AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 VIBRATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: VIBRATION   Ven 28 Nov - 13:43

c'est le vent,
c'est le son du rien dans mes oreilles,
c'est le plaisir du vide sous mes pieds.
comme une délicate prise de risque,
je me balance au vide et j'observe.
je sens les vibrations sous mes mains, sous mes jambes,
la roche me parle
elle
vibre.
comme si on est seul au monde face à l'univers tout entier,
mais en fait non.


Dernière édition par Dø le Ven 28 Nov - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: VIBRATION   Ven 28 Nov - 13:46

elle sait pas bien comment elle en est venue à débarquer sur les bords rocailleux de la falaise,
mais ici, elle est à l'aise.
elle prend ses aises.
elle s'allonge sur le sol dur, contemple les étoiles qui percent le manteau hermine du ciel.
elle aimerait que rien ne soit réel.
bohème.
le sol vibre, son être vibre.
elle ne sait plus qui elle est.
où elle est.
a tout oublié.
elle ne vit plus, ne voit plus.
ses paupières ont enfermées ses prunelles,
mais ses paumes sont tendues vers le ciel,
pour mieux atteindre ses rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: VIBRATION   Ven 28 Nov - 13:57

c'est l'appel du grand vide, le plaisir du rien
avec la vue sur tout, sur elle, la nature la belle
puis toi aussi
c'est l'occasion de vivre moi, de vibrer
je me lève, et ouvre les bras face au vent,
prend moi, vent, souffle moi plus loin encore,
et je marche, marche le long de la falaise.
a mes pieds la forêts, plus loin le lac, et derrière moi ?
puis la bas une nymphe,
je ne m'approche pas parce qu'on sait
que la vibration est fragile et
je ne veux pas casser son bonheur à elle
comme le miens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: VIBRATION   Ven 28 Nov - 14:13

elle ouvre les yeux,
se rend compte qu'à présent ils sont deux.
ses cheveux arc-en-ciel,
brillent comme une nouvelle merveille.
ils chatoient sous les rayons lunaires,
et elle se lève, dans un appel de chair,
se rapproche, le détail.
dans son esprit, elle le taille.
dans la pierre, dans l'air, dans les couleurs crépusculaires.
le fantôme, la nymphe s'élance,
avec une certaine assurance.
sa main se dresse, s'approche de son minois,
comme s'il était son roi.
elle le touche, suit les courbes de ses os,
est attirée par cet homme comme elle le serait devant un brasero.
puis elle se recule, brûlée,
les ailes incendiées,

« je suis désolée », bafouille-t-elle. « confondu. » elle murmure, avant de fuir plus en avant dans la montagne,
pour céder aux vibrations,
qu'enfin elle gagne,
qu'elle ait de l'attention. et qu'elle prenne des risques, arrête de faire attention.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: VIBRATION   Ven 28 Nov - 16:39

les éléments s'entremêlent dans nos sentiments
et la rivière rosée me remarque et son corps bouge au rythme du vent,
elle est belle, a se rapprocher de moi avec son sourire
si naturelle, elle ne se rend pas compte,
la distance de l'étranger n'existe pas ici, et elle
la franchie sans se rendre compte, et c'est beau
sa main sur ma joue, douce, ferme, hypnotisant,
me fait sourire parce qu'elle se rend compte après qu'en fait
des inconnus sont inconnus.

sa voix de cristal résonne puis elle fuit,
ses cheveux aux vents, comme un coup électrique dans tout mon corps je crie
attend !
contre la montagne nos corps se chamaillent
contre la montagne nos regards font les canailles
tu sens ? la vibration
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: VIBRATION   Sam 29 Nov - 15:32

ses cheveux courts dessinent une tâche d'encre brune sur sa peau immaculée.
il lui donne le sentiment d'être face à un suppôt des enfers,
à un ange déchu, avec un air autoritaire.
mais aussi avec un air doux, un air d'agneau,
enfermé dans la gueule du loup.
il ne sait pas ce qu'elle est, la nymphe,
la venus.
il ignore les méfaits accomplis, elle qui le regarde avec un air de lynx.

mais sans doute l'angélus,
ne l'est-il pas tant,
n'a-t-il pas le temps,
de jouer,
de rêver,
avec la poupée qui déjà, s'enfuit,
rit.
elle se sent attirée,
par cet être qui semble sorti d'un conte de fée.
cet homme qu'elle a voulu toucher,
et qu'à présent, elle refuse d'approcher.
mais elle ne peut s'empêcher de le regarder,
de l'envelopper,
de ses prunelles hagardes et fascinées,
par le bellâtre, son aura, par les mille promesses qu'il semble proférer.
suis-moi, semble-t-il murmurer.

