AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 | .
 

 breath underwater.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▸ CRÉDITS : soapflaws.

▸ MESSAGES : 215

▸ HERE SINCE : 26/11/2014


MessageSujet: breath underwater.   Jeu 27 Nov - 7:17

Le sable est froid contre mes pieds nus. La nuit est tombée depuis une bonne heure maintenant. Je n'entends même pas les vagues s'échouer sur le sable. Je n'entends rien. J'aurais dû mettre mon appareil, mais comme souvent, je l'ignore, je le mets au fond d'un tiroir, et je me débrouille quand même. Je fixe l'horizon, où l'eau se mélange avec le ciel de telle façon que j'ai du mal à savoir quel noir appartient à qui. J'ai besoin de tout extérioriser. J'l'ai pas encore fait, depuis que j'suis arrivé ici, lieu premier de ma fuite, de mon exil, de ma lâcheté. Alors, je vais au bord de l'eau. Mes pieds frôlent du sable humide et glacé. Et je pousse un cri spontané, fort (sûrement), comme un fou à lier. Ah, ça fait du bien. J'inspire à fond, souris un peu, comme si j'avais lâché un poids. En plus, ce qui est bien dans le fait d'être à moitié sourd, c'est que moi, j'ai quasiment rien entendu.

_________________
☾ deux perdus ne font pas un trouvé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: breath underwater.   Jeu 27 Nov - 7:38

La plage était certainement le seul endroit où Ezio aimait mettre les pieds. Pour se ressourcer. C'était du moins ce qu'il faisait quand il était chez lui. Il ne comptait plus le nombre d'heures qu'il avait passé assis sur du sable brûlant, les yeux perdus à l'horizon. Le bruit des vagues s'échouant sur la plage le relaxait. Et c'était à peu près la seule musique qui avait ce pouvoir sur lui. Si il avait posé sa valise ici, c'était un peu pour cette plage. Ezio ne se serait jamais imaginé pouvoir vivre dans un endroit sans vague. C'était une chose inconcevable pour lui. Il en avait fait du chemin pour enfin déposer son sac. Etait-ce sa dernière destination? Il était incapable de le savoir. La seule certitude: c'était la première. La première fois qu'il fuyait sa ville, sa famille, son frère aussi. Il revoyait d'ailleurs la tête de son frangin et l'imaginait quand il lirait sa lettre. Cela faisait deux jours qu'il était ici. Et il n'avait laissé aucune chance à quiconque de le retrouver. Ce qui lui faisait le plus mal? La distance qu'il allait mettre entre lui et son neveu de trois ans. Il l'aimait plus que les autres. Peut-être même plus que son frère. Machinalement, ses doigts s'enfoncèrent dans le sable, mains serrées, comme si il cherchait à en emprisonner. Peine perdue, les grains s'écoulaient doucement entre ses doigts. Mais après tout, Ezio, il s'en fichait. C'était la sensation qu'il recherchait. Cette sensation que tout lui échappait. Tout même sa vie, qu'il essayait pourtant de contrôler.

Un cri. Un cri provenant d'une voix masculine, forte. Un cri qui venait de le faire sursauter. La nuit tombée, il pensait être seul Ezio. Seul pour réfléchir. Seul pour contempler l'infini. De toute évidence ce n'était pas le cas. Il se relevait alors, se battant contre son cœur qui battait à tout rompre. Il ne s'y attendait vraiment pas à ce bruit. Son auteur avait du se croire seul lui aussi.

Son regard transperçait l'environnement et se posait sur une silhouette. Le fauteur de trouble. Ezio attrapait alors ses chaussures et pieds nu se dirigeait vers lui. Parler un peu? Il ne savait pas. Il avait toujours été maladroit pour débuter une conversation avec un inconnu. Pas à l'aise en société. Alors qu'au final, quand il connaissait, c'était un terrible bavard. Rien ne pouvait l'arrêter. Vraiment. Il s'était donc arrêté à quelques mètres de l'homme. L'eau devait être glacée. Alors, il ne tenta pas l'expérience d'y poser un orteil. Silencieux, il plongea une main dans sa poche, le regard perdu à l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : soapflaws.

