un trait. T'ouvres ton carnet, arrache le dernier dessin avant de le chiffoner. Tu saisis la main de l'inconnu, l'inconscient, tu lui fourre le papier entre les mains. cadeau ! Mon pauvre, si seulement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Sam 29 Nov - 6:33

T’es trop explosif, trop impulsif. Tu réfléchis pas, t’es plus assez clair pour ça. T’as feu dans tes veines, le feu dans ta tête, le feu dans les poings. Tout s’enflamme, même l’autre en face de toi. T’as peut-être été trop loin, t’aurais mieux fais de rester dans ton coin. Puis t’es trop confus, t’as du mal à réagir, du mal à agir. Quand il se pointe devant toi, à deux centimètre de toi. Tu ravale ta fierté, tu regarde tes pieds. Puis il te pousse légèrement. Comme toi il a même pas la force d’aller au bout des choses. Vous êtes deux guimauves, trop imbibé, trop explosé. « tu m'emmerdes. bouge ». Non tu n’en as pas l’intention. Puis tu peux pas. L’adrénaline qui t’as poussée jusqu’à, elle est plus là. T’es vidé, lessivé, si tu bouge, tu tombe. Tu peux que le regarder s’en retourner. Maugréé entre tes lèvres, rager contre toi-même. Puis il te donne une boule de papier froissé. Deuxième excès. « Je suis pas une poubelle ! » Tu marmonne maladroitement. Tu t’emporte à nouveau, pour jeter ce papier à nouveau. T’essaye de te remuer, sans grande confiance, tu te retiens au comptoir, pour pas choir. « C’est quoi ton problème à toi ? » Tu t’adresse pas vraiment à lui, parce que tu pourrais te poser la même question. T’es pire que lui. Un moins que rien, pire qu’un chien. Qui viens se noyer pour échapper. Qui viens chercher les problèmes pour animer son âme. Parce que ta vie n’est qu’un drame.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Sam 29 Nov - 7:33

Je prenais à peine mon service depuis seulement deux heures, j'allais pourvoir remplacer Luke derrière le comptoir. J'étais fatigué, les yeux rougeâtres par les substances illicites que j'absorbe assez souvent, trop souvent même. Un jean troué, un débardeur neutre, on n'pouvait pas vraiment dire que j'était du genre coquette, loin d'là, j'étais la meuf qui pensait pas vraiment à son physique. Qui n'en voyait pas d'importance. Pourquoi l'faire ? Maquiller mon mal être ? Recouvrir ma tristesse d'une belle robe rouge sang ? C'tait pas fait pour moi c'genre de connerie.
J'avais pas envie, j'avais pu envie d'faire semblant. Je servais les clients petit à petit, revenant au comptoir, sentant une pointe d’agressivité entre deux gars. J'levais les yeux au ciel en expirant fortement. Bordel, pas envie d'une bagarre c'soir. - Pas d'bagarre ici les gars, j'vous préviens. Marmonnais-je en les regardants à peine. Ils avaient déjà assez bu, trop bu à mon goût. Je ramassais les verres vides sur la table -plusieurs- verres vides sur la table. Passant un coup d'chiffon vulgairement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Sam 29 Nov - 9:18

après avoir laissé entrer fauve devant moi, le chien sur les talons, je regarde la miss s'installer, je la suis avant de faire asseoir le chien sous la table. Je pose une main sur la table et lui sourit J'vais chercher à boire, tu me fait confiance pour choisir ? dit-je avant de rigoler doucement et de la quitter pour aller au comptoir, enlevant la capuche de ma tête. Le ton est apparemment plus tendu près du comptoir et j'évite les deux mecs en me posant un peu plus à gauche, un regard vers la serveuse Excuse moi, deux bloody mary s'il-te-plait. euh, les chiens sont acceptés ? Il est pas méchant. accoudé au comptoir, j'observe du coin de l'oeil les deux mecs en attendant sagement mes boissons, tournant finalement le regard sur le reste de la pièce, plutôt sympa.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : angeldust