« oui, je les sens. »
murmure-t-elle en se retournant,
le tout en restant à distance, afin de se protéger,
d'un quelconque danger.
« tremblement de terre ? »
demande-t-elle, sans pouvoir s'empêcher,
petit à petit, de se rapprocher.
« tu saurais me défendre ? empêcher la mort de me prendre ? »
les étoiles entourent la chevelure multicolore de venus d'un halo, d'un voile,
elles lui donnent un air mystique,
magique.
le vent souffle sur ses bras nus,
pour chasser toute la chaleur contenue,
ils sont seuls, inconnus, méconnus,
à tenter de se comprendre,
de s'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: VIBRATION   Sam 29 Nov - 16:18

j'hésite
est-elle le vent ? la déesse mère ? nymphéa ?
qui est-ce, elle et ses cheveux au vent, elle
elle me regarde comme si elle ne vivait que maintenant
puis les inconnus c'est quoi, c'est pas plus que deux corps qui se lient,
c'est pas l'inconnu avec elle.

je la regarde comme si elle était ma dernière vision,
comme si,
elle aussi elle sentait, la vibration de la terre, du vent,
de la vie à travers nous.
c'est confus
elle (qui elle ? la nymphe ?)
je souris, je tend la main, la lui tend à elle
juste maintenant, juste nous
je te sauverais, la mort n'as aucun impact sur toi,
tu fait partie de l'univers terre


l'inconnu fait trembler l'univers
les vibrations entourent les corps
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: VIBRATION   Dim 30 Nov - 6:21

le jeune homme ressemble à s'y méprendre,
à un enfant qui découvrirait la vie, souhaiterait la prendre,
la croquer à pleines dents, l'écorcher.
c'est comme si la venus le connaissait depuis toujours,
comme s'ils étaient éclairés par la lumière du jour.
elle aimerait s'éloigner,
sans pouvoir s'y résigner.

elle a le sentiment que bientôt, la terre se dérobera,
pour que tous deux tombent, meurent sous les éboulis,
alors qu'ils ne connaissent rien de la vie.
la pluie ricoche sur les corps, les nuages pleurent cette rencontre,
l'acclament, la bénissent.
sa main se tend, et elle l'attrape, la capture entre ses doigts froids.
et avant qu'elle n'ait pu esquisser la moindre pensée,
la voilà qui tombe dans ses bras,
s'accroche à lui comme à un mât.

elle ne comprend pas ses paroles,
ce qu'il essaie de lui dire avec un tel lyrisme.
la française n'a pas encore tout apprit, mais s'imagine qu'il est sa boussole.
« comprends-tu pourquoi la terre tremble ? »
candidement, elle demande.
elle quémande.
de l'attention, de l'amour,
la déesse venus s'amourache de ce couple perdu,
de ce couple d'inconnus.
et la venus, l'humaine, la pécheresse,
se met à chanter la première mélodie qui lui passe par la tête, dans un français parfait.

« À la claire fontaine
M'en allant promener
J'ai trouvé l'eau si belle
Que je m'y suis baigné

Il y a longtemps que je t'aime
Jamais je ne t'oublierai
Il y a longtemps que je t'aime
Jamais je ne t'oublierai

Sous les feuilles d'un chêne
Je me suis fait sécher
Sur la plus haute branche
Un rossignol chantait

[...]

Chante rossignol chante
Toi qui as le cœur gai
Tu as le cœur à rire
Moi je l'ai à pleurer

[...]

J'ai perdu mon amie
Sans l'avoir mérité
Pour un bouton de roses
Que je lui refusai

[...]

Je voudrais que la rose
Fût encore au rosier
Et que ma douce amie
Fût encore à m'aimer
»

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: VIBRATION   Dim 30 Nov - 19:27

dans mes bras elle semble si chétive, si naïve,
mais pourtant n'est t'elle pas une déesse arc-en-ciel ?
un instant la réalité rattrape la douceur, et je me dit
c'est bien ? de faire ça ? on est des inconnus
puis je sourit et doucement, passe un bras dans le creux de son dos,
elle chante, doucement et j'écoute
je ne comprend pas
c'est la langue des dieux ?
tu veux la réponse du savant ou celle du poète ?
je sourit encore, c'est un délice,
de sourire
simplement
de quoi ça parle?
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: VIBRATION   Lun 1 Déc - 15:32