▸ MESSAGES : 215

▸ HERE SINCE : 26/11/2014


MessageSujet: Re: breath underwater.   Jeu 27 Nov - 13:42

C'est pas difficile pour moi de sentir rapidement une présence. Merde, je pensais être seul, maintenant on me prend sûrement pour un autiste. Vous savez, les gens sourds ( j'le suis pas entièrement, mais pour le peu de décibels que j'entends, les gens me disent généralement complètement sourd ) ont comme un sixième sens. J'sens quand quelqu'un s'approche dans mon dos. J'sens quand quelqu'un est sur le point de parler. Ou peut-être que les gens normaux le sentent aussi, tout ça. Bon. Bref. Je me retourne lentement et je sursaute. Je m'attendais pas à le voir si près. Mes yeux bleutés scintillent et mes lèvres se fendent d'un demi-sourire. « vous m'avez fait peur. » Tu parles ! C'est sûrement moi qui lui ai foutu la trouille s'il était pas loin lors de mon cri libérateur. Je me tourne un peu vers lui, histoire de vite pouvoir regarder son visage s'il s'exprime. De temps en temps, je regarde les vagues, la nuit, le ciel, je sais pas – disons que je regarde le noir, quoi. L'obscurité a tout dévoré, même une partie du visage du jeune homme qui s'est approché de moi. Je penche un peu la tête sur le côté. Un peu comme un chien. Pas très glorieux comme comparaison. « et désolé. pour avant. j'pensais que personne viendrait trainer sur la plage la nuit. » Je remarque qu'il est pieds nus, lui aussi. Mais qu'il a ses chaussures à la main. Ce que j'aurais dû faire, sûrement, moi aussi, mais elles sont restées dans ma chambre, à l'auberge de jeunesse. L'habitude de marcher pieds nus tout le temps, sûrement. J'y peux rien, on m'a élevé comme ça, comme un sauvageon. Enfin, chez nous, ça s'appelle un forain.

_________________
☾ deux perdus ne font pas un trouvé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: breath underwater.   Ven 28 Nov - 6:49

Il aurait pu rester planter là des heures et des heures, au côté de cet homme qu'il ne connaissait pas. Il avait cette faculté de pouvoir s'isoler dans son monde, le nez plongé à l'horizon. On y distinguait plus rien, seules quelques étoiles les éclairaient. Le spectacle était beau pour celui qui savait l'apprécier. Et Ezio savait. Il avait pris l'habitude vu le nombre de fois qu'il avait passé la nuit à la belle étoile. Avant, il allait souvent à la plage pour réfléchir et finalement il ne se rendait pas compte du temps qui passait. Une fois, il s'était même endormi. Mauvaise idée. Le lendemain, il s'était rendu compte qu'on lui avait volé son argent. Une somme coquette. Mais quand on vit chez les bourges, cette somme passait inaperçue sur un compte en banque bien plus rempli. Alors il ne s'en était pas formalisé. Aujourd'hui, il râlerait bien si cela était le cas. Se débrouiller seul lui avait fait comprendre le coût de la vie.

L'inconnu s'était retourné et avait sursauté. Naturellement, Ezio en avait fait de même, posant son regard brun sur lui. Les yeux du jeune homme face à lui scintillaient dans la nuit. Ezio pouvait distinguer un mince sourire. Sourire qu'il partagea quand il entendit la remarque. Il lui avait fait peur. Tout comme lui quelques minutes auparavant. 1-1, balle au centre. "Nous sommes deux à avoir eu ce genre de sentiments alors". La voix d'Ezio était calme, posée, comme à son habitude. Il reportait son regard sur l'horizon et ajoutait "Vous avez un beau brin de voix. On aurait pu vous entendre à l'autre bout de la plage". Ce n'était pas un reproche. Ezio reposait alors doucement son regard sur l'inconnu. Instinctivement, son corps s'était tourné légèrement, de telle sorte d'être face au jeune homme. Ne pas se tortiller dans tous les sens, s'éviter des maux de coups. Ou juste chercher une position non douloureuse. La nuit empêchait de voir les détails du visage de l'homme qui avait crié. Et cela embêtait Ezio. C'est qu'il aimait scruter les détails. Chacun d'eux avait son importance. Alors, il plissait les yeux, un peu, dans l'espoir de mieux les distinguer. Peine perdue. L'inconnu s'excusait pour le cri. Haussement d'épaule de la part d'Ezio. Il n'en était pas mort après tout. "Ce n'est pas grave. Je me faisais la même réflexion que vous avant de vous rencontrer" Oui, combien de fois avait-il rencontré quelqu'un à cette heure-ci? Un seul. Lui. L'inconnu sans chaussure. Il reportait alors son regard vers l'horizon. "Cela fait parfois du bien d'extérioriser ses sentiments. J'ai souvent entendu dire que cela libérait et qu'on se sentait beaucoup mieux après" Il n'avait jamais essayé lui. Non, il gardait tout enfouit en lui. Toujours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : soapflaws.