▸ MESSAGES : 57

▸ HERE SINCE : 26/11/2014


MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Sam 29 Nov - 10:28

Ce dessin, comme un poignard dans ton cœur. Tu n'en veux pas. Que ça cesse. Tu ne sais plus, tout tourne, trop vite. Ta main se serre sur le rebord du bar, comme si tu avais peur de perdre l'équilibre alors que tu es vissé sur ce foutu tabouret. Le mec s'exprime, rumine. Il n'est pas une poubelle, il en a que faire de tes états d'âme. Peut-être est-il là pour oublier, tout comme toi. Le papier vole encore, personne n'en veut Eos. Tu vois. Il titube, pendant ce temps la serveuse siffle entre ses lèvres qu'elle ne veut pas de bagarre. Tu lèves les yeux vers elle, tu l'assassines presque. Qu'est ce qu'elle veut ? L'alcool, l'alcool ... il te prend toute ta conscience, il se nourrit de toi faisant ressortir le pire de ta personne. Le blond s'est enfin appuyer contre le comptoir, il est comme toi, trop saoul. Trop con. Des gens vous matent de haut en bas, comme si vous n'étiez que des chiens enragés. Plutôt des chiots apeurés. « C’est quoi ton problème à toi ? »
Tu soupires. Tu te redresses pour de vrai, essaye d'avoir de l'allure merde ! T'ouvres la bouche, mais rien ne sort. Alors tu te contentes de commander encore un verre, en fait deux. Pas à la demoiselle, il semblerait qu'elle ne veuille plus te servir. C'est un barman qui te pose deux pintes devant le nez, tu payes. T'en pousses une devant l'inconnu. j'en sais rien, si je savais. tiens. j'suis sûr que t'en as autant besoin que moi. une trêve ? tu secoues le drapeau blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Sam 29 Nov - 13:03

T’as pas la paix. Jamais. L’autre qui t’emmerde, une serveuse qui se ramène. Même ton corps tout entier est tiraillé. Prêt à chuter, à sombrer. Mais faut pas, t’as  pas le droit. Faut que tu te concentrer, que tu te recentre. Sur toi même, sur ce qui se passe à ce moment même. Sur l’idée que t’es pas tout seul dans ce bas monde. Que tu dois arrêter de râler contre tout le monde. Calmer tes émotions, relâcher la pression. Mais t’es trop confus, trop perdu. Chancelant et chiant. T’as l’impression d’être misérable, minable. Là perdu au milieu, sous des yeux. Des regards méprisants, des regards énervants. Puis l’inconnu répond pas, il te calcule pas, il y arrive pas. Comme toi il renonce, trop enfoncé dans les ronces. De l’alcool qui colle. Qui colle tellement qu’elle revient, elle te rappel. Un verre proposé, comme ça sans raison. Peut-être pour que tu la ferme. Peut-être pour que tu te calme. T’as envie de gueuler, de râler, de te bouger. Pourtant. Pourtant non. « Ouais je préfère ça… » Alors tu décide de t’installer là, à côté de lui et de te la fermer pour l’instant. D’accepter cette paix. Tu remue pour t’assoir, mais tu perd l’équilibre. Y’en a un autre qui à mérité tes foudres. Un pauvre gars, qui n’est pas là pour ça. Venu tranquille, chercher son verre, comme tout le monde il suit le mouvement. Tu le pousse de tout ton poids, prêt à tomber, prêt à sombrer. « Ho t’es au milieu enfoiré ! » T’essaye de te rattraper, pour pas déraper. Parce que finalement t’es pas calmé. Mais tu t’étale pas, tu reste dans ton coin. Tu veux te visser sur ton siège et disparaître encore une fois dans le fond ton verre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : chevalisse ma déesse

▸ MESSAGES : 113

▸ HERE SINCE : 27/11/2014


MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Sam 29 Nov - 14:14

La suite des événements, je ne l'avais pas prévu bien au contraire. Je fis un signe de tête, montrant mon accord au jeune homme. Je me demandais ce qu'il allait bien pouvoir prendre, mais comme il l'avait dit, je lui faisais confiance. Je le regardais, de loin, la tension montait petit à petit, il se fit bousculer. Que faire ? Me lever, intervenir ? Rester là, planté comme une pimbêche. Je réfléchis alors que je vis le chien courir auprès de Do.