ses mains chaudes contre son corps la font frissonner de plaisir,
de chaleur retrouvée, de chaleur qu'elle aime à chérir.
il est bourreau, il est agneau. il est là, et il est ailleurs,
comme la demoiselle, qui a trop consommé, pendant des heures.
elle ne sait réellement ce qu'il se passe,
mais elle sait qu'elle veut rester ainsi, y mourir aussi.
parce qu'elle est vide, à l'intérieur.
vide,
à contre-sens,
de tout, de ce qu'il pense.
« les deux. »
son souffle, son murmure, se perd dans les volutes du vent.
« tout, plutôt que le silence. tout, plutôt que l'absence. tout, plutôt que les vibrations. »
elle déraille, perd pied avec la réalité.
encore.
la vérité, c'est que tout est trop dur à affronter.
sa robe, trop fine, se fait aspirer par la gueule trop gourmande des bourrasques.
elle est tiraillée, tout comme l'arc-en-ciel fantasque.
« d'amour. je crois. je ne me suis jamais vraiment intéressée aux paroles... mais j'avais envie - besoin, aussi - de chanter. de chanter ça. »
elle semble à deux doigts de se briser,
ici,
ou au bord de la falaise.
si jamais il cessait de la contenir contre lui,
nul doute que son dernier souffle lui échapperait, serait happée par le vent qui attend,
le bon moment pour s'en accaparer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: VIBRATION   Lun 1 Déc - 20:21

la terre tremble parce qu'elle nous envois ses sentiments.
je la repousse doucement, que nos yeux puisse à nouveau se voir, et je sourit.
la terre ne tremble pas, tu sens juste ses sensations multipliées parce que tu es droguée
doucement je recule d'un pas,
prend sa main,
sourit,
et m’assois.
plus près des vibrations.
je l'attire au sol
a la terre mère
peut-être trouvera t'elle à nouveau la réalité
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: VIBRATION   Mer 3 Déc - 12:12

venus, elle aime quand le jeune homme s'exprime.
ça a ce quelque chose de lyrique, tout en rimes.
elle ne comprend pas forcément ce qu'il lui dit,
mais elle aime l'entendre parler, ça la rassure,
calme ses nerfs explosifs.
c'est comme s'il avait une armure,
qu'il acceptait de lui prêter ici.
« non ! ne me quitte pas ! »
supplie-t-elle lorsqu'il se recule, comme s'il allait l'abandonner,
lui aussi, la laisser.
comme les autres avant lui,
comme tous ceux qu'elle a connu jusqu'ici.
elle souffle lorsqu'il l'attire au sol, près de lui,
près de la terre,
près de la source de l'air.
elle respire une grande goulée,
comme si elle respirait pour la première fois.
il lui demande de se raccrocher à la réalité, mais elle sait plus ce que c'est.
elle a préféré oublié.
« mon monde arc-en-ciel est plus beau que celui-ci. »
chuchote-t-elle, la tête reposant sur son épaule.
« et puis, c'est que dans mon monde magique que je t'ai rencontré. »
ajoute-t-elle, encore trop sous l'effet des différentes substances ingérées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: VIBRATION   Jeu 4 Déc - 21:09

c'est fascinant autant que ça peut faire peur,
les mondes d'à côté, ceux qu'on atteint grâce aux arc-en-ciels
de pilules, de fumée.
ses yeux dans les miens, je m'asseois juste et elle panique
c'est
intriguant
sa tête sur mon épaule, je tiens une de ses mains, pour qu'elle
ne se pense pas seule.
bientôt, il va falloir le quitter ce monde magique.
malgré toute sa beauté, ça peut être dangereux d'y rester trop longtemps tu sais

ces gens la c'est comme des enfants
il faut le parler gentiment
ses cheveux arc-en-ciels contre ma peau si pâle
en reverbération au mont désert
Revenir en haut Aller en bas
Invité



MessageSujet: Re: VIBRATION   Ven 5 Déc - 14:16

venus, elle a pas peur
de se laisser aller à la torpeur,
aux mondes intérieurs,
qui font disparaître l'extérieur.
qui sont plus faciles à vivre,
plus faciles à survivre.
ils sont idylliques,
bucoliques,
mélancoliques,
nostalgiques.
rien de méchant,
sauf quand on se laisse avoir par le néant,
et qu'on panique.
et qu'on est triste.
qu'on est plus que l'antagoniste
de soi-même, qu'on devient plus froid que l'antarctique.
« je veux pas le quitter. je veux pas retrouver le froid. je veux pas perdre les couleurs. en quoi ça peut être dangereux... ? »
elle lui fait les yeux doux,
pour le supplier,
un peu plus de rester,
dans ce monde sans tabous.
« tu t'appelles comment, dis ? tu aideras le monde à rester arc-en-ciel même si je reviens ? »
elle demande naïvement,
elle demande, comme une enfant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : javanaise.

▸ MESSAGES : 1652

▸ HERE SINCE : 13/01/2014


MessageSujet: Re: VIBRATION   Mer 17 Déc - 18:24

pas de réponse depuis plus de dix jours, j'archive. :white:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: VIBRATION   

Revenir en haut Aller en bas
 

VIBRATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sky ~ Rastaman vibration, yeah, positive ! || Validée.
» “ GOOD VIBRATIONS ” • La Jolla t'attend !
» Ashihei Tetsuo
» Conseil tension slack
» KATŌ NANAMI ‡ GET UP BRAVE VIBRATION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp :: rp terminés-