▸ MESSAGES : 215

▸ HERE SINCE : 26/11/2014


MessageSujet: Re: breath underwater.   Ven 28 Nov - 11:42

C'est encore plus difficile, la nuit, de les déchiffrer. Les paroles, j'veux dire. Parce que je vois encore moins bien les mouvements des lèvres. C'est pour ça que les filles ont toujours tendance à se vexer, après une nuit au lit. C'est pas que j'veux pas leur répondre, mais généralement, je ne sais même pas qu'elles me parlent. Enfin, j'ai appris à reconnaître les vibrations dans l'air que ça causait. Il me dit qu'il a eu peur lui aussi, et ça me fait sourire, ça dévoile mes dents blanches dans l'obscurité ambiante. Un beau brin de voix. J'aurais bien aimé m'entendre aussi, pour le coup. J'aurais vraiment dû mettre mon appareil. « j'espère qu'il n'y avait que vous alors ! » que je lui réponds en laissant échapper un rire franc. Il détaille mon visage, et je fais de même avec le sien. Honnêtement, il est beau garçon. Il a l'air plus jeune que moi ( j'ai une obsession avec l'âge ) mais ici, tout le monde me semble plus jeune. Je hoche doucement la tête et avant de répondre, priant pour qu'il ne parle pas de nouveau entre temps, j'observe la mer que je ne vois même plus. J'enfouis mes pieds sous le sable humide et glacé, comme pour cacher le fait que je n'ai pas de chaussures. « oui, très. comme si on prenait tout ce qui pesait sur nous et qu'on l'envoyait valser loin, loin dans l'océan, couler lentement. » Je me tourne de nouveau vers lui avec un sourire et me rapproche de quelques pas, en lui tendant la main. « au fait, je m'appelle balto. » C'est un surnom, mais bon, je n'aime pas le vrai prénom alors... je me présente tout le temps comme ça.

_________________
☾ deux perdus ne font pas un trouvé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: breath underwater.   Mar 2 Déc - 7:43

Il lui avait parlé de la peur que son cri avait causé. Sans vraiment spécifier que pour le coup, avoir le cœur qui battait à tout rompre, cela ne l'avait pas enchanté. C'était une impression tellement désagréable. Incontrôlable. Et ça, Ezio, il détestait quand il n'avait pas le contrôle sur les choses. A chaque fois, cela le renvoyait à sa vie d'avant. Forcément, cela aurait pu être un mauvais début. Pourtant, même rancunier, comment aurait-il pu en vouloir à un inconnu qui se croyait seul? Un inconnu qui venait de lui sourire, lui apportant un peu de chaleur humaine dans cette nuit fraîche? Alors, il avait souri aussi, découvrant ses dents parfaitement alignées. Et il n'avait pas pu s'empêcher de lui faire part de sa remarque sur son brin de voix. Pas comme un reproche non. Comme un fait. L'inconnu lui confia alors qu'il espérait qu'il n'y avait que lui alors, riant franchement. "Je pense oui. Il ne doit pas y avoir énormément de personnes aimant se promener ici avec ce vent si frais" Et cela devait être vrai. Ses orteils étaient gelés, ses doigts avaient le droit au même traitement. Sauf ceux de sa main droite, enfouis bien au fond de sa poche. Il plissait donc les yeux, essayant de le détailler. Il le trouvait bel homme même si il était incapable d'en savoir plus sur lui en un seul regard. Il ne devait pas être beaucoup plus âgé que lui et si cela était le cas, cela ne devait pas dépasser une fourchette de cinq années. En tout cas, c'était son avis. Maintenant, cela n'avait vraiment aucune importance pour lui, l'âge. Enfin du moins pas celui inscrit sur un bout de papier. L'important, c'était celui qu'on avait dans la tête. Non, lui, ce qui l'amusait le plus, c'était d'imaginer la vie des gens: quel métier exerçaient-ils? Avaient-ils une femme? Et des enfants? Impossible de le savoir au premier regard avec cet inconnu. Alors Ezio continuait la conversation parlant de la libération que pouvait procurer un cri. Quelque chose qu'il n'avait jamais testé. Bien trop pudique. C'était dans son éducation après tout. "J'essayerai peut-être un jour" Car cette explication était convaincante. Lui aussi, il avait besoin d'envoyer valser au loin ses secrets. Des secrets pas très beaux, pour certains. Le bel inconnu souriait encore et se rapprochait d'Ezio, main tendue. Il venait de se présenter. Balto. C'était beau. Original. Inattendu. "Enchanté. Moi c'est Ezio" Et il avait serré la main tendue d'une poignée ferme. Avant de sourire au jeune homme. Balto. Rien que ce prénom le rendait curieux. Il aurait bien aimé en savoir plus. Mais il se retint, ne voulant pas paraître indiscret. "Cela fait longtemps que vous habitez par ici?" Une manière mal habile de continuer la discussion. Et comme il ne semblait pas vouloir être prêt à partir Ezio, il lâcha ses chaussures, qui retombèrent sur le sable froid. Il attrapait ensuite son paquet de cigarette dans sa veste. "Cela vous dérange si je fume?" Question de respect, sans doute. Et comme il ne savait pas si il avait face à lui un fumeur, il lui présenta son paquet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

▸ CRÉDITS : javanaise.

▸ MESSAGES : 1652

▸ HERE SINCE : 13/01/2014


MessageSujet: Re: breath underwater.   Mer 17 Déc - 18:07

pas de réponse depuis plus de dix jours, j'archive. :white:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: breath underwater.   

Revenir en haut Aller en bas
 

breath underwater.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Can you breath underwater ? - Juda
» Breath Lynas
» Take a breath, take it deep (05/07 à 22h34)
» [Le Terrier] One breath x MINERVA
» « i'll take your last breath and carry you home. » — pandore nyx epheridge's links.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LIKE TRAINS :: rp :: rp terminés-