_________________
arrache-moi le cœur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Sam 29 Nov - 21:23

la tranquillité de la ruelle avait bel et bien disparu en entrant dans le bar, c'est ce que je comprend en me faisant largement bousculer. manquant de trébucher, je me rattrape au comptoir et lève le coude pour remettre debout le blond. ben mon gars, faut pas s'gêner. J'arque un sourcil et le pousse sur son siège en soupirant tu devrais arrêter de boire, tu deviens con que j'lâche en détournant la tête, voyant fauve je lui sourit, genre sourire rassurant, et en voyant isha qui court vers moi je m'accroupie pour le caresser rapidement et lui intimer l'ordre de rester tranquille. je me relève finalement et évite bien soigneusement le blond, ne le méprisant même pas pour son état. Un sourire vers la barman qui me pose ms boissons dure fin de soirée?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : angeldust

▸ MESSAGES : 57

▸ HERE SINCE : 26/11/2014


MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Sam 29 Nov - 21:57

Tu ne comprends pas comment on peut encore te servir de l'alcool si ce n'est pour que tu te fasses embarquer par les flics, ébriété sur la voie publique. Ou alors parce que tu auras déclenché une bagarre générale dans le bar. Le blond semble accepté la main que tu lui tends, puisqu'il ne refuse pas le verre. Tu le regardes, il essai de s'asseoir mais il n'y arrive pas. Il vacille, s'énerve de plus belle. Il hurle sur un type, celui là même le rattrape et l'aide à se hisser sur ce tabouret qui semble inaccessible. Les choses vont trop vite, tout est brouillé. Tu ne sais plus quoi faire, tu sens la rage monter à nouveau. Alors pour la calmer tu te décides à boire quelques gorgées de ta bière. L'autre et son chien, tu les observes. Et cette fille qu'il regarde. Tes yeux se posent sur elle, puis sur le chien, puis le mec. Il t'emmerde, par sa simple présence. En fait t'as trop bu, t'as envie de tout péter.
Bizarrement le blond ne te pose plus aucun soucis, t'as même l'impression que c'est ton meilleur ami, alors qu'il y a même pas deux minutes vous alliez vous rentrer dedans. Tu te lèves, décidé à agir. Agir contre quoi en fait ? Contre ton inconscience ? Si seulement. tu vois pas que tu nous emmerdes là. tu parles à qui en fait ? tes yeux partent en vrille. T'es devant le mec au chien. Tu sais pas pourquoi tu fais ça. T'as la tête qui tourne. Si tu fermes les yeux tu tombes, c'est certain, alors tu le fixe inlassablement, tu te transformes en parfait connard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▸ CRÉDITS : chevalisse ma déesse

▸ MESSAGES : 113

▸ HERE SINCE : 27/11/2014


MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Dim 30 Nov - 2:43

Je suis assise là, comme une imbécile alors que tout déraille autour de moi. J'ai l'impression d'être impuissante mais je dois faire quelque chose, je ne peux rester là comme une potiche et j'ai peur, oui peur qu'il arrive quelque chose à Do. Allez savoir pourquoi, je le connaissais à peine mais tout de même. Puis cette soirée c'était passée si bien jusqu'à présent. Je me lève alors et m'approche de tous ces jeunes hommes déterminée. Bon ça va maintenant ! Vous allez vous calmer tout de suite et l'alcool pour vous deux, c'est fini. Je savais que j'allais m'en ramasser plein la gueule, me faire insulter de tous les noms mais rien à foutre, tout cela devait cessé !

_________________
arrache-moi le cœur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Dim 30 Nov - 6:49

Un jeune couple venait d'entrer dans le bar, peut-être aussi des amis, m'enfin je m'en tape. Il me demande si les chiens sont acceptés... Heuu ? Seriously ?! Je regarde son clebs en fronçant les sourcils. - Désolé mec mais ton chien reste dehors ! A peine quelques secondes, il vint commander deux bloody mary au bar, quand l'un des deux cons assis le repousse violemment, je sors de derrière le comptoir m'interposant entre eux deux. - STOP ! Écoute moi bien toi, encore un mot de travers et tu t'casses d'ici ! Je le fusillais presque du regard, j'aimais pas qu'on m'casse les couilles durant mes heures de taff, c'était assez dur comme ça pas besoin que deux bourrés en rajoute une couche. L'amie du jeune homme s'interposa elle aussi, je la regardais furtivement avant de repasser dans ma zone de travail. - Plus d'alcool pour vous, ça suffit. Je tirais deux nouveaux verres, préparant son cocktail, je murmurais à Luke de ne plus les servirent en alcool. Le chien était venu au pied de son maître lors de l'altercation, je le regardais d'un air hypocritement désolé. - C'est pas moi qui fais les règles, désolé ! Dis-je à son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Dim 30 Nov - 7:12

et c'était ça qu'était censé être un bar sympa ? j'arque un sourcil en voyant la masse de presque deux mètre se lever et se foutre devant moi, puis la serveuse, puis fauve. wow, wow, tout le monde va s'calmer... et le chien qui s'y met qui grogne et tout. J'lance un regard à la serveuse, mi désolé, mi exaspéré Laissez tomber, on s'casse d'ici dit-je en prenant fauve par la main, évitant soigneusement les deux idiot bourrés qui valaient même pas la peine qu'on s'arrête Viens on va trouver un coin plus sympa pour ce soir dit-je en tirant doucement sa main, un sourire qui se voulait rassurant sur les lèvres. Isha, viens et après un soupire j'ouvre la porte pour laisser sortir fauve et le chien avant de refermer la porte derrière nous, passant ma main sur ma nuque désolée, c'était pas l'after que j'imaginais dit-je avec un sourire désolé
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Lun 1 Déc - 19:39

T’es tellement bourré, tellement paumé. Tout s’enchaine et va trop vite. Trop vite pour ta cuite. T’as du mal à réagir. Du mal à agir. Tu comprends rien. Tu vois rien. T’es trop enfoncé dans ta bulle d’alcool. Alcool qui te couronne pas d’une auréole. Parce que t’es con. T’es pas bon. Parce que t’en veux à la terre entière. Tout ça à cause de cette bière. C’est comme ça que tu t’en prends à ce pauvre mec. Que tu deviens amer et sec. C’est comme ça que tu lance l’engrenage. Alors que toi tu nage. Tout le monde s’emballe. Toi tu remballe. Tu t’efface. Parce que finalement t’as plus assez d’audace. Une grande gueule, mais pas de quoi casser des gueules. Et tu les laisse s’aboyer après comme des chiens. Et tu fais rien. Tu bouge pas, tu reste là. Tu regarde. Tu te mets en garde. Faut que t’arrête. Pas que tu sois aussi bête. Finalement ça se calme. Le couple s’en va, pas de quoi mériter une palme. Puis la serveuse devient de plus en plus nerveuse. Elle t’agace. Elle t’arase. « Et tu crois que c'est ça un bon bar ? Baise un coup ça te détendra ma belle. » Tu lui désigne son collègue de la tête. Faut qu'elle fasse un peu la fête. Tu ris tout seul à ta connerie. Même si c’est pas une tuerie. T’es trop con. C’est une aberration. T’es frustré et désabusé. Comme un gamin qu’on punis, parce qu’il est pas assez gentils. Alors t’insiste en tendant un bras vers elle pour récupérer ce qui t’appartient. Cadeau de ton nouveau copain. « C’est payé, tu peux pas nous le refuser. » Maintenant t’es déterminé. Même si t’as du mal à bafouiller. T’en as marre d’être réprimé, d’être accablé. Mais du tiens pas debout. Prêt à tomber sur les genoux. T’es obligé de te ranger. Encore une fois d’abandonner. Alors tu retrouve ton pote piller de bar. Prêt à foutre le bazar. « Et toi tu dis rien ? Tu laisse faire… Tiens tes couilles mecs. » Tu veux l’entraîner. Le décider à réclamer. Même si t’en a plus la force. Même si ça te ferait du bien l’abstinence.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : angeldust

▸ MESSAGES : 57

▸ HERE SINCE : 26/11/2014


MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Lun 1 Déc - 20:49

Les choses se passent bien trop vite pour ton cerveau anesthésié. Tu t'es mis devant le mec sans réfléchir. Une fille est arrivée presque en hurlant, le chien aussi. C'est quoi ce bordel, t'as envie de hurler, mais ta bouche est simplement entrouverte, aucun son. La serveuse s'en mêle encore une fois, elle est devant vous maintenant. Elle emprisonne vos verres. Tas plus le droit Eos. T'as pigé ? T'as trop bu. Tu deviens trop con.
Le blond lui, il s'énerve. Il insulte presque la barmaid, t'as envie de rire. Mais ça aussi tu y arrives pas. Tu regardes la scène se passer sous ton nez. L'autre mec a disparu, le chien aussi. Peut-être n'a-t-il jamais existé en fin de compte. Ton nouveau pote essaye de récupérer son verre en vain. Et ta bière à toi elle est où ? Il es de nouveau à côté de toi le mec. Il te parle, t'écoutes du mieux que tu peux. Il a raison, entièrement raison. Si tu avais moins bu tu passerais l'éponge sur l'affront. Mais là, c'est trop tard. On ne peut pas arrêter un train en marche.
elle est où ma putain de bière ! ta voix est forte. Tu te lèves, les deux mains sur le comptoir. eh, toi ! tu t'adresses à un des deux cons derrière le bar. ramène ça ici. on a soif ! tu tapes du poing. Apparement ça plait pas au gorille à l'entrée. Il se ramène vers toi t'attrape par le bras avec force, tu bouges pas d'un poil. Alors il tire plus fort. lâche moi connard ! va me chercher mes bières. Ton regard est menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Mar 2 Déc - 20:51

Ça a marché. T’as réussis à l’emballer. A l’énerver. A l’emporter. Avec toi dans tes vices. Mais ça s’emballe encore une fois. Tout passe au dessus de toi. Quelqu’un vient encore se mêler à vos histoires. Rendre les choses encore plus noires. L’autre il gueule. L’autre il te fait sentir moins seul. Alors ton morale remonte. Même si vous vous tapez la honte. Une honte monumentale. Phénoménale. Tu t’en moque, t’as plus la notion des choses. Parce que t’es bien là, dans ton délire grandiose. La terre entière contre toi. Même si tu sais pas vraiment pourquoi. Sauf que tout t’échappe encore une fois. L’autre perd son sang froid. Un colosse vient se dresser contre lui. Tu comprends que c’est fini. L’adrénaline remonte. Tu te lève, malgré ton corps qui supplie, faut pas que tu te démonte. Tu te jette comme un lion. Tu décoche un coup de poing dans le nez du colosse, comme un champion. T’attrape ton nouvel acolyte et tu l’entrain dehors. Sans avoir de remords. « C’est le moment de se barrer ! » Tu le traine avec toi. Tu le traine derrière toi. Nouvelle force découverte. Heureusement que la porte est ouverte. « Cours ! » Oui, faut courir. Courir sans se soucier d’où ça va aboutir. Faut filer des les rues noires. S’enfoncer dans le cauchemar. Faut fuir. Faut s’enfuir. A perdre haleine. Même si vos corps peine.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : javanaise.

▸ MESSAGES : 1652

▸ HERE SINCE : 13/01/2014


MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   Mer 17 Déc - 15:34

pas de réponse depuis plus de dix jours, j'archive. :white:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Alcool dans les veines   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alcool dans les veines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Du sang sur les mains, de l'alcool dans les veines...
» Puisque dans nos veines coule le même sang [Pv Sophie Atlan]
» Opium ♠ Je suis le poison qui coule dans tes veines.
» DOIT MÊME Y AVOIR DE L'ALCOOL DANS LE MINIBAR ~ (HANSRIM) PART II
» Sortons le Champomy !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp :: rp terminés-